Magazine Politique

« Matin brun » par Reynald Harlaut

Publié le 02 décembre 2008 par Gezale
C’est à la nouvelle de Franck Pavloff que j’emprunte le titre de ce billet. Car ce matin, à lire et à entendre les nouvelles, j’ai le vague à l’âme. La semaine passée, c’était l’entrée en débat à l’Assemblée nationale de la future loi sur l’audiovisuel public avec, entre autres pour objectif, la nomination du président de France-Télévisions par le président de la République. Une régression abyssale de la liberté de l’information.
Il y a quelques jours, c’était la décision prise d’abaisser de 13 à 12 ans l’âge minimum d’incarcération des mineurs, après celle de ramener la majorité pénale de 18 à 16 ans. Avant-hier, c’était l’arrestation dans des conditions inadmissibles d’un journaliste de Libération, pourtant pleinement justifiées par Mmes Alliot-Marie et Dati.
Hier c’est Daniel Mermet qui consacrait son émission « Là-bas si j’y suis » à la résurgence à peine déguisée du fascisme en Italie, en Padanie précisément. Ne cherchez surtout pas la Padanie sur une carte : elle n’existe pas. C’est le nom donné à un territoire d’Italie du Nord, centré sur la plaine du Pô, formé des régions du Piémont, de la Lombardie, de l’Émilie-Romagne et de la Vénétie. Sous l’inspiration d’Umberto Bossi, le leader des Ligues Lombardes, des habitants de plus en plus nombreux militent pour la sécession de ces régions, les plus riches de l’Italie, au motif qu’ils rejettent en bloc le transfert des richesses vers les régions moins favorisées comme l’Italie du Sud et la présence des étrangers : albanais, roumains, roms, etc…
Déjà des milices se sont constituées, l’hymne existe : c’est le Chœur des esclaves de Nabucco de Verdi et ils revendiquent leur ascendance celte qui leur garantit ce teint clair. Imaginons-nous en France que la région Île-de-France, la plus riche, déclare qu’elle en a assez de financer la Creuse et la Lozère et qu’elle entend désormais garder son argent pour elle ? Comment aurions-nous pu réaliser la Communauté européenne avec des raisonnements pareils si la solidarité entre pays riches et pays pauvres, à l’époque, à l’exemple de l’Espagne, du Portugal, de la Grèce et de l’Irlande, ne s’était exercée pour leur offrir les moyens de leur développement ?
Et ce matin, c’est le député Frédéric Lefebvre, porte-flingue du président de la République qui remet sur le tapis l’idée du déterminisme génétique à la délinquance et l’idée de ficher et de surveiller les enfants dès l’école maternelle.
Jusqu’à quand allons-nous nous taire et supporter cela ? Vers quel type de société pensez-vous que nous mène la clique qui aujourd’hui gouverne la France ?
« Quand ils sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste. Quand ils sont venus chercher les juifs, je n’ai pas protesté, je n’étais pas juif. Quand ils sont venus chercher les catholiques, je n’ai pas protesté, je n’étais pas catholique. Puis ils sont venus me chercher. Et il ne restait personne pour protester. »Martin Niemöller (1892-1984)
Reynald Harlaut

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines