Magazine Finances

Sarkozy signe de gros contrats au Brésil

Publié le 23 décembre 2008 par Cambiste
La France vend au Brésil des hélicoptères militaires et des sous-marins. Paris espère également que le Rafale de Dassault Aviation sera retenu pour le renouvellement de la flotte aérienne du Brésil. Alstom et Bouygues placent une centrale hydroélectrique pour 300 millions d'euros.
sarkozy-bouygues-dassault-alstom-dcns-rafale-contrats-bresil-eurocopter-helibras-lulaPlusieurs gros contrats ont été signés au cours de la visite de 48 heures qu'a effectué Nicolas Sarkozy au Brésil lundi et mardi, accompagné d'une trentaine de patrons français. Le premier à avoir été annoncé concernait la vente par Alstom Hydro, co-entreprise entre Alstom et son grand actionnaire Bouygues d'une centrale hydroélectrique à Jirau, au Brésil, pour 300 millions d'euros qui seront comptabilisés dans les chiffres du quatrième trimestre de l'exercice 2008-2009 d'Alstom.
Mais c'est surtout des domaines aéronautiques militaires que sont venus les gros sucès de Paris. Notamment avec la vente pour 1,9 milliard d'euros de 50 hélicoptères de transport militaire EC-725, le plus gros contrat d'hélicoptères jamais conclu en Amérique du Sud selon des sources françaises, un accord qui s'accompagne d'un partenariat entre Eurocopter, la filiale du groupe d'aéronautique et de défense EADS, et la société brésilienne Helibras, en vue de la création d'une ligne d'assemblage sur place.
De même, la France a signé un accord sur la fourniture de quatre sous-marins à propulsion classique de

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cambiste 526 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine