Magazine Autres sports

La progression idéale par Sensei KASE

Publié le 10 janvier 2009 par Imaginarts @imaginarts

LA PROGRESSION IDEALE par Sensei KASE

(interview en 1992)

5 ans de pratique :
Permettent d’obtenir la ceinture noire de Karaté-Do. Mais ce niveau ne fixe que la mémorisation des techniques de base. Bien souvent au Japon, 3 ans sont suffisants pour obtenir ce grade, mais l’entraînement journalier est de 2 à 3 heures. La ceinture noire 1er Dan est considéré égale à l’obtention du baccalauréat qui ouvre la porte aux études supérieures.

10 années d’études du Karaté :
Elles vous permettront d’avoir de bonnes bases techniques générales. C’est seulement après ce niveau que l’on peut commencer à enseigner quotidiennement, car il est très important que le professeur montre correctement les techniques de bases assimilées au cours de ces 10 années. Il est indiscutable que l’on ne peut montrer correctement et d’une façon rigoureuse si l’on n’a pas le niveau requis.

15 ans d’entraînement :
Outre un corps parfaitement formé et une bonne condition physique, ces 15 années permettront une application automatique de la technique, non pas de façon mécanique mais en permettant de développer l’esprit. Le reflex blocage/contre-attaque doit être instinctif. Ce niveau correspond à peu près au 4ème Dan.

20 ans de pratique :
La compréhension reste le trait dominant. Cette période doit correspondre au niveau 5ème Dan. Le travail mental arrive au même temps que la réalisation du physique. Ainsi doté de ce mental, le Karatéka à ce niveau reste toujours en éveil, comme l’animal endormi que le moindre danger alerte. A partir de là, la vie est consacrée au Karaté-Do, on ne peut plus changer de voie ou de destin.

30 ans de Karaté-Do :
Après cette évolution, l’action est la suivante : dans l’instant de la décision le corps arrive en exprimant la pensée (harmonie mental - physique). Est-il nécessaire de préciser ce que ces 30 années impliquent ? (entraînement régulier : Kata etc.) La comptabilité des années est étrangère à ce qui précède.

Vers 40 années : 8ème Dan :
C’est le niveau vers le 6e sens, une forme de télépathie sensitive de 4e dimension pour le Karatéka ayant atteint ce temps de pratique. On ne peut considérer que seule la réflexion permettra de progresser. La pratique et la réflexion sont toujours indissociables. L’enseignement à retenir de cette progression est que, au début du Karaté-Do, l’aspect self défense domine. La notion d’adversité est primitive. Cette progression démontre qu’il ne faut pas tuer mais aider l’autre et découvrir la voie Do . Il y a une transformation de la personnalité par la compréhension du partenaire, de l’adversaire.

source : www.askr-karate.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Imaginarts 14194 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines