Magazine Finances

Devedjian veut dépenser 19,5 milliards en 2009

Publié le 15 décembre 2008 par Cambiste

Le ministre de la Relance veut chercher le soutien du privé et des collectivités locales pour multiplier par trois les sommes investies dans le cadre du plan.
devedjian-relance-crise-economie-credit-depense

Le gouvernement souhaite "dépenser 75% des 26 milliards d'euros dès l'année 2009 (19,5 milliards ndrl), le plus rapidement et le plus efficacement possible", a déclaré dimanche 14 décembre Patrick Devedjian, ministre chargé de la relance économique sur BFM-TV. Pour Patrick Devedjian, "en même temps, il faut rechercher un effet multiplicateur de trois, c'est-à-dire quand l'Etat met un euro, il faut essayer de se faire soutenir, accompagner par trois euros supplémentaires qui peuvent venir du privé, des collectivités locales".

"Lancer des chantiers"

Le but du plan de relance est "de créer de l'emploi, créer de l'activité et d'avoir un effet contra-cyclique", estime Patrick Devedjian qui donne comme exemple le fait que "l'Etat décide de lancer des chantiers, de permettre à des dossiers d'équipements qui n'étaient pas financés de l'être".
"Vingt-six milliards, ce ne sont pas des mots, c'est de l'argent, beaucoup d'argent", a affirmé Patrick Devedjian qui a contesté les chiffrages aboutissant à des sommes inférieures.
Interrogé sur le travail le dimanche, Patrick Devedjian  a répondu qu'il "faut sortir de l'hypocrisie car il y a six millions de personnes qui travaillent le dimanche et donner un statut à une situation qui est hétéroclique et injuste".
"On a des villes où on a le droit d'ouvrir (des magasins, ndlr) et dans la ville voisine on n'a pas le droit. Cela crée du chômage et ce n'est pas le moment de faire des chômeurs supplémentaires", a estimé le ministre chargé de la relance économique.
Sources: le NouvelObs


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cambiste 526 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte