Magazine Politique

La fin de l'empire etr de la suprématie occidentale.

Publié le 30 novembre 2008 par Gilles74

le  dernier  rapport des  services  de  renseignements  US  qui inspireront  la  politique  étrangère  des  USA   de  leur  nouveau  président reconnaisse  les  risques  réels  de  la  perte  de  suprématie des  USA.

 

Rappel  d'une  note  publiée  sur  ce blog  le:

29 octobre 2008

Crise en France la fin de l'empire et de la suprépatie du monde occidental

Rome  comme la  Grèce antique   la Perse ou  l'Égypte   s'est  écroulé  en  quelques  années  seulement  après  avoir  régné  sur  le  monde occidental  pendant  plus  de 1000  ans.

Paul Valéry pouvait  dire  à l'issue  du traumatisme  de la  première guerre  mondiale  que" toute  civilisation  était  mortelle."

Comme   les  Romains  en 436  nous  avons  refusé  et nous refusons  toujours  de  constater  la réalité, persuadés  que  l'ordre  sur  le  quel  est  fondé  "notre"  monde demeurera à l'identique, et  que  nous  serons  toujours  capables  de maintenir  cet ordre  qui garantit  notre  prospérité  et nos  qualités  de vie.

Ordre  du  monde  qui autorise  depuis  des  années  qu'une minorité   infime  de la  planète moins  de 10%  de la population  mondiale  puisse  en  toute indépendance  consommer  plus  de 80%  de l'ensemble  des  richesses  fournies  par l'humanité.

Les 1000  ans  de  suprématie  Romaine  se  sont  effondrés en quelques  années, comme  se  sont  toujours  effondré  tous  les  empires  humains  de l'histoire  du  monde.

La  crise  financière  à la  quelle nous  assistons  depuis  quelques  semaines n'est nullement  la  cause  du seïsme  qui  se  prépare  mais  tout  simplement  un épiphénomène  dont  les  conséquences  immédiates accéléreront  encore  cette mutation pourtant visible  que  chacun  se  refuse  encore à constater.

Comme  le  fou  du  dicton Chinois, "nous  continuons à ne regarder  que  le  bout  du doigt  du sage  qui  lui  pointe  la lune"

La  technologie  et  surtout  le  savoir  mais  plus  encore  sa diffusion ne sont   plus  l'apanage  du  monde occidental  depuis 1950.

Cette  maîtrise  de  la  science  et  des  technologies  qui  en  découlent, pierre  angulaire  de la domination Européenne  et occidentale depuis l'imprimerie  n'est  plus  une  réalité  et  appartient  déjà  à l'histoire  comme la  suprématie   de  tous  les  empires.

L'ére  nouvelle  dans  la quelle  nous  sommes déjà  entrés  depuis  1973  surtout, se  caractérise  déjà  par l'incapacité  et  le REFUS de l'europe et l'Occident   à prendre  en  compte  et à s'adapter à ce  phénomène inéluctable.

L'Europe  et  la  FRANCE  surtout ont  continué  à s'endetter persuadés  du retour  prochain  de  ses  équilibres fondamentaux  en refusant  cette  réalité  de plus  en plus  visible.

L'heure  des  comptes  a  sonné, même  si nos  dirigeants  politiques  persistent  dans  leur  ezrreur  fondamentale  de  perception  des réalités  du  monde.

Plus  rien ne pourra être  comme  avant. le  partage  des  richesses  de la planète sera  la  contre partie qu'exigeront lors  des  prochains colloques   mondiaux  du G 20  ou  autres.

L'occident  devra  donc se  priver  de plus  en plus afin  de permettre  à d'autres  de  survivre  et  de subsister mais  aussi à certains peuples plus puissants   d'approcher nos  modes  de vie.

Les  conséquences  prévisibles sont  donc terrifiantes pour  ceux là  mêmes  qui bénéficient de la  qualité  de vie  que connaît l'occident y  compris les plus  fragiles  de nos  sociétés.

Aucun politique  n'accepte  encore  de dire  la vérité, sont  ils d'ailleurs  capables  de  comprendre l'enchaînement  dramatique  qui  se profile  non pas  dans 20 ou 50 ans  mais  dans  les prochaines   années conséquence  directe  de la crise financière  actuelle qui n'est  pas la cause  mais  le catalyseur  et  donc l'accélérateur de cette mutation.

Le  contrôle  du  monde nous  échappera à moins  sans  doute d'envisager  une  guerre  mondiale.

Mais  comme  pour  Rome, la  décadence  et  le  refus  de  se  sacrifier  aujourd'hui  comme hier  pour  la défense  du bien  commun  engendrera alors   un déferlement  de hordes barbares qui comme  en 436  ont balayé  en quelques  semaines  ou  mois cette civilisation millénaire.

L'europe  ne dispose  plus  d'ailleurs  de moyens  de  défense  crédibles depuis 1945, ayant  définitivement  abandonné sa défense à la puissance  dominante  qu'étaient devenus  les  USA.

pays  qui seul ou presque  assure  parfois  même  contre les  peuples  occidentaux  la défense  de tout l'occident.

Comme pour  Rome "quand  un peuple  ne veut  plus  porter  ses  armes  pour assurer  sa propre défense, il est alors mûr  pour  porter  celles  de ses  adversaires  en esclavage" citation  de Platon.

(un  seul  exemple 5 millions  de  combattants  équipés  en 1914, contre  moins  de 100 000  aujourd'hui pour  la  seule  France);

la  récession  économique envisagée deviendra bien mineure  devant  les  conséquences de ce phénomène.

La  phase  de  transition   dans la quelle  nous  sommes  donc déjà  entrés  se  traduira au  cours  des  prochains  mois et des toutes  prochaines  années par la destruction massive  de nos  emplois.

destructions  qui devrait  en toute logique  approchaient 30 à 40%  du total  de nos  emplois  privés soit pour la France plus  de 6 à 7 millions  d'emplois.

la  conséquence  immédiate  se  traduira  par l'incapacité  du  pays  à conserver 25%  de sa population  active dans  ses  trois fonctions publiques  par  absence  de financement  dû essentiellement  à la disparition  des  emplois productifs.

Nous  assisterons  alors à la faillite  de l'état  mais  plus  encore à celle de tous  le monde occidental.

Comme lors des guerres  en Bosnie la  conséquence immédiate  deviendra la suppression  des retraites, du paiement   des  salaires   de  tous  les fonctionnaires  et  le retour  à une   société  de  subsistance  fondée uniquement  sur  le monde agricole.

La  suppression  de  toutes  les  couvertures   sociales péniblement  mises  en place  depuis 1945 seulement.

Nous  sommes  en  Guerre, guerre  économique  certes et  la situation  prévisible  imposerait de la  part  de nos  dirigeants (politiques  et  syndicaux)  une  perception  plus réaliste du  proche  avenir  afin  de prendre  des mesures  adaptées à  ce  qui se prépare  et  qui  se met  en place  sous nos yeux.

Comme en 1914, combien  de Généraux  devront ils  être  renvoyés à Limoges  pour incompétence?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gilles74 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines