Magazine

Une matinée des plus stressantes!!!

Publié le 02 décembre 2008 par Gsand1804
prise de sang.jpg

Suite à la visite d'Eliot chez médecin, je devais lui faire faire une prise de sang pour notamment voir s'il ne manque pas de fer! Au laboratoire de ma super banlieue, j'avais donc pris rendez-vous! Tout d'abord on me dit que les prises de sang sur les enfants se font à partir de 9h30 pour être plus tranquil,soit, sauf qu'Eliot devait être à jeûn... un peu long jusqu'à 9h30, mais bon!

Nous nous présentons donc au labo à l'heure dite, j'avais appliqué sur les bras d'Eliot un patch anesthésiant prescrit par le médecin... Au moment où ce fut son tour, 2 infirmières et la patronne arrivent, on me prend Eliot sans que je puisse lui dire quoique ce soit et au moment où j'allais entrer dans la salle de prélèvement, la patronne me barre le chemin en se mettant devant moi et me dit: "vous ne rentrez pas, on se charge de lui"... un peu étonnée j'accepte de m'asseoir et j'entends Eliot qui se met à pleurer, qui n'arrête de pleurer, je me lève en disant: "il pleure je vais aller le voir", la patronne bondit, se poste à nouveau devant la porte en tenant la poignée, et me dit: "non, non, vous ne rentrez pas, d'ailleurs il ne pleure plus"... or il pleurait toujours. Je commence à m'énerver ne comprenant pas pourquoi je ne peux pas rentrer, et surtout je lui fais remarquer qu'il pleure encore, qu'il ne s'arrête pas, on me répond: "mais non, mais non, ce sont de faux pleurs"... là je sens mon sang corse faire un tour dans mes veines et je m'énerve réellement: "ah bon? c'est quoi la différence entre de vrais pleurs et de faux pleurs? il a des larmes il pleure", on me répond alors que c'est moi qui lui transmet ma peur, ben voyons... "si vous connaissez votre métier, je connais mon fils, vous ne le connaissez pas, je vais entrer", elle devient vraiment autoritaire défendant la porte comme un geolier défendant la sortie d'une cellule! Pendant ce temps, Eliot est toujours en pleurs!

Je signale que mon fils aîné a déjà eu des prises de sang, que je l'ai accompagné et que ça s'est toujours bien passé, que même en milieu hospitalier j'étais présente lors des prélèvements. Elle me répond: "c'est faux, et encore plus à l'hôpital, et puis ici ça se passe comme ça!", sur quoi je réponds: "peut-être, mais là c'est mon fils et vous n'avez aucun droit ni sur lui ni sur moi", et hop je prénètre dans la salle interdite.

Je trouve Eliot assis sur une des infermières qui le maintient fermement, il est en larmes, les yeux tout rouges: "Vous voyez bien qu'il pleure non?" l'infirmière me répond: "c'est normal on le maintient"... ben voyons!

Mon pauvre loulou était tout remué, et arrivé à la halte-garderie il pleurait encore!

J'ai été outrée, révoltée de ce comportement, non pas tant sur le fait qu'ils préfèrent prélever sans les parents, mais surtout parce qu'aucune explication n'est donnée, ni à l'enfant ni au parent: on fait comme ça, c'est tout, et on n'a qu'à se taire! Aucune psychologie, aucune intention, voire de la violence et un abus de pouvoir me semble-t-il! Précisons que pour Eliot c'était sa première prise de sang!!! et qu'il a 2 ans et demi !

J'étais tellement chamboulée, qu'arrivée à la halte, les larmes me sont montées (quand je suis énervée et me cogne à des murs, c'est souvent ce qui m'arrive!), la directrice de la halte me prend à part, je lui explique, elle est comme moi stupéfaite... du coup j'en ai parlé aussi aux puéricultrices qui étaient elles aussi atterrées et m'ont dit qu'elle préviendrait les autres mamans!

Tout à l'heure en couchant Lilou pour la sieste, il m'a dit que les dames lui avaient dit "assis!!", et qu'elles "étaient pas beaux"!!! en effet ça s'est super bien passé!!!

Je ne compte pas en rester là, quand j'irai chercher les résultats, je compte demander des explications à cette dame, connaître les raisons de l'éloignement des parents (y-t-il des risques ??? pour une prise de sang j'en doute!) et vais leur signaler que son comportement a estomaqué des gens qui ont l'habitude de travailler avec des tout petits!

De plus en plus, j'ai l'impression que l'on n'a plus le droit de dire quoique ce soit, d'émettre notre opinion, de contester, immédiatement on passe pour des mères abusives, qui projettent leurs propres peurs sur leurs enfants. J'ai eu l'impression que cette dame se croyait tout permis, comme si son pouvoir résidait dans l'obtention des résultats d'analyse. On fait des examens, on est malade donc on doit être des moutons, ou être enfantilisé!

Vous me direz ce que vous en pensez, si vous aussi vous avez vécu ce genre de situation!

Je viens de découvrir une association (Sparadrap), qui diffuse des documents, des fiches, des conseils, or ils disent clairement qu'aucun "textes officiels [...] empêchent cette présentce. Au contraire les principaux textes (circulaires, charte de l'enfant hospitalisé) encouragent cette présence" des parents! Je vais donc apporter cette fiche à cette dame afin de lui faire fermer son bec, et en plus j'ai laissé mon témoignage sur le site avec mes coordonnées... faut pas pousser George dans retranchements sinon ça barde !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gsand1804 29 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte