Magazine Cyclisme

Le supporter cycliste

Publié le 09 janvier 2009 par Zigzornif

Le tour de France est encore loin, mais les premières grandes classiques ne vont pas tarder à pointer leur nez. Alors aujourd’hui, pour vous aider à la compréhension de ce petit monde, j’ai décidé de jouer le sociologue de base en décryptant pour vous une catégorie hyper importante dans le microcosme cycliste j’ai nommé :

Le supporter cycliste !

Pour parler du supporter cycliste autant prendre la course la plus célèbre du monde : les boucles de la Mayenne le Tour de France !

Le Tour de France ne serait sans doute pas ce qu’il est, sans les millions de spectateurs sur les bords des routes. Sans eux il n’y aurait plus de fresques champêtres vues d’hélicoptères, plus de dédé sur le bord du chemin avec sa table de camping, plus de distribution de grandes mains vertes ou de saucissons.

Sans les spectateurs le tour de France ne serait pas le tour de France

Mais parmi les spectateurs se démarque particulièrement une catégorie : Le supporter cycliste.

Haaa mais qu’est ce donc ? … le supporter cycliste fait partie du folklore du tour de France, au même titre que les explications du lexique cycliste par les commentateurs. A ce sujet le papy sera toujours heureux de devancer le commentateur en expliquant à son jeune petit fils ce que veut dire “chasse patate” ou encore le poétique “il va gicler”. (j’y  reviendrais dans un prochain billet si j’ai le temps)

Revenons donc sur le supporter cycliste.

Le supporter est nécessaire pour le succès d’une course cycliste. Sans lui plus d’images insolites à commenter ou à diffuser, plus personne sur qui râler ou écrire un billet sur un blog cela serait bien triste non ?.

Mais n’est pas supporter qui veut, il faut avant tout répondre à tout un ensemble de critères très importants.

La panoplie : Un bon supporter cycliste se doit de porter les couleurs de son équipe favorite. Cuissard, maillot, casquette ou bob … les sandales et les chaussettes sont seulement réservées aux supporters Belges et Anglais.

Les bases : Un bon supporter cycliste se doit aussi de pouvoir disserter des heures sur la qualité des pneumatiques choisis par les coureurs ou encore sur les braquets utilisés. Il connait chaque équipe par cœur ainsi que les noms prénoms et ages de tous les cameramen de France télévision présents sur le tour.

Son aide précieuse : Un bon supporter se doit de motiver et d’encourager les coureurs en détresse ou non. Les pousser, courir à leurs cotés, leur envoyer de l’eau froide voir leur faire boire de l’urine.

Ses encouragements : Le supporter cycliste maitrise un dialecte très évolué. Par exemple Il a toujours tendance à reprendre deux fois de suite une syllabe du nom ou prénom du coureur qu’il supporte; nous pouvons trouver ainsi des “poupou” “jaja”  “fifi” “lolo” “gégé” “TousDopésTousdopés”

Passer à la télé : la consécration suprême : passer à la télévision. On notera que dans le domaine le plus célèbre est “el diablo” de son vrai nom Dieter “didi” Senft (il est Allemand) il possède même une page wikipedia ! et un site web.

Pour passer à la télévision tous les moyens sont bons comme par exemple lâcher son chien sur le peloton, trouver un costume adapté ou encore courir tout nu a coté du coureur.

Enfin pour illustrer mon billet voici une vidéo trouvée sur le blog de vélocité:


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Zigzornif 28 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines