Magazine Conso

Sonic Unleashed : le test!

Publié le 15 décembre 2008 par Lacoc

SWA_CoverArt_FIX.jpg

Sonic_Unleashed-Xbox_360Artwork3015SU_360_PACK_PEGI_FR_LIVE.jpg

Sega avait déçu avec son Sonic version consoles nouvelles génération. Avec Sonic Unleashed, le petit hérisson bleu revient à tout allure pour remettre de l’ordre dans sa saga...
Débuté par une cinématique superbement réalisée, l’aventure propose un scénario qui met en scène à nouveau le Dr Robotnik ennemi juré de Sonic : en utilisant la puissance des Chaos Emeralds pour alimenter un énorme canon spatial, le méchant docteur a fracassé la Terre en plusieurs morceaux et réveillé Dark Gaia, le monstre qui se terre au centre de la planète depuis des millénaires. Du coup, lorsque le soleil se couche, des monstres sortis des profondeurs menacent les habitants. Sonic lui-même semble affecté par ces phénomènes étranges : désormais, dès la tombée de la nuit, il se transforme en Werehog, une espèce de hérisson-garou au physique impressionnant. Sous cette apparence, il est moins agile mais beaucoup plus puissant : taillé pour le combat, il peut frapper lourdement ses ennemis ou les déchirer de ses griffes. Malgré cela, Sonci va donc essayer de contrecarrer les plans du Dr. Robotnik et de sauver la planète...

Sonic_Unleashed-Xbox_360Artwork3035m0_01_05_OPN_05003.jpg

L’aventure est découpée en différents environnements très différents les uns les autres dans lesquels il faudra la plupart du temps visiter une ville, peuplée d'habitants avec lesquels il est possible de dialogue. Des niveaux de jour ou de nuit impliqueront en fonction l’aspect bestial ou non de notre Sonic. Toujours est-il que les environnements proposés sont plutot jolis et variés : paysage méditerranéens, afrique, ile paradisiaque, banquise, tout y est pour nous dépayser un maximum même si à la vitesse de Sonic il n’est pas toujours aisé de regardé le paysage...
Au niveau du gameplay, ce Sonic là est bien plus au point que son prédécesseur. Néanmoins, il réside encore et toujours quelques soucis de justesse concernant le maniement du hérisson bleu. La faute à des angles de caméras parfois inadaptés et une gestion entre course rapide et action sur place pas toujous au top. Car effectivement, la progression de Sonic est calqué sur le concept de base de la série : on fonce à toute vitesse sur des “circuits” incluant sauts gigantesques et autres loopings en glânant le maximum d’anneaux dorés. Mais des phases de beat’em’all résident et sont intercalés dans ces fulgurantes progressions. Il faudra taper sur les ennemis, avant d’actionner un bouton, pour poursuivre la folle embardée.

Sonic_Unleashed-Xbox_360Screenshots15387SWA1005_Shamar24.jpg
Sonic_Unleashed-Xbox_360Screenshots15482SU_ADB_Day12 (5).jpg
Sonic_Unleashed-Xbox_360Screenshots1434120080502-000029-000031.jpg
Sonic_Unleashed-Xbox_360Screenshots1515920080727-193324-000080.jpg

La plupart du temps Sonic fonce à toute allure et on a parfois pas trop l’occasion d’influer sur sa progression. En effet, les bumpers le font sauter automatiquement, etc.. Du coup, le peu d’action à effectuer soi-même arrivent comme une surprise soudaine et on n’a pas toujours le bon réflexe au bon moment. Bien sur, un temps d’apprentissage regle le problème en partie. En plus de cela, il faut bien avouer que ces phases de courses amoindrissent la durée de jeu car les niveaux sont parfois bien vite avalés sans qu’on ait réellement eu le temps de buter sur un véritable obstacle.
Les phases “hors-courses” sont pourtant souvent agréables à jouer, notamment avec le Sonic de la nuit. Werehog peut propulser ses bras "élastiques" sur les ennemis ou encore utiliser ses griffes à courte portée. Il est doté d'une palette de mouvements assez étoffée qui lui permet de les attraper et de les lancer, d'effectuer des combos divers et variés ou encore de libérer toute sa puissance une fois sa jauge de rage remplie. Werehog peut même asséner un coup critique à un adversaire affaibli à l'occasion d'une série de QTE. Même s’ils ont le méritent d’exister, ces QTE, eux-aussi, cassent un peu le rythme de l’action...
Des phases de plates-formes apportent également leur pierre à l’édifice mais le problème réside dans le fait que ces 3 phases : course, combat et plate-forme s’accordent mal au niveau du rythme de jeu. On est alors souvent dérouté et l’action n’avançe pas de manière fluide.
Malgré ces défauts de justesse dans le concept même du jeu, Sonic Unleashed propose une réalisation de haute volée avec des environnements pêchus et variés. Les effets de vitesse de Sonic sont au top et permettent une action trépidante. Mais malheureusement, le tout est une salade mal composé que les puristes regretteront. La série évolue tout de même mais nous n’avons pas encore un Sonic nouvelle génération irréprochable. C’est en tous cas une bonne base de réflexion pour les opus à venir. Mais il faut dire une chose : Sonic était un exemple du jeu 2D à son époque, et même, une innovation dans le jeu de plate-forme, mais, est-il réellement possible de le transposer en 3D avec les supports actuels? Peut-être pas...

Pour info, le test a été effectué avec la version Xbox360, la version PS3 sort dans quelques jours seulement.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lacoc 430 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte