Magazine

En Avignon, l'école catholique redevient catholique

Publié le 09 janvier 2009 par Micheljanva

" La taxe de la semaine | Accueil | Massacre de catholiques en RDC "

09 janvier 2009

En Avignon, l'école catholique redevient catholique

Mgr Cattenoz, archevêque d'Avignon, déclare dans Monde & Vie :

"Au collège Saint-Gabriel de Valréas, par exemple, j'ai demandé qu'il y ait, une fois par semaine, une heure de transmission de la foi par classe. La première année, nous avons commencé avec les sixièmes cette première évangélisation, dont j'ai moi-même établi le programme avec un professeur. Au terme de cette première année, plusieurs professeurs sont venus me dire " Nous sommes prêts à y participer ". Nous avons donc lancé un programme identique en cinquième.

Quelles ont été les réactions?

En Avignon, l'école catholique redevient catholique En interne, excellentes. Les professeurs m'ont dit : " L'ambiance dans le collège a changé. Les élèves se sentent écoutés et accueillis". [...] A l'extérieur, cela n'a pas toujours été compris. Je me suis fait taxer de communautariste, notamment par le Figaro... Accuser Jésus de communautarisme, c'est une aberration ! Car la bonne nouvelle est proposée à tout le monde. L'évangélisation, ça ne veut pas dire convertir tout le monde à coups de sabre et de goupillon, mais proposer à tout le monde le trésor que j'ai reçu. [...] Les familles musulmanes qui mettent leurs enfants dans nos écoles savent qu'elles ont un caractère propre, qui est catholique. A Saint-Gabriel, il n'y a eu aucune plainte de parents. Et les jeunes, quand "l'heure de première" annonce prend fin, disent: " C'est déjà fini, dommage, ça nous intéresse". [...] Ce que je sais, c'est qu'autrefois, l'aumônerie de Saint-Gabriel était déserte, et qu'aujourd'hui elle se remplit à vue d'oeil. [...] J'ai dit dans ma charte: ce n'est pas l'enfant qui doit être au centre de nos écoles, mais le Christ. [...]

[C]omme c'est l'Etat qui paie, nous n'avons plus le choix des professeurs. Le jour où nous l'avons accepté, nous avons vendu notre âme ! En revanche, je crois que nous devons avoir l'audace de renégocier d'autres types de contrat, qui permettraient de recevoir moins d'argent qu'aujourd'hui, mais en retrouvant la liberté de choix de nos professeurs. Si ça coûte moins cher, l'Etat ne devrait pas y être insensible ! Mais le secrétariat général de l'enseignement catholique ne veut pas en entendre parler."

MJ

Posté le 9 janvier 2009 à 10h19 par Michel Janva | Catégorie(s): Valeurs chrétiennes : Education

Commentaires

Bravo, Monseigneur Cattenoz !

Rédigé par : pmc | 9 jan 2009 10:39:22

C'est bien : comme souvent, c'est l'inertie qui nous cause le plus de mal : ceux qui osent réussissent...

" Qui ose gagne " est la devise de Bigeard : elle devrait être aussi méditée par les catholiques...

Rédigé par : PK | 9 jan 2009 10:44:04

La fin de l'article suffit à comprendre : "Mais le secrétariat général de l'enseignement catholique ne veut pas en entendre parler."
Un de ces jours on aura ce genre de "révélations" sur la police et l'armée : les citoyens veulent moins d'immigrés "Mais le secrétariat général de [la police nationale] ne veut pas en entendre parler."

Rédigé par : trahoir | 9 jan 2009 10:52:52

Un éclair dans nos ténèbres !

http://groups.msn.com/forumLouisXVII/tribuneroyaliste.msnw?action=get_message&mview=1&ID_Message=24877

" Mais le secrétariat général de l'enseignement catholique ne veut pas en entendre parler.""

Tiens donc ! Et peut-on savoir pourquoi ?

Rédigé par : charles bories | 9 jan 2009 11:10:33

Le Seigneur agit dans les coeurs.
Qu'Il soit loué, glorifié à jamais.
Merci à Mongseigneur Cattenoz pour l'exemple de foi que nous devons tous suivre si nous nous disons suivre le Christ.
Sans Dieu, le monde ne peut vivre... le laissant agir, au contraire, les âmes viennent à Lui.

Encore merci Monseigneur. Que Dieu vous bénisse et vous garde.

En union de prière pour la gloire de DIeu et le salut des âmes.

Fraternellement, Lala

Rédigé par : Lala | 9 jan 2009 11:18:40

Montez des écoles hors contrats, faites l'école à la maison en s'associant avec plusieurs familles..

Rédigé par : Jeannette fait sa pause café.. | 9 jan 2009 12:10:29

Sans vouloir dénigrer les autres responsables, je trouve qu'on les entend moins sur les sujets les plus sensibles que l'archevêque d'Avignon. Je suis heureux de les voir s'engager contre le travail du dimanche, mais il y a un quasi consensus des Français à ce sujet malgré ce que disent les politiques. En revanche, ils sont, pour certains, beaucoup moins visibles sur les questions de respect de la vie, de transmission de la foi. Le même problème existe aussi chez nous protestants.
Je suis le combat de l'archevêque d'Avignon depuis 2006 et je salue son courage, son refus du compromis ! C'est quand les hommes de bien se taisent que le mal progresse le plus vite

Rédigé par : Jean | 9 jan 2009 12:10:30

"Comme c'est l'Etat qui paie, nous n'avons plus le choix des professeurs. Le jour où nous l'avons accepté, nous avons vendu notre âme "

Voilà une bien grande vérité. Je me souviens des coups de bâton que recevaient ceux qui la disaient il y a plus de 20 ans...

Rédigé par : Berg | 9 jan 2009 12:10:59

Mgr Cattenoz n'est pas toujours compris dans son diocèse, c'est le moins que l'on puisse dire, mais il a de grandes qualités dont celle de savoir le but qu'il poursuit et de ne pas se laisser intimider. Tout cela est très positif malgré quelques maladresses réelles ou supposées.
Il en faudrait plus comme lui, certes!

Rédigé par : Journé Nicolas | 9 jan 2009 13:46:02

Toutes les écoles "catholiques" devraient en prendre de la graine quand les cours de catéchisme ne sont plus fréquentés que par quelques élèves qui reçoivent les moqueries des autres.
Bravo Mgr Cattenoz

Rédigé par : marcel | 9 jan 2009 13:46:07

Je me souviens d'un jeune prètre il y a +/- 25 ans nommé aumonier d'un établissemnt privé en région parisienne. Au moment de Pâques on lui demande comme tous les ans une "célébration pénitentielle" avec absolution collective.
Il refuse., Il confessera
On lui objecte que les enfants ne viendront pas
Il viendra avec un confrère et ils prendront le temps qu'il faudra
...les enfants étaient tellement effrayés de se confesser que certains se sont confessées...aux deux prètres !

"Qui ose gagne"

Rédigé par : Oktavius | 9 jan 2009 14:01:40

Si par hasard Mgr Cattenoz, ou son entourage, consulte le Salon Beige : Merci Monseigneur, et que soit rendu à tous les enfants de France un même bon livre de catéchisme.

Rédigé par : MLD | 9 jan 2009 15:40:18

A Beyrouth, Saint-Joseph est très prisée par les familles juives, musulmanes et chrétiennes (catholiques, orthodoxes et protestantes) pour la qualité de l' enseignement dispensé à leurs enfants

Rédigé par : yvon | 9 jan 2009 15:40:31

>.C'est bien votre mission Monseigneur. Merci de la remplir avec courage : Nous vous accompagnons par nos prières.

Rédigé par : Daugan | 9 jan 2009 16:06:15

Il va finir par y avoir un fort accroissement de la population française dans le diocèse d'Avignon, les catholiques y semble fort bien accueillis et compris.
Il faudrait proposer la présidence de la "Conférence épiscopale des Evêques de France" à Monseigneur Cattenoz puisque voici un Evêque qui est efficace.

Rédigé par : VD | 9 jan 2009 17:02:52


Tous en Avignon ! ;-)
Bravo Monseigneur ! On est avec vous.

Rédigé par : cosaque | 9 jan 2009 22:53:48


Il y a de telles listes d'attente pour entrer dans les écoles catholiques, que je ne comprends pas pourquoi elles acceptent les enfants des autres confessions.

Rédigé par : sylvie | 9 jan 2009 23:02:19



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog