Magazine Science & vie

Des injections de cellules souches en guise d'antirides jugées dangereuses

Publié le 23 décembre 2008 par Benjamin Tolman
seringue Agrandir l'image

Bangkok, Thaïlande – Selon le journal thaïlandais The Nation, les professionnels de santé mettent en garde le public sur les risques potentiellement mortels d’un nouveau traitement antirides à base d’injections de cellules souches animales.

Certains patients ont souffert de chocs anaphylactiques après ces injections, selon le Dr Bunaprasert de l’université Chulalongkorn de Bangkok. Leur efficacité n’a d’ailleurs pas été prouvée, le Dr Bunaprasert mettant en avant un effet placebo pour expliquer la sensation de jeunesse éprouvée par certains patients. Un risque de rejet est également pointé par les médecins, les cellules animales étant des cellules étrangères au corps humain. Interdit en Europe, ce traitement coûte approximativement entre 2 000 et 20 000 euros aux patients.

L’utilisation des cellules souches dans les produits cosmétiques fait elle aussi l'objet d’une mise en garde médicale. Le Dr Bunaprasert explique que ces cellules meurent avant même l’application sur la peau, sans y avoir pénétré.

D’autres traitements à base de cellules souches sont pratiqués en Thaïlande. Des traitements expérimentaux pour les maladies cardiaques et artérielles causées par le diabète sont aussi proposés à Bangkok. Une manne prisée des touristes médicaux à la recherche de nouveaux traitements ou de soins à bas prix.

En Thaïlande, la chirurgie esthétique est devenue une spécialité grandement médiatisée. Ainsi, une procédure totale de changement de sexe est aujourd'hui proposée pour moins de 3 200 euros par le truchement de certaines publicités.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benjamin Tolman 12180 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine