Magazine

Un saut à Noël Une flamme.Voilà ce que ça me dit, Noël. U...

Publié le 02 décembre 2008 par Malloquen
Un saut à Noël

Une flamme.Voilà ce que ça me dit, Noël. Une période de réconfort, de chaleur. Du moins pour ceux qui ont la chance de pouvoir être réconfortés, réchauffés, tout simplement par la présence de leurs proches. Quelle chance déjà ! De pouvoir se réunir en famille et de savoir savourer ces moments partagés. Se recueillir à une messe de Noël, même si on n'est pas croyant, pour le plaisir de se recueillir avec d’autres personnes, connues ou inconnues...

  • Jeanne Cherhal « Douze fois par an »

Dans sa chanson « ça sent le sapin » la chanteuse nantaise retrace bien les sentiments divers qu’on peut avoir durant cette période de fastes .

Les 2 titres

Ça sent le sapin
Parfait inconnu

  • The Christmas collection

Ça rappelle bien les comédies de Noël américaines cet album, avec la fausse neige qui tombe et les illuminations et tout et tout…

Les 2 titres

Bing Crosby « White Christmas »
Franck Sinatra « Let it snow, let it snow, let it snow”


Films


  • L’Etrange Noël de Monsieur Jack


Sorti en 1993, ce film d’animation a été réalisé par Henry Selick d'après un scénario original de Tim Burton.

Avec Chris Sarandon, Danny Elfman, Catherine O’Hara.
C’est un véritable petit chef d’œuvre ce film, il fout un peut la (ci)trouille quand même, à ne pas mettre sous les yeux des tout-petits.

  • La bûche


Réalisé par Danièle Thompson.
Avec Sabine Azéma, Emmanuelle Béart, Charlotte Gainsbourg.

Et oui la trève de Noël existe-t’elle vraiment dans des familles ou frères et sœurs sont tellement différents qu’ils en deviennent étrangers ? Il est question ici de trois sœurs et de leurs parents , de leurs vies respectives qui vont cahin-caha, tout ça mêlé d’images de paris en fête et de chants de noël en guise de fond sonore. Une comédie plaisante, quoi !

Livres


  • L’orange de Noël de Michel Peyramaure


L’histoire d’une jeune institutrice laïque qui lutte pour se faire accepter dans un petit village de Corrèze juste avant la Première Guerre Mondiale, une belle histoire d’amitié. Et puis on retrouve l’ambiance de noël (euh…remarquez c’est un saut de Noël aussi donc ça tombe bien, non ?)

  • Joyeux Noël de Christian Carion


C’est l’histoire vraie trop peu connue de la trève faite entre allemands et français sur le front de la guerre 1914-1918 la veille de Noël. Un beau conte de Noël finalement.


Cuisine

  • Le Kouign Amann !!

Et bien oui comme à Noël et pendant les fêtes, on mange, et on mange généralement bien, et bien un p’tit kouign amann de plus ou d’moins, la balance n’y verra que du feu !
Le kouign Amann est LA référence du gâteau breton , et finalement c’est pas si difficile à faire que ça…suivez le guide !
J’ai dégotté cette recette au fin fond de la Bretagne et c’est une valeur sûre…

Temps d’attente : ½ heure x2 pour faire lever la pâte,½ heure de cuisson,¼ d’heure pour démouler.
LAIKOURSE
200g de farine
130g d’eau
2 g de levure de boulanger fraîche
1 pincée de sel
150g de beurre demi-sel
130g de sucre semoule
LAIKONSEIL
Faire une fontaine avec la farine, ajouter au milieu l’eau, le sel, la levure. Mélanger jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Couvrir le récipient d’un torchon propre et laisser reposer une demi-heure.
Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte au rouleau pour obtenir un carré d’environ 20 cm de côté. Aplatir la plaquette de beurre (il faut qu’il soit déjà mou) dans un format un petit peu plus petit que celui de la pâte et déposer le beurre sur la pâte.
Saupoudrer de sucre.
Ramener les bords de la pâte vers le centre, de façon à enfermer beurre et sucre dans la pâte (s’aider d’un peu de farine si la pâte colle ).
Etaler au rouleau en essayant de donner une forme rectangulaire. Plier en trois comme un mouchoir.
Faire pivoter le pâton d’un quart de tour, étaler au rouleau, puis plier de nouveau en trois comme précédemment.
Etaler au rouleau pour obtenir un carré de 30 cm de côté.
Ramener les quatre coins vers le centre du carré.
Déposer la préparation dans un moule antiadhésif rond comme un moule à manqué, beurré au préalable. Aplatir légèrement le dessus de la préparation avec la paume de la main, puis humidifier avec un peu d’eau sur le dessus de la pâte.
Couvrir d’un torchon et laisser reposer une demi-heure.
Chauffer à 200 °pendant une demi-heure.
A la sortie du four, attendre encore un quart d’heure avant de démouler.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Malloquen 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte