Magazine Asie

Visite Medicale bis

Publié le 29 décembre 2008 par Bayashi_pascal
Un an apres je suis normalement retourne a la visite medicale du travail. Je n'avais pas vraiment l'intention d'en faire un post, celui de l'annee derniere suffirait. Pourtant il y a quand meme eu matiere a ecrire !
Par rapport a l'annee derniere ou cela s'etait passe dans un centre flambant neuf et dedie, le petit hopital de quartier de cette annee m'a fait un peu tomber de ma chaise. Peut etre aussi l'occasion d'avoir une image plus proche de la realite du milieu medical ici, en tout cas beaucoup plus proche de ce qu'on en entend dire.
Mon chef avait tout d'abord essayer de nous arranger un rendez vous pour nous faciliter la vie et ne pas nous faire perdre de temps. Il a abandonne apres s'etre casse le nez sur plusieurs hopitaux : "Venez quand vous voulez (mais le matin en semaine seulement) et on vous prendra quand on aura le temps". Je me presente donc le matin aussitot que possible en croisant les doigts tres forts pour qu'il n'y ait pas trop de monde. Mon chef les avait prevenu de l'arrivee d'un extraterrestre. A peine passe la porte du hall, j'entendais fuser "c'est pascal", "pascal est arrive", "ah oui c'est surement lui pascal", ... Dans un petit hopital de quartier comme ca c'est sur qu'ils ont pas du en voir passer beaucoup... La fille me donne avec hesitation un petit formulaire a remplir (rien a voir avec celui de l'annee derniere) en disant a sa collegue, comme si j'allais pas entendre/comprendre, "tu crois qu'il va savoir ecrire ?" :-) Puis m'envoie au toilette avec mon gobelet et me donne un numero de piece ou aller ensuite. Je m'enfonce dans un long couloir ou s'activait plein de personnel et rentre dans la salle indiquee. Minuscule et encombree. Une infirmiere me fais signe de posait le gobelet sur un coin de table et de m'asseoir. Il y avait juste trois vieux tabourets le long d'un mur. C'etait franchement speciale. Une grande piece tout en longueur et d'apparence tres vieille avait ete divise en une enfilade de minuscules box par des parois amovibles. A cote des machines modernes pleines d'electroniques pendaient au mur des appareils qui semblaient dater d'un siecle. Au mur un poster de publicite pour une sonde gastrique ultramoderne ressemblant a un robot gundam etait scotche a cote d'un vieil appareil massif en ferraille a l'usage inconnu et aux coins parfaitement poli par des annees de services. Les tabourets se trouvaient a cheval entre deux box, ce qui genait le personnel qui passait, et j'etais un brin embete avec mon manteau et mon sac que je ne savais pas ou poser. Une infirmiere finit par les prendre et les poser en vrac sur la table ou elle travaillait ! En attendant je regardais le "paysage" des deux box qui me fasait face. D'un cote l'infirmiere qui faisait milles petits trucs et reroutait les malades vers les autres box. De l'autre trois petits vieux sur leurs brancards qui prenait tout l'espace (ca vous donne une idee de la taille de chaque box) attendaient en pleurnichant, le visage cache sous leur serviette. En s'occupant d'un autre l'infirmiere me fait signe de prendre ma tension tout seul en me montrant la machine du menton. Heureusement que je connaissais deja le mode d'emploi. Puis on m'envoie a la radio. Une infimiere me guide dans un dedale de couloirs jusqu'a la salle qui va bien, ou un vieux pepe japonais me fait ma radio comme si j'avais ete un des boulons qu'il fabrique a la chaine depuis 20 ans, trente a la minute. Puis je reviens sur mon petit tabouret tout seul. Ensuite prise de sang, test de vue et d'audition, dans un autre minuscule box qui ressemblait plutot a un capharnaum, avec des instruments bien moins high-tech que l'annee derniere. Et enfin l'electro cardiogramme, grand moment : "Vous venez d'ou ?" "De France" "Ouah, trop mignon ! Vous etes celibataire ?" "Euh ! Desole mais non" "Dommage ... (a une autre infirmiere) C'est un francais !" "Mmmmh !" "Bon arretez vous allez me faire rougir ;-p". Et puis retour au tabouret et attente jusqu'a ce que le medecin en chef m'appelle pour commenter les resultats. Lorsqu'il a voulu me stetoscoper son assistante a voulu m'aider a relever mon pull, "euh je crois que je vais y arriver tout seul ..!" Et puis voila en une heure c'etait regle. Et cette fois ci je ne m'attend pas trop a recevoir un releve detaille des resultats d'examen comme l'annee derniere ...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bayashi_pascal 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte