Magazine

Billet d'humeur - n-2

Publié le 23 décembre 2008 par Soliblog
C'est comme je m'apprêtais, à N-2, à composer de mes fins doigts agiles aux ongles vernis une liste de cadeaux de Noël dont vous me diriez des nouvelles, lecteurs réclameurs qui m'en réclamiez une à corps et à cris depuis des semaines des mois et des années -le lectorat de Soliblog est certes réputé pour sa générosité sans borne mais tant d'empressement, toute de même... étrange étrange... à moins que vous ne songiez à m'offr... Faisons comme si nous n'avions rien compris et nous jouerons ainsi que nous savons si bien le faire, avec les yeux qui brillent et tout et tout, la surprise totale, Oh tant de bonheur qui vient emplir mon coeur !, lorsque nous découvrirons les paquets entassés au pied du sapin enguirlandé, que je me rendis compte que j'avais déjà tout sous la main, et les pieds, et les pieds, et les yeux, et les yeux, aaaaaaaah !, là, soigneusement entassé dans la bergerie au fil des semaines des mois et des années. Et pour vous, ce sera quoi ? Un livre ? Je ne saurais trop vous conseiller ce super roman policier. Un DVD ? Au hasard, celui-là. Un objet décoratif décorateur ? Cette Poule aux Yeux d'Or fera parfaitement l'affaire. Un bijou ? Lui (faire offre) ou bien eux. De l'alcool ? Hips ! Un jeu éducatif ? Sans hésiter, Bobby et les moutons ! Une peluche, un tableau, une voiture, des chaises, un frigidaire, un joli scooter, un atomixer, et du Dunlopillo, une cuisinière avec un four en verre, des tas de couverts et des pelles à gâteaux, une tourniquette pour faire la vinaigrette, un bel aérateur pour bouffer les odeurs. J'avais aussi trouvé mon chant de Noël même si je savais qu'il lui serait bien difficile de lutter face aux insupportables vive le vent qui fait descendre le petit papa Noël ave Maria dans sa hotte. En attendant, moi, j'avais réussi à recycler, ni vue ni connue je vous embrouille, d'anciens articles soliblogiens en parfait état de fonctionnement qu'il eut été vraiment dommage de laisser moisir dans la cave. Mon esprit écolo venait encore de parler. L'idée de participer à mon humble niveau au sauvetage des nanimaux et des forêts me mit en joie. La liasse de billets je rangeais, la carte bancaire ne serait pas dégainée. C'était toujours ça de gagné.Demain, pour notre dernière néo-chronique cinématographique avant la suivante, nous resterons dans le fruit...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Soliblog 84 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog