Magazine

Maman cherche l'amour : Episode 1, « C'est un chevalier, c'est Albator ! »

Publié le 01 décembre 2008 par Obi3fr
Après L'amour est dans le pré et avant le retour de Tournez manège sur TF1, M6 mise sur une nouvelle émission de rencontres. Les bottes définitivement rangées dans le placard, c'est au tour des mamans de chercher l'amour. Trois mamans ce soir, pour le premier épisode, au profil assez similaire : dynamiques, actives, télégéniques, elles savent ce qu'elles veulent. Le casting est plutôt bon. Dans la mécanique de l'émission, les rouages bien huilés de L'amour est dans le pré tournent bien mais n'apportent rien de très neuf… Reste, pour ce genre de programme, la personnalité des prétendants. Dans cette première partie du jeu, il y en a encore trop pour qu'une tête dépasse vraiment du cadre. Vivement la suite !
Caroline, 37 ans, 2 enfants : « On me prend comme je suis ! »
Aide soignante dans la région Rhône-Alpes, Caroline est divorcée depuis 5 ans et n'est véritablement célibataire que depuis un an et demi. Pour elle, le retour d'un homme à la maison l'aiderait à souffler un peu dans les tâches quotidiennes et à se retrouver le soir « pour un gros câlin » et pour « qu'on prenne soin » d'elle. Elle a déjà essayé les rencontres par Internet « mais c'était biaisé » : « On me prend comme je suis ! » Pour ses enfants, Quentin et Elisa, le prochain « amoureux de maman » devra lui aussi avoir des enfants.
Aujourd'hui, elle rencontre dix prétendants sélectionnés sur lettre. Ils se retrouvent tous autour d'un pique-nique dans le Beaujolais. Les hommes arrivent un par un. D'abord Sylvain qui apporte une bouteille de vin mais n'arrive pas à l'ouvrir… Sergio, très élégamment accueilli ainsi par Caroline : « Excuse-moi, j'ai la bouche pleine ! », ce qui a le mérite d'intimider dès le départ le trentenaire passionné de musique. Cyril couvre de cadeaux la jolie Caroline qui ne se laisse pas amadouer si facilement : « J'ai connu des hommes qui me gâtaient mais il n'y avait rien derrière ! » Puis arrivent Franck, le crâne dégarni et la veste grenat du parfait célibataire, et Éric, le favori de Caroline : « Il a beaucoup d'allure… Il ressemble à un chevalier ! C'est Albator ! »Au cours de l'après-midi, Caroline apprend à connaître un peu mieux Cyril, un Bordelais de 38 ans, père d'un garçon de 14 ans : « Je fais extrêmement attention aux valeurs morales. Caroline correspond à mon idéal féminin. » Et les mots de Cyril font fondre la mère de famille : « Il me fait rire, c'est ça le plus important ! » Quant à Franck, le parfait célibataire, il commet une faute au moment de reprendre la route : « Ton métier d'aide soignante ma touché parce que ma mère est hémiplégique et j'ai beaucoup de respect pour les gens qui s'occupent de personnes comme elle. » Mais Caroline prévient qu'elle ne sera « jamais son aide-soignante ni celle de sa mère ! » Franck ne sera pas retenu pour la suite de l'aventure… Par contre, Éric, le « chevalier-Albator », reste le « coup de coeur » de la journée. Ce lyonnais de 42 ans, père de deux enfants, correspond parfaitement aux attentes de Caroline.
Le lendemain, pas de surprise, Éric compte parmi les sept prétendants choisis par la maman pour revenir le week-end suivant. Avec lui, Sergio que Caroline a trouvé « très agréable et très doux », Cyril, Franck (un autre), Éric (surnommé « mister » pour le différencier d'Éric « Albator »), Stéphane et Atony (père d'un garçon) que Caroline a « envie de conquérir ».
Marie, 43 ans, 3 enfants : « J'avais du mal à le quitter des yeux… »
« Marie, vous ressemblez à une amie de ma femme… » La lecture des lettres reçues par cette quadra réservait quelques surprises… Bretonne, manager dans un fast-food, elle n'a plus que deux enfants à charge, Jules et Théo, depuis que son aînée, Claire, 22 ans, a quitté le domicile. Célibataire depuis 6 ans, elle ne trouve pas le temps entre son travail et ses enfants pour trouver un compagnon : « Tu travailles beaucoup trop ! Tu passes trop de temps avec nous », lui reprochent même ses deux fils. Signe particulier : elle collectionne les grenouilles avec une couronne sur la tête… L'image féerique des princes charmants
Avant même de rencontrer ses dix prétendants, elle reçoit à son domicile trois bouquets envoyés par un certain Stéphane. Quelques heures plus tard, malgré cette attention particulière, Marie ne ressentira pas de « coup de coeur » pour cet homme : « Je pensais que c'était quelqu'un de romanesque… Et puis pas du tout ! Il tremblait ! » Difficiles, ces dames ?! Elle reçoit à la campagne, chez une amie. Pascal, du Nord-Pas-de-Calais, est le premier à arriver. Suivent Jean-Pierre, un motard au look de motard, à la carrure de motard et à la barbe de motard, Daniel, qui porte toujours un chapeau, Joël qui « emballe » déjà Marie : « Il est super classe ! » Mais celle que la maman attend, Éric, se fait désirer et lorsqu'il arrive enfin, Marie trouve le moyen de se tromper de prénom ! Le choc ? Pas du tout vexé, il avoue même la trouver « mimi comme tout ! » Enfin se présente Laurent : « Il me plaît beaucoup parcequ'il est rassurant, posé. Mais il faut choisir entre la passion (Éric) et la raison (Laurent). » Le duel est lancé !
Premier round : Les yeux d'Éric. Marie veut le rencontrer en tête-à-tête « pour voir s'il correspondait vraiment à attentes » : « J'avais du mal à quitter ses yeux ! » Éric mène la course d'autant qu'au deuxième round Laurent a déçu la mère de famille : « Dans la cuisine, Laurent prend des initiative pour le repas, et c'est bien. Mais en même temps, je sens qu'il est un peu autoritaire et j'aime pas trop… »
En définitive, Laurent et Éric passeront la première étape. Éric d'ailleurs s'y attendait forcément puisque, en toute modestie, il avoue face à la caméra : « Sans prétention, je savais que j'allais rester par rapport au physique… Toujours sans prétention ! Parceque, sans prétention, je crois savoir que je ne suis pas trop mal ! » Daniel, Frédéric, Stéphane, Jean-Pierre et les deux Pascal font également partie des heureux candidats qui reviendront en deuxième semaine.
Carine, 33 ans, 1 enfant : « C'était bref, mais c'était toi ! »
Onze hommes pour la Niçoise Carine. Toute une équipe de foot pour la benjamine de la soirée, « ça n'arrive pas tous les jours ! » Maman d'une petite fille, Léna, elle ne cherche « pas forcément un papa » : « J'ai besoin d'aimer, d'être aimée, d'être amoureuse. J'attends d'un homme qu'il se conduise en homme, un vrai ! J'ai besoin d'une épaule. » Et les hommes, Carine les cerne très rapidement : « Éric, par exemple, dès qu'il s'est positionné dans le bateau, j'ai compris ! » Arrivé sur l'île où Carine a prévu d'offrir un déjeuner à ses prétendants, elle commence à parler au fameux Éric : « C'est un charmant charmeur ! » Heureusement qu'elle n'a pas entendu ce que le quadra, père d'un enfant, disait dans son dos en la dévorant des yeux : « Je suis un gourmand, mais là, je ne pense pas vraiment au buffet ! Elle a un petit regard coquin… » Carine se rapproche aussi de Jean-Pierre qui a réussi à la séduire avec une lettre pourtant minimaliste. Il passera le premier tour sans problème. De même qu'Alain, 56 ans, coiffeur luxembourgeois et père de trois enfants. Le senior de la bande a « envie d'être heureux avec une femme qui serait heureuse » avec lui. Pourtant, dès le départ, ses chances étaient hypothéquées : « J'ai rien compris à ta lettre ! T'as une écriture de médecin. J'ai dû demandé à une copine de la traduire ! En tout cas, c'était bref, mais c'était toi ! »
Par contre, deux déceptions : Anthony (« Il ne savait pas quoi dire et je déteste ça ! ») et Gérald qui ne savait pas pourquoi il était là (« Monsieur Je-sais-pas, j'aime pas ! Il n'a rien à faire ici ! Je ne suis pas une simple célibataire qui veut s'amuser ! »).Mis à part Jean-Pierre et Alain, Éric est invité à passer un week-end avec Carine de même que Yohann (de Tours, 33 ans, père d'un enfant) qui a réussi à offrir à Carine exactement le même parfum qu'elle portait, Jérôme, Patrice et Stéphane.
Source Ozap

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Obi3fr 124 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte