Magazine Société

Attention poete

Publié le 30 novembre 2008 par Tanjaawi
Si tu crois qu’un poète est un sculpteur de vers
Qui choisit sa matière au hasard du moment,
Et plus souvent l’or fin, tu as tout à l’envers :
Le poète est un chien signant ses excréments.
Si tu crois qu’un poète est un peintre d’oiseaux,
De fleurs et lieux communs, limité à ces thèmes
Pour mériter son titre, oublie les traits du zoo :
N’importe quel sujet peut sortir d’un poème.
Si tu crois qu’un poète est un pur musicien
Ecoutant chaque note et mesurant d’abord,
Prends garde à l’écrivain au pas de technicien :
Son pied chaussé de règle est pour ceux qu’il abhorre.
Peu importe la rime et le style employés,
La prosodie, l’école, il se situe lui-même
Et choisit sa contrainte afin de déployer
Son regard sur le monde à travers ses phonèmes.
Les mots plats, surannés : de charmant à joli,
N’ont pas lieu d’exister dans sa langue nouvelle,
Ni le terme vieillot, ni le verbe poli,
Car le poète invente au fond de sa poubelle.
Et s’il s’abaisse un jour à recevoir un prix,
A se voir décoré de fleurs et de ferraille,
C’est qu’il a faim d’amour, de pain. Ainsi flétrit
La couleur de son encre au soleil des médailles.
Pour ce frère impatient qui a reçu l’aumône
Des corrupteurs concours de banquiers rotariens,
D’autres, nus, versifient, continuent, s’époumonent
A défendre notre art, et ne cèderont rien !

Profession de foi suite à des prix cordialement refusés.
Y.Y. in Poèmes ignobles, contre une poésie de l’ennui et de la bienséance (La gouttière, 2005)
http://www.youlountas.net/spip.php?article79

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tanjaawi 215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine