Magazine Sport

Chaud chaud... Le Marathon des Sables au programme !

Publié le 09 janvier 2009 par Pascal Boutreau

Le premier qui me parle de réchauffement de la planète, il prend direct deux baffes ! Qu'il monte sur la moto le matin ou qu'il aille courir le soir et on verra si la planète se réchauffe... (Ok "Stéphanie l'Inconnue", comparé à Montréal, c'est de la gnognotte...). Pour vous réchauffer un peu, je vous mets une tite photo "miam miam" de Bojana Panic, un petit rôle dans Largo Winch (au passage, j'ai pas trouvé ça exceptionnel même si Tomer Sisley m'a plutôt convaincu). Heureusement dans 45 jours, allez hop, au Maroc pour le Marathon des Sables... Six jours à courir dans le Sahara (voir en bas de news), au moins, je devrais avoir un peu plus chaud et un peu de moins de neige...

De la neige il y en a plein dans les montagnes (trop forte la transition...). Je m'y prends un peu en avance, mais si vous avez envie de découvrir cette belle discipline qu'est le combiné nordique, réservez votre week-end du 31 janvier et 1er février pour aller faire un tour à Chaux-Neuve, dans le Jura. Sur les pistes de la Transjurasienne, vous pourrez y encourager nos tits Français emmenés par Jason Lamy-Chappuis, l'une de nos chances de médaille pour les prochains Championnats du monde de ski nordique à Liberec, en République tchèque. Concours de saut le matin, ski de fond l'après-midi, la totale... A ne pas manquer. Renseignements : http://chauxneuve2009.canalblog.com/

Au passage si vous voulez savoir plein de choses sur le ski nordique, je vous conseille le site www.ski-nordique.net

..................

Sans titre
 Toujours en ski, voilà, la 57e Tournée des Quatre Tremplins s'est achevée mardi soir à Bischofshofen, en Autriche. Wolfgang Loitzl en est le grand gagnant (sympa pour moi vu que j'avais parié sur lui en début de Tournée à 9 contre 1... pas trop mal...). Je vous propose une opération recyclage du papier que j'ai écrit et paru dans L'Equipe mercredi. 

 Et Loitzl s’envola

L’Autrichien a résisté à la pression pour s’offrir la Tournée.

Souvent placé, le voilà enfin couronné.

Il se tape sur le coeur, harangue ses 30 000 supporters en délire avant d’être emporté dans les airs par ses deux principaux rivaux. Une fesse sur l’épaule de son coéquipier Gregor Schlierenzauer, l’autre sur celle de Simon Ammann, toujours leader de la Coupe du monde, mais « seulement » deuxième hier. Deuxième aussi au classement final d’une Tournée qu’il ne sera donc pas le premier Suisse à remporter. Au pied du Ausserleitner Schanze, papa et maman Loitzl n’en reviennent pas. Neuf ans après la dernière victoire autrichienne apportée par Andreas Widhölzl, leur fils Wolfgang offre à son pays un magnifique succès.

Magnifique d’abord par la manière. Trois victoires à Garmisch-Partenkirchen, Innsbruck et, enfin, hier à Bischofshofen. Un dernier succès acquis grâce à deux sauts exceptionnels (il est le dix-huitième à remporter trois étapes, l’Allemand Sven Hannawald, en 2002, restant le seul à avoir réalisé le grand chelem). Sur son premier bond, posé à 142,5 m, les juges chargés de noter la qualité du vol et la réception lui ont même accordé cinq 20 sur 20. Une perfection rarement atteinte mais en rien surcotée tant le vol de l’Autrichien fut d’une pureté totale. Pas de geste parasite et une réception idéale, tout en douceur et en fluidité. Avec un total de 1 123,7 pts au terme de cette 57e Tournée, il améliore au passage le record détenu par le Finlandais Janne Ahonen depuis l’an dernier (1 085,8 pts), lors de son cinquième succès (un record).

L3571850
Magnifique aussi par l’histoire de ce planeur de bientôt vingt-neuf ans, remplaçant lors du titre olympique obtenu par ses coéquipiers en 2006. Depuis son arrivée en Coupe du monde, à Bischofshofen, onze ans jour pour jour avant cette historique victoire, Loitzl n’avait jamais pu s’imposer. Six fois deuxième, trois fois troisième, jamais le moindre bouquet à offrir à sa femme, Marika, ou à ses deux enfants, Benjamin (3 ans) et Niklas (1 an). Jusqu’à ce concours du 1er janvier, à Garmisch, le 222e de sa carrière, venu concrétiser sa grosse régularité depuis le début de la saison (au pire dixième). En plus du bouquet, Loitzl pourra même s’accorder quelques extras avec un joli chèque de 90 000 euros et une voiture offerte au vainqueur final.

Même si trois titres mondiaux par équipes étaient inscrits à son palmarès, le sauteur de Bad Mitterndorf a atteint hier un sommet avec cette consécration dans les Quatre Tremplins. « C’est un sentiment incroyable, lâche-t-il. Jamais je n’aurais pu imaginer vivre un tel moment. C’est la preuve que tout est possible. Il s’est passé tellement de choses ces derniers jours que je vais avoir besoin de beaucoup de temps pour tout comprendre. Ce que je vis maintenant, c’est le rêve de tous les sauteurs. » « Avec ces deux sauts parfaits, personne ne mérite davantage la victoire que Wolfgang », analyse l’entraîneur en chef autrichien, Wolfgang Innauer. Andreas Widhölz, qui ne sera désormais plus le « dernier-vainqueur-autrichien », y allait aussi de son compliment : « Ses deux sauts mériteraient d’entrer dans les livres. » Les imprimeries tournent déjà. – P. G.-B.

..............................

Je garde un peu de cartouches mais je vous parlerai prochainement de la programmation débile des matches de foot en hiver, de JB Grange et du Dakar, sujet cher au coeur de Braziou ;) 

.....................................................

Marathon
Opération commando Marathon des Sables

Mercredi

Course à pied : 1h10' (footing)

Cardio : 50' (vélo d'appart)

Jeudi

Course à pied : 1h15' (footing)

Et voilà, la grande opération est lancée. C'est qu'il y en a des choses à penser. En premier lieu, le matos. Quel sac prendre, quelles chaussures, quelle bouffe, quels vêtements, comment rendre le sac le plus léger possible, comment préparer les pieds, point le plus sensible du périple etc etc...  Comme en plus on essaie de mettre sur pied un plan médias avec la mise en place d'un suivi sur lequipemag.fr avec des récits quotidiens de notre périple, le tout accompagné de photos voire même d'images vidéos pour lequipe TV, ça complique le dispositif. Le tout serait bien sûr sponsorisé. Tout ça est à finaliser dans des délais très courts et prend donc pas mal de temps.

Côté entraînement, l'idée c'est de ne surtout pas faire n'importe quoi. Je ne dois pas par exemple oublier que j'ai fini la Saintélyon en vrac et que c'était il y a à peine un mois... Prudence donc dans la reprise. Même si les délais sont courts, que la tâche est corsée avec au programme de ce MDS environ 245km à courir en six jours en plein Sahara avec un enchaînement d'une étape de 80 bornes puis le lendemain d'un marathon (six jours en autosuffisance alimentaire en plus), le danger serait de vouloir trop en faire d'un coup et d'avaler un gros kilométrage au risque de m'exploser ou d'arriver au Maroc bien cramé.

Côté balance, la grosse inquiétude que j'avais ce jeudi matin au moment de monter sur cet engin pour la première fois depuis un moment a été dissipée. Je craignais un 88-89 et soulagement à l'affichage du verdict avec un 85,3 certes peu flatteur mais en rien catastrophique. Cinq ou six kilos à perdre en deux mois (j'étais à 79 pour l'Ironman de Nice), c'est la routine donc pas trop d'inquiétudes de ce côté là.  D'autant plus que l'opération commando se fait aussi du côté des fourneaux avec pour la première fois des mesures draconiennes comme l'absence de sucre dans le café, des fruits à gogo, que de l'eau en boisson etc... J'en suis quand même à une série de deux repas équilibrés consécutifs... Quasi un record ! ça ne plaisante plus là...

Renseignements sur le MDS : www.darbaroud.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pascal Boutreau 6812 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine