Magazine Insolite

Dépouillés après avoir inhalé du chloroforme sur les seins de leur maîtresse

Publié le 02 décembre 2008 par Benjamin Tolman
chloroforme Agrandir l'image

Ouganda - La police a mis en garde les Ougandais concernant un piège, mis en place par des gangs criminels qui utilisent des femmes, à la poitrine imprégnée de chloroforme, pour rendre inconscientes puis dépouiller leurs victimes.

 

Les victimes de ces attaques ont été retrouvées par les forces de l'ordre entièrement nues, dépouillées de tous leurs biens pendant qu'elles étaient inconscientes.

Fred Enanga, un porte-parole de la Direction des affaires criminelles ougandaise, a appelé ses concitoyens masculins à la prudence, expliquant : "La situation est préoccupante, les gens doivent en être conscients et faire attention."
Les victimes ne garderaient aucun souvenir consécutif à leur endormissement, ne se rappelant que des rapports intimes qu'elles étaient en train d'avoir avant de sombrer dans l'inconscience.

La police aurait eu connaissance de ce modus operandi après l'arrestation, l'an dernier, de Juliana Mukasa, une criminelle décrite par M. Enanga comme "une femme très dangereuse".


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benjamin Tolman 12180 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine