Magazine France

Le bon sens de Brice Hortefeux (Dimanche +)

Publié le 07 décembre 2008 par Juan

Brice Hortefeux, ministre de l'Identité Nationale était l'invité d'Anne-Sophie Lapix à Dimanche+, ce 7 décembre 2008. Depuis la promotion de Patrick Devedjian au gouvernement, Hortefeux est pressenti pour reprendre la tête de l'UMP le 24 janvier prochain.
"Combien d'expulsions à ce stade de l'année ?" demande Anne-Sophie Lapix.
Le ministre répond : "Je ne parle pas d'expulsions, c'est un terme administratif qui désigne autre chose."
Lapix persiste : "Oui mais combien ?"
Hortefeux : "Je préfère parler de reconduites ou d'éloignements"
Lapix : "Alors combien de personnes ?"
Le ministre rappelle l'objectif de sa politique.
Lapix insiste : "Combien de personnes ?"
Hortefeux : "Pour l'instant, je n'ai pas les chiffres"
Sur l'arrestation musclée du journaliste de Libération il y a 10 jours, Hortefeux s'est déclaré choqué mais a rétorqué: "il ne faut pas faire de corporatisme..." et ajouta: "Elles ont exprimé un avis de techniciennes", à propos des ministres Dati et Alliot-Marie désavouées par Nicolas Sarkozy lundi dernier.
On aurait aimé que le ministre soit interrogé sur la récente arrestation, le 24 novembre, de trois enfants dans leur école grenobloise.
Cette interpellation contredit en effet ses déclarations à Thomas Hammarberg, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe. Dans son rapport sur les politiques carcérale et d’immigration en France, publié le 20 novembre 2008, ce dernier citait Hortefeux. «Evoquant la question des interpellations d’enfants étrangers, le Ministre de l’Immigration a indiqué au Commissaire qu’il avait donné des instructions claires pour qu’aucune interpellation n’ait lieu dans, ou à proximité immédiate, des établissements scolaires», écrivait-il.
&alt;=rss

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Juan 53884 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte