Magazine Séries

Everwood : 4.20 Everwood en deuil

Publié le 23 décembre 2008 par Tao

andy brown, everwoodAvant dernier épisode pour Everwood avant le double final de la série et le moins que je puisse dire c’est que le duo Rina Mimoun et Greg Berlanti signent ensemble un épisode de toute beauté et pour moi l’un des meilleurs épisodes de la série.

A le regarder on a l’impression que tout nous a toujours mené à ce moment tellement les flash backs s’imbriquent parfaitement dans l’histoire. Certes, c’est un peu artificiel car maintenant qu’il est mort, tous les personnages ont quelque chose qui les raccrochent à Irv. Mais néanmoins c’est magnifiquement mis en scène. Ainsi, ces retours en arrière permettent de combler quelques blancs qui sont bien utiles et renforcent l’histoire. C’est particulièrement le cas dans le flash back sur Amy. Quand la romance Amy/ Ephram a été remise sur les rails à la fin de la saison 2, j’avais trouvé cela un peu trop rapide et finalement cet épisode permet de voir l’histoire sous un autre angle et cette envie d’Amy de retourner vers Ephram se fait moins sur un coup de tête comme on aurait pu le croire jusqu’à présent. On remet également tout en place pour une réunion entre Amy et Ephram. Celui ci ayant toujours été là pour Amy et surtout dans les moments les plus difficiles de son existence. D’un point de vue plus technique, on remarque le raccord parfait au niveau coiffure pour Emily Vancamp. Par contre on affuble Gregory Smith d’un bonnet afin de cacher sa longue chevelure qu’il n’avait pas à l’époque de la saison 2.

La partie sur le mariage d’Irv et Edna est très drôle et le souvenir évoqué par Harrold lors des funérailles est tout simplement hilarant. Tom Amandes comme toujours en très grande forme, passionné par son personnage. Le fait que ça arrive en début d’épisode permet d’apporter de la légèreté. On aurait pu croire que l’épisode aurait été déprimant et bien cette scène fait tout le contraire, du grand art. ça permet aussi de voir les personnages avant l’arrivée des Brown à Everwood et il est bon de voir revoir Rose et Harrold à cette époque. On appelle sans arrêt Amy et Bright mais on ne les voit jamais. Un détail amusant là aussi.

Part contre la partie avec Bright, même si les scènes sont bonnes et drôles, c’est un peu trop gros. Irv a été absent de la série les 3/4 du temps, je ne suis même pas certain de savoir si Chris Pratt et John Beasley ont échangés un dialogue ensemble durant toute la série et là on les voit super potes. C’est donc très artificiel même si le flash back se raccorde parfaitement avec le reste. Hannah et Bright font également la paix mais quelque chose est clairement brisé dans leur relation.

Vient ensuite le moment de parler d’Andy et Nina et là je dois dire que c’est un coup de maître en ce qui me concerne car j’ai toujours adoré le couple de Nina et Jake et là j’ai vraiment envie de voir un dénouement heureux pour Andy et Nina. Leur complicité, leur entente est tellement évidente, tellement naturelle. Ephram le remarque d’ailleurs dans la voiture. C’est assez convenu et cliché comme dénouement final pour le héros en plus avec le coup de la bague mais c’est très bien amené. La conversation sur la bague entre Andy et Ephram est superbe et j’ai bien aimé le dialogue d’Andy “si Nina arrive à cette conclusion d’elle même et décide d’être avec moi, je lui demanderai sa main tout de suite”. Ce n’est pas le dialogue exact mais l’idée est là. Et puis la scène entre Ephram et Nina est magnifique et là je me demande pourquoi, mais pourquoi n’a t’on pas eu plus de moments entre ces deux acteurs car la connexion est parfaite entre eux.

Et que dire de la fin où l’interprétation de Debra Mooney fait très facilement monter les larmes aux yeux, alors qu’au fond Edna n’a jamais été un personnage très important dans la série. C’est cela le miracle d’Everwood.

Il nous reste à savourer le final après tout ceci et comme le final est toujours un épisode un peu spécial, on peut considérer qu’il s’agit ici du dernier épisode ” ordinaire ” d’Everwood. Celui ci signe de ce fait le meilleur épisode de la saison 4 et également l’un des meilleurs tout court. Everwood n’est jamais aussi bon que dans le drame et cela sans surenchère, sans grandes scènes larmoyantes. Au contraire, cet épisode est rempli d’humour, on retrouve tous les personnages tels qu’on les aime et il sera vraiment compliqué de les quitter lors de l’épisode prochain. On a déjà dit au revoir à Irv, il faudra maintenant dire au revoir aux autres, même si tous les enjeux semblent déjà avoir trouvé leur voie. Andy et Nina devront tirer au clair leur histoire, comme Ephram et Amy. Cela reste par contre plus confus pour les Abbott et Bright et Hannah. La surprise viendra peut être de là.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tao 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines