Magazine Ebusiness

Ecommerce: les fraudeurs étrangers n’hésitent pas à recruter des “mules” en France

Publié le 07 décembre 2008 par Toutallantvert

Merci à Bruno pour son témoignage sur notre blog (et actuellement à la recherche d’un emploi de gardien, en couple, si ca peut aider!). Ainsi Bruno confirme l’idée que les fraudeurs / arnaqueurs n’hésitent pas à ruser, en essayant de recruter des “mules” en France sur Internet (via les forums, sites d’emploi, sites de petites annonces - sous couvert d’”emploi à domicile”), pour se faire réexpédier la marchandise frauduleusement achetée sur les sites de e-commerce francophones. Sont principalement visées les sites e-commerce vendant des produits à forte valeur ajoutée (type hifi, audio, informatique) mais pas uniquement.


Une nouvelle étape dans la fraude
Déja qu’on soupçonnait plus ou moins que certains fraudeurs faisaient appels à des complices en France, ici on passe à une étape supérieure, puisqu’on essaye carrément de recruter des personnes en France sous couvert d’offres d’emploi ou de compléments de revenus, avec contrat de travail bidon.

Trouver des “mules” crédules
Ce n’est pas sans risques pour ces “mules”, puisqu’elles se retrouvent sans le savoir complices d’un réseau criminel. Et probablement se feront arnaqués deux fois: une première fois lorsqu’ils se rendront compte de l’utilisation de leurs informations personnelles lorsque la justice leur réclamera la marchandise volée (puisque livraison à leur nom et que la marchandise a transité par chez eux), une deuxième fois, lorsqu’ils se rendront compte que leur “employeur” n’existe pas et ne les paiera probablement jamais (ou les fera probablement miroiter un certain temps, avec des excuses bidons).

Trouver des relais pour expédier la marchandise frauduleusement achetée
L’idée est toute simple: vu que de plus en plus de commerçants sont frileux à expédier dans des pays à risques (type Côté d’Ivoire), les fraudeurs pour éviter de se faire détecter, font expédier la marchandise à des particuliers avec une adresse réelle et existante en France, qui feront la réexpédition vers les fraudeurs. Objectif: complexifier le réseau logistique pour éviter de remonter sur les traces des fraudeurs.

Récupérer les informations personnelles de la mule pour passer commande en usurpant son identité

Extrait de l’annonce:

Ainsi si notre proposition vous intéresse je vous prie de bien nous laisser tous vos numéros de téléphones direct ,votre adresse et votre facture Edf afin d’authentifier tout ca d’accord?

En retour nous vous ferons parvenir un contrat de travail que vous aurez à signer et à nous faxer pour que le service comptable valide le contrat.

Sous couvert d’un pseudo-contrat, les fraudeurs demandent une copie de justificatif de domicile, ainsi que numéro de téléphone et adresse, voir même le justificatif d’identité. Avec ces informations, bien sûr, les fraudeurs ne vont pas les utiliser pour faire un contrat en dû forme, mais bien sûr les utiliser pour passer commande, et essayer de passer les différents filtres de sécurité de certains sites e-commerce, comme par exemple fournir un justificatif de domicile et des informations plus détaillés quand à la preuve de l’existence du client en question.

Un contrat bidon, cependant avec le nom d’une entreprise existante
Bruno nous explique qu’en plus le contrat est au nom d’une entreprise qui a bien pourtant “pignon” sur rue (”PLANETE TECHNOLOGIE”), avec son numéro de RCS et autres informations semblant indiqué la réalité de cette entreprise.

Cependant quand on fait une recherche plus détaillée (pages jaunes, registre des sociétés), on constate que le numéro de FAX (0172100068), le numéro de téléphone (0891437368), le nom du gérant (FRANCK JORES, ALLAN BOUCHON) sur le contrat de travail ne correspondent pas du tout aux données réels de l’entreprise. Clairement, les fraudeurs n’hésitent pas à faire de l’usurpation d’identité et utilisent probablement des numéros de téléphone louées ou volées.

Clairement quand on découvre l’offre d’emploi, cela est clairement “louche”.

Il est même possible que l’objectif est de voler l’entreprise concernée, en faisant croire à la mule, que la marchandise expédiée de cette boutique, se fait dans le cadre du contrat. En effet, cette dernière semble posséder une boutique en ligne.

Extrait de l’annonce

Donc voila il s’agira pour vous de recevoir chez vous des colis en general du matériel informatique et audiovisuelle que j’autoriserai à nos fournisseurs de vous les faire parvenir et que vous reconditionnerai si besoin se trouve ,ensuite une compagnie passera les récupérer chez vous soit ( CHRONOPOST ,DHL,FEDEX).
Un colis ne feras pas plus de 2 jours chez vous .

Cette arnaque fonctionne clairement sur l’exploitation de la crédulité et la misère des gens. On imagine qu’avec un nombre de chômeurs qui augmente, certains seront tentés par cette offre “alléchante” à leurs risques et périls.

Pour plus d’informations,
- Le Blog de Bruno et Marie, couple de gardien
- Le billet de Bruno, avec les mails intégrals “Attention arnaques sur internet” (29/11/08)
- Exemplaire du contrat bidon


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Toutallantvert 334 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines