Magazine

Bardot s’en va en guerre.

Publié le 02 décembre 2008 par Imagiin

Cette fois, Brigitte a décidé de taper fort…

… sur les ongles vernis des femmes de mode.

Bardot s’en va en guerre.

Pour stopper l’augmentation alarmante du trafic de peau d’animaux (lapins, renards, phoques et même chiens et chats) la Fondation BB a lancé une grande campagne de dénonciation contre la vraie fourrure, vendue aujourd’hui dans tous les magasins.

Il paraitrait qu’à l’heure actuelle, plus de 50 millions d’animaux seraient élevés et tués pour alimenter les demandes en manteaux, écharpes et autres « caprices de la mode » !

La France compterait à elle-même 35 élevages d’animaux à fourrure.

La campagne 2008 - affichage, mobilier urbain, cinéma, spots radio et TV, cartes postales - est donc chargée de choquer, de briser les tabous et idées reçues, et de faire réagir les acteurs de ce commerce morbide.

Les mots ne sont pas mâchés :

« Porter de la fourrure, c’est porter la MORT »

Bardot s’en va en guerre.

« Je suis une victime de la mode, tout comme vous !

1 gilet = 20 lapins 

1 sac = 4 lapins »

Bardot s’en va en guerre.

« J’ai envie de m’habiller comme mes potes, tant pis pour toi !

1 capuche = 1 loup »

Bardot s’en va en guerre.

« Regarde comme je suis chic, ça vaut bien ton sacrifice !

1 manteau = 10 phoques »

C’est définitivement incompréhensible

Comme le dit si bien BB,

« Comment peut-on encore porter un manteau

qui a nécessité la mort de 40 renards ou 80 visons ? »

Brrrrrr, ça fait froid dans le cou…

… mais une écharpe en polaire suffira amplement.

www.jeneportepasdefourrure.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Imagiin 54 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte