Magazine

Chars et fantassins israéliens entrent dans la bande de Gaza

Publié le 04 janvier 2009 par Adel Miliani

3019294047-incursion-terrestre-israelienne-dans-gaza

Copyright © 2009 Reuters

technorati.gif
A la faveur de l’obscurité, Israël a lancé samedi soir une opération terrestre dans la bande de Gaza, une semaine jour pour jour après le déclenchement de raids aériens massifs contre le Hamas.

Selon un témoin palestinien, des colonnes de blindés appuyés par des hélicoptères ont franchi la clôture frontalière à partir de quatre directions dans le nord de cette petite enclave surpeuplée.

Plusieurs heures après le début de l’incursion, des témoins ont signalé que des blindés israéliens ont pénétré deux km à l’intérieur de la bande de Gaza, occupant des positions dans un secteur souvent utilisé par les activistes pour tirer des roquettes de l’autre côté de la frontière.

Un char israélien a tué trois Gazaouis au tout début de l’opération au sol, portant à près de 450 le nombre de victimes palestiniennes depuis le 27 décembre, dit-on de sources médicales.

Le Hamas a annoncé avoir tué plusieurs soldats israéliens, sans fournir de chiffres précis. L’information n’a pas été confirmée par les Israéliens pour le moment.

Un porte-parole de la branche armée du Hamas, les brigades Al Kassam, a prévenu que les soldats israéliens risquaient la mort ou la capture. “L’ennemi sioniste doit savoir qu’il va perdre la bataille de Gaza”, a mis en garde Abou Oubaida.

Une porte-parole de Tsahal a confirme l’incursion, précisant qu’il s’agissait de s’emparer de secteurs à partir desquels les activistes du Hamas lancent des roquettes sur le sud d’Israël. “L’objectif consiste à détruire les infrastructures terroristes du Hamas sur le théâtre des opérations”, a expliqué le commandant Avital Leibovitch.

“CE NE SERA PAS UNE EXCURSION”

L’armée israélienne a d’ores et déjà prévenu que l’offensive terrestre serait de longue durée. “Ce ne sera pas une simple excursion”, a déclaré sur la deuxième chaîne de télévision israélienne le général Avi Benayahu, porte-parole de Tsahal. “Nous parlons ici de longs, long jours”, a-t-il dit.

De son côté, le ministre israélien de la Défense, le travailliste Ehud Barak, a déclaré que l’incursion visait à protéger les Israéliens des attaques de roquettes palestiniennes. Il s’est gardé de toute menace de renversement du gouvernement du Hamas à Gaza.

“Ce ne sera pas facile”, a déclaré le ministre dans une intervention télévisée. “Je ne veux induire personne en erreur”.

Israël a ordonné le rappel sous les drapeaux de “dizaines de milliers de réservistes” dans le cadre de son offensive terrestre.

Première à réagir à l’étranger, la nouvelle présidence tchèque de l’Union européenne a qualifié l’opération terrestre d’Israël d’action “défensive, et non offensive”.

“A l’heure actuelle et à la lumière des événements des jours derniers, nous estimons que cette mesure constitue une action défensive, et non offensive”, a déclaré à Prague Jiri Putuznik, porte-parole de la présidence tchèque.

Le chef de la diplomatie tchèque, Karel Schwarzenberg, doit se rendre dimanche dans la région à la tête d’une délégation de l’UE.

A Paris, la France a “condamné” dans la soirée l’offensive terrestre israélienne en la mettant sur le même plan que la poursuite des tirs de roquettes palestiniennes.

PARIS CONDAMNE, LE CONSEIL DE SÉCURITÉ SE RÉUNIT

“La France condamne l’offensive terrestre israélienne contre Gaza comme elle condamne la poursuite des tirs de roquettes”, a déclaré le Quai d’Orsay. “Cette escalade militaire dangereuse complique les efforts engagés par le communauté internationale, en particulier l’Union européenne et la France, les membres du ‘quartet’ et les états de la région, pour faire cesser les combats, apporter immédiatement une aide aux civils et aboutir à un cessez-le-feu permanent (…).”

Le président français Nicolas Sarkozy, qui a présidé l’UE jusqu’au 31 décembre, est attendu à partir de lundi dans la région. L’ancien Premier ministre britannique Tony Blair, émissaire spécial du “quartet” international sur le Proche-Orient, envisage de faire à partir de dimanche la navette entre les dirigeants israéliens à Jérusalem et les responsables palestiniens de Cisjordanie.

Enfin, le Conseil de sécurité de l’Onu doit se réunir samedi soir (NDLR: à partir de minuit GMT) en séance extraordinaire pour débattre de la situation.

Tsahal massait depuis plusieurs jours des fantassins et des blindés au pourtour de la bande de Gaza en vue d’une grande opération terrestre, alors même que se poursuivaient sans relâche les bombardements aériens et navals.

Auparavant dans la journée, et pour la première fois depuis les raids aériens du 27 décembre, Israël a fait donner son artillerie contre la bande de Gaza.

Une vingtaine de raids aériens ont également été menés sur la petite enclave côtière et l’un des chefs de la branche armée du mouvement Hamas, Abou Zakaria al Djamal, a été tué.

Des bâtiments de la marine israélienne ont également ouvert le feu dans la journée sur le territoire palestinien.

rtra1
Version française Jean-Loup Fiévet

Posted in Adel Life, News  Tagged: bande de Gaza, Gaza, Hamas, Incursion, Israël, News, Palestine  

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Adel Miliani 213 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte