Magazine Sport

Basket-Euroligue: Nancy attend Sienne

Publié le 10 janvier 2009 par Lgs

Nancy doit encore attendre ! Alors que les Couguars avaient l’occasion hier soir de valider leur billet pour le Top 16 européen, ils ont manqué le coche en s’inclinant 105-94 dans le Sport Center des Lituaniens du Zalgiris Kaunas. Cette défaite n’est néanmoins pas rédhibitoire pour des Lorrains bien décider à sauver l’honneur du basket français et à continuer leur aventure en Euroligue. Une victoire la semaine prochaine à la maison face aux italiens de Sienne, dors et déjà qualifiés depuis longtemps, leurs assureraient sans doute la qualification. En effet, dans le même temps leur concurrents directs que sont Kaunas et les polonais de Sopot se déplaceront respectivement à Barcelone et à Athènes. Or, on imagine mal les Lituaniens si dangereux qu’ils soient dans leur salle bouillante, mais qui éprouvent les pires difficultés loin de leur bases, aller s’imposer en terre catalane. De même qu’il sera compliqu2 pour Sopot d’aller chercher sa qualification dans la salle du Panathinaikos…Les Nancéens ne doivent donc pas laisser cette chance, eux qui auront l’avantage de recevoir les Transalpins a contrario de leur adversaires polonais et lituaniens. 
Mais hier soir les champions de France en titre ont buté sur une équipe remontée à bloc devant 5000 personnes qui vivaient cet évènement avec une ferveur incroyable. Ricardo Greer, auteur de 19 points, glissait même à la fin de la rencontre :« L’ambiance était incroyable, on ne pouvait pas s’entendre parler entre nous ». Outre l’ambiance surchauffée de la salle balte, la clé du match se situa certainement plutôt dans les rebonds. Le secteur intérieur de Kaunas a en effet littéralement dominé la peinture en collectant pas moins de 20 rebonds offensifs ! Le seul Jankunas (15 points) capta a lui seul 17 rebonds dans la partie . De quoi laisser beaucoup trop de secondes chances à des Lituaniens qui n’en demandaient pas tant ! Les débuts prometteur du pivot Nigérian Akingbala ( 9 points à 4/5), gros contreur et attaquant explosif n’y changea rien. La réussite sur les paniers primés fut également beaucoup trop faible coté français eux qui ont shooté à 30 % derrière la ligne des 6,25mètres. Le meilleur scoreur du SLUC fut Tchicamboud avec 21 points . Dans le camp Lituaniens le bourreau des Lorrains se nomme J.Maciulis qui termine la rencontre avec 29 points au compteur (10/16 à 2 points et 5/10 à 3 points). La marque fut néanmoins bien répartie car à Kaunas six joueurs ont dépassé la barre des 12 points.
Bien que diminués par l’absence de leur pivot et arme fatale Loren Woods, les Lituaniens se sont battus jusqu’au bout notamment dans une incroyable dernière minute remportée 21-15 pour continuer à vivre dans cette compétition .
Les nancéens ont eux toujours leur destin entre leur mains. Leur mission est claire ; battre à tout prix Sienne au Palais des Sports. Un objectif clair, mais haut combien difficile quand on sait que les Couguars n’ont jamais battu un cador de l’Euroligue. Cette stat n’empêche pas Ricardo Greer d’y croire ; « Il y a deux ans avec Pau, on nous disait qu’on ne battrait pas le CSKA Moscou. Et on l’a fait. Rien n’est impossible ! »
 Ce week end pour le compte de la 13ème journée le SLUC affrontera les Manceaux (photo), vainqueur de Avellino mercredi soir 92-88 dans un match sans enjeu puisque les Sarthois n’ont plus rien à espérer dans cette Euroligue.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lgs 2521338 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine