Magazine

L'extrême-droite française à leçon chez l'italienne Ligue du Nord

Publié le 25 novembre 2008 par Dasensi
Borghezio3.jpg(photo: Mario Borghezio, eurodéputé de la Ligue du Nord)
Sont de plus en plus étroites les relations de Mario Borghezio (du parti italien xenophobe de la Ligue du Nord) avec l'extrême droite française. Déjà le dernier septembre l'amitié désormais établie avec l'identitairisme français avait porté le député du Carroccio à prendre part aux travaux pour la rentrée d'été de Nissa Rebela, hôte de ce Philippe Vardon qui quelque temps après aurait été condamné par la Cour d'appel d'Aix-en-Provence pour incitation à la haine raciale (cinq mille euros d'amende, quatre mois de prison avec la conditionnelle et suspension des droits politiques pour quatre ans).
Cette fois là, Mario Borghezio, appelé à faire rapport sur "l'identitairisme au gouvernement de l'Italie", avait demandé aux présents de réévaluer Julius Evola, dont le travail "jette les bases métaphysique et spirituelles de la bataille identitaire."
Maintenant c'est le Club de l'Horloge (expression, avec le Grèce de Alain de Benoist, de la Nouvelle Droite) qui annonce dans un communiqué de presse, la présence de Borghezio à l'habituel Université annuel de décembre, c'est-à-dire une série de conférences consacrées au populisme, "une solution à la crise", au cours de laquelle sera également analysé la "originalité de la Lega Nord, un mouvement qui a réussi à imposer son poids dans un gouvernement de coalition. "
Il s'agit d'un retour, donc, de l'intérêt pour le "laboratoire Italie", et pendants ces derniers mois a été tout le réseau des organisations de l'extrême droite française (formations fièrement anti-islamique et, quelque fois, antisémites) a louer la Ligue du Nord (capable de forger des alliances de gouvernement et dans le même temps d'exprimer des instances qui font sembler des "boy-scout" les divers Le Pen français).
Et ce n'est pas une coïncidence que à faire le bilan des relations entre la Ligue et le PdL (formation politique de Silvio Berlusconi) soit précisément le Club de l'Horloge, un cercle qui a préparé dans le passé le terrain pour l'affirmation politique de Le Pen et qui travaille maintenant pour l'unité de la droite (modéré ou non) afin de mettre un terme à l'isolement du Front national et de transporter l'extrême droite au gouvernement. Un «laboratoire d'idées pour la droite", le Club de l'Horloge, inspiré par une conception évolutionniste de l'histoire, par les théories de l'inégalité naturelle entre les individus et les groupes d'individus, et qui "contre l'idéologie dominante, expression de l'utopie égalitaire" demande à la réhabilitation de la peine capitale.
A' la conférence est aussi annoncé la participation de Frank Vanhecke, compagnon de lutte et Borghezio et représentant du flamand Vlaams Belang. Qui sait si le député européen belge ne manquera-t-il pas de tenir les engagements pris, depuis que mardi dernier le Parlement européen a levé son l'immunité parlementaire à cause d'une enquête de la justice belge pour propagande raciste.
Daniele Sensi, Italie (pardonnez mon petit français!)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par mopo
posté le 17 avril à 01:28
Signaler un abus

merci pour ton Francais :)

A propos de l’auteur


Dasensi Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte