Magazine Politique

Pourquoi ne pas remettre en usage la salle de la Rotonde du musée ?

Publié le 15 décembre 2008 par Gezale
Voilà comment on accueille le public dans la salle du conseil municipal ! (photo JCH)
Les nombreux auditeurs présents lors de la conférence de Claude Cornu, samedi, ont évidemment apprécié les talents de l'orateur. Il fallait d'ailleurs qu'il soit très bon pour faire oublier l'inconfort dans lequel chaque présent se trouvait. La salle Pierre Mendès France n'est absolument pas adaptée aux usages qu'on lui réserve. Chaque réunion de conseil municipal est un calvaire pour ceux et celles qui tendent l'oreille (surtout les sourds même appareillés) et cherchent à comprendre ce qui se passe ou ce qui se raconte. Cette salle n'est absolument pas conforme à ce qu'une assemblée élue peut attendre d'une municipalité qui dit faire passer la démocratie participative en priorité. Le système audio date de Mathusalem ou d'Hérode, si bien que les intervenants se voient couper la parole par le maire quand il le souhaite et ne sont pas écoutés quand ils voudraient être entendus. J'étais employé municipal en 1966. Depuis, rien n'a bougé, c'est dire. Pour un maire qui prône le renouvellement et le changement…
Revenons à notre conférence. Claude Cornu s'est rendu audible grâce au microphone installé par un électricien municipal. Bravo pour l'amplification du son. Les auditeurs assis sur leurs muscles fessiers, quant à eux, ont fait travailler le grand et le petit pour ne pas souffrir d'ankylose tant les chaises de la salle sont inadaptées. Alors, que faire par égard pour les invités de la SED qu'ils soient conférencier(e) ou assis(e) dans le public ? Je me demande bien pourquoi, par exemple, la municipalité ou, plutôt, le maire et son adjoint à la culture (ah bon ?) ont décidé de condamner la salle de la Rotonde du musée depuis plusieurs années ? Les précieux livres qu'elle recélait ayant été mis bien à l'abri à la Médiathèque Boris Vian, rien n'empêche (même pas les pigeons) la mairie de remettre cette salle en état et de la tenir à nouveau à la disposition des associations locales.
Cette salle convient parfaitement, qu'il s'agisse de l'acoustique ou de la jauge, aux conférences, aux diaporamas, aux rencontres diverses…telle une réunion de quartier. Qu'on ne vienne pas me dire que l'auditorium de la Médiathèque pourrait convenir…Ce serait irrespectueux pour les membres de la SED, tous d'un certain âge.
Pendant que j'y suis, je ne peux m'empêcher d'imaginer une mairie modernisée, qu'il s'agisse de l'accueil des Lovériens ou d'autres, des conditions de travail des employés administratifs, de celles des élus de la majorité ou de l'opposition qui ne sont vraiment pas bien lotis. Il suffit de descendre la rue Pierre Mendès France, de jeter un œil sur les huisseries des fenêtres de la salle du même nom pour constater que l'entretien courant laisse à désirer dans la mesure où le maire ne souhaite rien changer à ses habitudes.
Je souhaite que le 24 janvier prochain (date de la venue de Charles Ridel le conférencier invité ce jour-là par la SED) les auditeurs soient accueillis dignement. Non par les élus puisqu'on ne peut les obliger à être partout, mais par « la ville de Louviers » tout entière et dans des conditions matérielles conformes à ce qu'on doit attendre d'une ville de 20 000 habitants. en 2008-2009 !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines