Magazine France

Parquet de Nancy sous pression

Publié le 09 janvier 2009 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa

Le procureur leur reproche des applaudissements lors d'un discours en faveur de l'indépendance de la justice, prononcé jeudi par la présidente du Tribunal de grande instance. Le Syndicat de la magistrature y voit une "manoeuvre d'intimidation".
Nancy : les parquetiers convoqués pour des applaudissements
NOUVELOBS.COM | 09.01.2009 | 10:11

Le procureur de Nancy convoque les parquetiers, vendredi 9 janvier, pour avoir applaudi un discours de la présidente du Tribunal de grande instance portant sur l'indépendance de la justice. Les parquetiers seront également convoqués lundi par le procureur général, selon une source syndicale.
"Il y a une reprise en main complète des parquets. Il est quand même honteux qu'on puisse reprocher à des représentants du parquet d'avoir simplement applaudi le discours d'un magistrat", a regretté Fabienne Nicolas, déléguée du Syndicat de la magistrature (SM, minoritaire) pour la Cour d'appel de Nancy.
Une "manoeuvre d'intimidation"
"Ils sont convoqués en groupe pour s'exprimer sur leur attitude durant l'audience solennelle de rentrée", a expliqué Fabienne Nicolas, qui a dénoncé une "manoeuvre d'intimidation".
"Et c'est à des magistrats que l'on ne considère pas comme libres d'applaudir que l'on compte transférer les compétences d'enquête du juge d'instruction... C'est à ce parquet traité comme des soldats que l'on entend confier le pouvoir d'enquête du juge d'instruction", a-t-elle commenté.
Durant l'audience solennelle de rentrée du tribunal de grande instance de Nancy, la présidente du TGI Marie-Agnès Crédoz avait exprimé sa "grande interrogation sur le sens du discours du chef de l'Etat, avant même le dépôt du rapport de la commission Léger, avant surtout tout débat parlementaire".
Applaudissement général
"L'indépendance est la seule garantie d'une bonne justice, puisqu'elle oblige à l'impartialité, à l'objectivité, à la neutralité, mais qu'elle met aussi le juge à l'abri de l'intrusion d'autres pouvoirs", avait-elle ajouté, appelant deux députés UMP présents, Valérie Rosso-Debord et Laurent Hénart, à la tenue d'un "débat démocratique" riche.
Tous les magistrats présents, aussi bien du siège que du parquet, s'étaient alors levés et avaient applaudi son discours, à l'exception du procureur de Nancy Raymond Morey.
Les parquetiers ont reçu peu après une convocation de Raymond Morey pour vendredi et une autre lundi du procureur général Christian Hassenfratz, en présence du procureur de Nancy, selon Fabienne Nicolas. (avec AFP)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par melusine
posté le 30 janvier à 01:26
Signaler un abus

SOS une jeune femme a ete violee en 1990 une nuit aors qu elle etait droguee par un jeune homme connu du village de fraimbois matthieu schaeffer demange tous sont au courant mais personne n a prevenu les autorites et cette jeune personne est maintenant victime de harcelement on lui souhaite de se suicider aider la elle est seule et est a bout sa famille est malade ne peuvent rien ni ne comprenne rien ce violeur veut la pousser au suicide pour continuer sa vie tranquille et ne cesse de mentir il dit ne pus aimer chose absurde pour aimer il faut sortir avec la personne c est un salaud et cette jeune femme a toute sa vie gachee par leur seul bon vouloir a l aide crime organise cette jeune femme revait de fonder une famille et de connaitre le bonheur qu elle n a jamais eu plus grave encore cette jeune femme est cardiaque de naissance ses parents ont oublier mais ces agresseur sont au courant et a stressent en permanence pour provoquer un infarctus aider la c est un meurtre il doit etre puni elle avait droit au bonheur et en plus a police ne fait rien et dans ce village c etait la fille du pire ennemi donc cela les fait rire aider la arreter e condamner e et aider cette jeune femme a s instaler ailleurs elle est harceler et a bout

Dossier Paperblog