Magazine

Un psy siouplaît!

Publié le 01 décembre 2008 par Lawrence Desrosiers

Bizarre, mon frère et moi discutions de jean charest aujourd’hui. Je ne sais pas si c’est une maladie ou autre chose (faudrait p’t’être que je demande à mon collègue psychologue René), mais chaque fois que nous prononcions le nom du premier minustre, on ajoutait le mot gros en avant. Par exemple : gros menteur, gros malhonnête, etc. Je ne vous répèterai certainement pas tout ce que nous avons dit, malgré que ça m’a fait le plus grand des biens, mais force est de constater que lorsque nous parlons de lui, le mot gros précède ses défauts.

Bof…

Lo x


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte