Magazine Culture

Californication [2x 12]

Publié le 15 décembre 2008 par Lulla

dnes_v2_cali_mini_ban_essai1

La Petite Mort (Season Finale) //

dnes_v2_poll_stars3


vlcsnap_93534

   Ah, Californication a le don de soigner ses entrées et ses sorties. Souvenez-vous : le season premiere et le season finale de la première saison étaient réussies. Au milieu : un ou deux épisodes qui sortaient du lot et beaucoup d'ennui entre. Le schéma est à peu près identique pour la deuxième saison. Les scénaristes partent d'un point A, ils connaissent tout de suite quel sera le point B. Mais il faut tenir 10 épisodes avant d'atteindre le point B. Et ils ne savent pas quoi y mettre. Alors ils brassent de l'air et ne pensent qu'à une chose : mulitiplier les scènes de sexe plus ou moins glauques pour faire passer le temps. Ce season finale était plutôt bon dans l'absolu mais tout est trop précipité. On n'avance pas pendant une dizaine d'épisodes et tout à coup tout s'enchaîne ! D'ailleurs, l'espace-temps en Californie ne doit pas être le même que dans le reste du monde. Allez, je ne vais pas blâmer la série pour ça, elle est loin d'être la seule à user de cet artifice qui consiste à transformer une grossesse de 9 mois en une grossesse de 3 mois, tout au plus. Sonja a accouché et le bébé est noir, Hank n'en est donc pas le père ! Ca facilite les choses, sinon il aurait fallu procéder à un test ADN et ça aurait mis trois plombes. Ainsi expédiée, on se demande un peu à quoi a servi cette storyline si ce n'est faire rompre Hank et Karen à un moment innatendu. En même temps, pour ce que c'était intéressant ... Qui a deviné que Julian allait vomir dans la pataugeoire où accouche sa femme ? Tout le monde je suppose ! Californication nous offre un vomi par saison !

   Les questions brûlantes qui existent depuis le début de la série ne sont toujours pas résolues. C'est à se demander si elles le seront un jour ! Karen ne sait toujours pas que Hank a couché avec Mia. Et personne, hormis Charlie, ne sait que le livre que Mia va promouvoir à travers les Etats-Unis n'est pas le sien mais celui de Hank. Il serait peut-être temps que ça se sache, non ? Le cas Lew est expédié dans une scène, c'est vrai, assez émouvante où Hank parle à son fantôme alors qu'il tape les derniers mots de sa biographie. Daisy et Charlie rompent déjà. Le pauvre homme a fait la plus grosse bêtise de sa vie en quittant Marcy et elle n'est pas prête de lui pardonner ! Son petit discours m'a encore fait mourir de rire. C'est vraiment elle le meilleur personnage de la série. Et puis Becca et Damien se réconcilient. C'est mignon et ça me rassure. On va pouvoir assister à l'évolution de leur couple en 3ème saison, normalement. Quant à Karen, elle part pour New York, loin de son Hank et de sa fille. Pour combien de temps ? Si c'est pour qu'elle revienne au bout de deux épisodes : aucun intérêt. Si ça s'inscrit dans la durée, on peut espérer une 3ème saison différente, plus intéressante.

La poésie de Marcy : "You were number 19. There were 18 cocks before you Charlie. Enough to know that I liked yours the best. Not the longest, not the thickest. But it was mine ! All mine !"


// Bilan // Tout va tout à coup trop vite ! Y'a un vrai problème de dosage dans cette série, au-delà du manque cruel d'ingrédients hormis le sperme et la mouille (moi aussi je peux écrire de vilaines choses salaces sans sourciller). Soulagé que la saison se termine. Mais je me connais, je me laisserais avoir par la troisième saison ! Ma curiosité me perdra !

Alors, quel bilan faites-vous de cette deuxième saison de Californication ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte