Magazine High tech

Ergosum réunit les opérateurs mobiles et la distribution

Publié le 02 décembre 2008 par Philippe Lerouge

De grands acteurs de la distribution (Auchan, Carrefour, Castorama, Fnac, Kinepolis, Jules, Leroy Merlin, Le Groupement des Mousquetaires), des services financiers (Banque Accord, COFIDIS, Finaref, LaSer), et les opérateurs mobiles historiques lancent un groupe de travail visant à définir le fonctionnement des services mobiles « sans contact » dans le point de vente.

ERGOSUM veut dire « ERGOnomie des Service sUr Mobile » est placé sous l’égide du Pôle de Compétitivité situé en région Nord-Pas de Calais. Cette démarche collaborative veut répondre à la volonté de proposer une utilisation simple, intuitive et ergonomique des futurs services mobiles sans contact dans le point de vente. L’objectif est de trouver une homogénéité entre les différentes enseignes, de permettre la fluidité entre les services (cartes de paiement, fidélité, coupons, etc.), de s’assurer de la compatibilité avec les systèmes monétiques mis en place, de respecter les spécifications définies par l’AEPM (Association Européenne « Payez Mobile »), avec une interopérabilité entre les opérateurs. La solution envisagée s’appuiera sur les standards internationaux de la technologie NFC et les spécifications dans le cadre de AFSCM (Association Française du Sans Contact Mobile) définies par les opérateurs. Les premiers résultats des travaux devraient être publiés courant du premier trimestre 2009 pour des expérimentations sur le terrain envisagés sur 2009-2010.

Note :

L’initiative est bonne et démontre que le secteur de la distribution veut être proactif sur ce sujet. Par ailleurs, on peut imaginer que cette initiative devrait motiver les fabricants d’accélérer la fabrication des terminaux NFC compatibles, maillon faible actuel de tous ces projets (voir le billet sur la GSMA). D’un point de vue tactique c’est également une bonne position prise par les opérateurs pour s’assurer que les initiatives du monde la distribution respectent leur standard.

En revanche il devient assez complexe de s’y retrouver dans cette multitude de groupes de travail qui s’apparente de plus en plus au « Village Gaulois du sans contact» : PEGASUS (sans contact avec banques et opérateurs) qui a abouti à Payez Mobile puis à AEPM, ULYSSE (sans contact pour le transport), l’AFSCM porté par les opérateurs, etc. Le FSMSC créé par le gouvernement n’a-t-il pas vocation à regrouper tout cela ? A la fin, il n’y aura que les résultats qui compteront.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Lerouge 149 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines