Magazine

Indifférence

Publié le 23 décembre 2008 par Poussemanette

Ils étaient six ou huit gamins d'une douzaine d'années. C'est mon stagiaire qui les a vus. Une fois les portes fermées, il a vu une tête dépasser du train en mouvement. Il s'est vite arrêté, pensant avoir eu la berlue. Les gamins se sont enfuis, peaux brunes, peaux noires, riant de ce qu'ils pensaient être un chouette jeu : voyager sur les tampons.
Il y avait du monde dans le train. Personne n'a actionné de signal d'alarme.
Les gens dans le train, pour la plupart bien propre sur eux, ont-ils craint un arrêt prolongé qui leur ferait perdre cinq minutes, ou se sont-ils dit que ces jeunes cailleras sont aussi agiles que des singes et qu'ils ne risquaient rien? Je n'ose penser qu'ils se sont dit que s'ils tombaient, ça en ferait quelques-uns de moins. Et pourtant cette pensée est là, persistante... Quelle aurait été leur réaction, à ces braves gens, si ces enfants avaient eu la peau claire et les yeux bleus?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poussemanette 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte