Magazine Politique

Benoit Hamon s'excuse.

Publié le 31 décembre 2008 par Dagrouik

Ça s'est produit dans l'émission le téléphone sonne sur France Inter le 30 décembre. Cliquez sur le fichier attaché en bas, dans les annexes,  pour écouter l'extrait audio (.mp3) dont voici le verbatim presque parfait :

" Je vous remercie de me laisser m'en expliquer. Cette déclaration a été faite dans contexte : celui du Congrès de Reims. Je l'ai glissée inutilement et maladroitement dans un entretien. Si j'ai blessé des militants socialistes sincères, je leur présente mes excuses. Nous étions dans un moment d'opposition entre nous. Je souhaitais éviter cela  et en même temps en tant que dirigeant politique, j'ai pu être blessé par certaines attaques. J'ai réagis de manière assez sotte. Pour y remédier dans l'avenir, il faudra se battre pour l'essentiel, redonner une signification à ce qu'est le combat de la gauche".

Voilà qui est dit, il a agit de manière sotte et s'en excuse, l'essentiel est ailleurs, c'était inutile et maladroit. Dans le combat de la Gauche, seul l'essentiel compte. Et Je voudrais ici le remercier de cette rapidité de réponse et aveu qui fait reconnaissance d'erreur. Normalement il était au Ski. On ne lui rappellera uniquement  que le congrès de Reims était fini au 4 décembre!

On rappellera à ceux qui nous ont dit qu'on avait lu de travers et mérité ce traitement hamonesque, de bien méditer cette histoire, sa conclusion et ses conséquences. Et d'admettre comme lui leur tord.

Le Figaro nous a repris, lors de cette histoire , Moi, Marc Vasseur, Sarkofrance et Donatien (des militants socialistes sincères). Nous avons rien demandé à ce quotidien. Et ceux et celles qui pensent que nous avons besoin du Figaro pour avoir de l'audience se mettent le doigt dans l'œil si profondément qu'ils peuvent se faire un toucher rectal. Bien sûr que le même Figaro ne reprend que ce qui lui plait et correspond à sa ligne éditoriale pro-UMP: Ils n'ont pas fait par exemple de lien sur le billet où je rappelle une promesse oubliée de Sarkozy alors qu'elle changerait la donne dans les grandes entreprises. Vous me direz qu'aucun média de gauche ne le fait. Cela prouve une chose, les médias de droite nous lisent, nous observent et tiennent compte partiellement de notre contenu.

Écoutez le reste du Podcast, par ce qu'il était opposé à Valérie Pecresse et que cette dernière a vraiment cherché les claques en bonne versaillaise donneuses de leçons. Benoit Hamon a été très bon dans la distribution de claques, avec un langage clair.

Méditez aussi les rares arguments de Pecresse (repris par le CON-muniquant Lefebvre): le PS est divisé et n'a pas de projet. Il est facile de la désarmer sur au moins un point et ce très rapidement: il suffit de faire travailler tout le monde, y compris les 49,99999% qui n'ont pas soutenu Martine Aubry, c'est ce que nous demandons depuis quelques semaines.

Et nos amis qui se plaignent de la reprise du Figaro ne pourront alors plus s'en plaindre, par ce que ce genre d'histoire sera vite oubliée et ne se produira plus.... C'est un vœu pour 2009.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dagrouik 2453 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines