Magazine Maladies

Technologie Open - Audiologie

Publié le 25 novembre 2008 par Cs

Un intra auriculaire standard peut il être en même temps open fitting?

Ou l’apparition d’une nouvelle alternative à l’intra auriculaire… 1ère partie


L’avènement des mini-contours (ou micro-BTE) avec Thin tube et dôme en silicone a révolutionné le marché de l’aide auditive. Non occlusive et confortable, l’adaptation ouverte de ces micro-BTE constitue aujourd’hui la solution idéale pour tous les patients difficiles à adapter présentant une audition quasi normale, voire normale, dans les basses fréquences et une perte auditive dans les hautes fréquences. Qui plus est en 2007, 41,6 % des aides auditives vendues étaient des micro-BTE open1. Le succès de ce type d’appareils tient sans nul doute au niveau élevé de satisfaction client. Une étude portant sur un groupe de 136 utilisateurs de micro-BTE open a d’ailleurs démontré que ces derniers étaient plus satisfaits de leurs appareils que les porteurs d’autres types d’appareils en termes de confort, de discrétion, d’apparence et de qualité sonore, et ce, dans divers environnements acoustiques. Non seulement les micro-BTE open éliminent l’effet d’occlusion, mais avec leur taille réduite et la discrétion du thin tube (tube fin), ils s’avèrent beaucoup plus intéressants d’un point de vue esthétique. C’est en outre grâce à cette adaptation ouverte que les audioprothésistes ont enfin pu faire sauter l’une des barrières les plus insidieuses qui faisait encore obstacle au port d’aides auditives : la stigmatisation. En effet, l’aide auditive est souvent associée à l’âge et au handicap ; ces nouveaux appareils discrets et semblables aux oreillettes de divers instruments de communication permettent donc d’attirer une nouvelle clientèle ainsi rassurée dans son choix de l’aide auditive. Selon Kochkin, la moitié des malentendants préfère se passer d’aides auditives plutôt que d’en porter les stigmates qu’ils jugent liés à l’âge. Lors de tests audiométriques, il est apparu que les sujets de moins de 65 ans étaient trois à quatre fois moins enclins que ceux de plus de 65 ans à acquérir des aides auditives. Ceci fait réfléchir lorsque l’on sait que 65% des 31 millions de malentendants que comptent les États-Unis ont moins de 65 ans.

me&Rasmu.JPG
Rasmus Porsgaard, International Product Manager be by ReSound et moi même sur le stand ReSound au congrès allemand, Liepzig, octobre 2008

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cs 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines