Magazine France

Voter aux élections prudhommales pour construire le syndicalisme de demain

Publié le 02 décembre 2008 par Dornbusch

Je n’ai jamais caché sur ce blog mon grand attachement à la cause syndicale et - sans faire ici de prosélytisme pour un des syndicats - je n’aurai tout d’abord qu’un mot: il faut voter demain mercredi 3 décembre pour les élections prudhommales. Je participerai à ces élections comme membre d’un bureau de vote.

Pourquoi voter ? Certes les élections prudhommales sont une forme “d’ovni électoral” dans le paysage français, on se croirait presque aux Etats Unis où de nombreux postes locaux, dont les juges, sont élus. La conduite des élections est par ailleurs curieuse, quoique destinée à élire des juges locaux, la propagande électorale est presque uniquement nationale (les différents syndicats capitalisent très peu sur des personnalités locales). Les résultats seront d’ailleurs presque uniquement analysés au niveau global, en terme de mesure du “poids”, de “l’influence” des différents syndicats. On croirait plus un sondage en vraie grandeur qu’une vraie élection. Ceci explique certainement l’effondrement de la participation qui a été divisée par 2 en 30 ans.

Pourtant voter ! Car c’est une façon de rappeler son attachement au syndicalisme et de contribuer à l’évolution de celui ci. Par amour du syndicalisme je milite pour une refonte totale de celui ci. Je ne comprend pas pourquoi il faudrait 8 centrales syndicales en France, l’essentiel de l’énergie militante se perdant dès lors dans des combats fratricides. Deux voir une seule centrale me paraitraient bien plus adaptées aux combats actuels.

Je milite également, et cela avait été une des causes de mon soutien à Ségolène Royal lors de la campagne présidentielle, pour un syndicalisme de masse et non plus de militants en France. Concrètement cela signifie une très forte incitation à l’adhésion- sur le modèle suédois par exemple ou seuls les adhérents bénéficient des accords d’entreprise -visant à amener les grandes centrales à plusieurs millions de membres, certes passifs, mais pesant dans les négociations.

Plus que jamais un ou deux grands syndicats sont nécessaire dans notre pays pour être la force de dialogue et combat des différentes catégories de travailleurs. Je combat l’idée - fort répandue au PS - que seul le politique peut améliorer  la condition des travailleurs. Je crois plus que jamais au modèle social démocrate ou le politique vient en appui aux syndicats dans la création du rapport de force dans le cours des négociations. Les syndicats sont toujours les mieux à même de sentir les marges exactes de négociation

Donc demain votez pour construire le syndicalisme du XXIe siècle

David Dornbusch

Secrétaire de la section socialiste de Fontenay sous Bois - Blog d’actualité politique de la 6° circonscription du Val de Marne (Fontenay sous Bois, Vincennes, Saint Mandé)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dornbusch 490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte