Magazine

Société - Le Non-Sens en tant que réalité !

Publié le 10 janvier 2009 par Hugues-André Serres

Société - Le Non-Sens en tant que réalité !

Notre société moderne est le résultat - depuis les toutes premières origines - d’un progrès qui a dépassé de très loin la compréhension que se faisait l’esprit humain quant à cette même pensée du progrès. Ainsi en sommes-nous devenu ses esclaves ! La matière a pris l’avantage sur nos vies au détriment de nos sentiments qui ont été depuis lors, relégués au rang de simple curiosité exotique. Pour ne pas dire d’un autre temps, d’une autre époque… Il importe aujourd’hui d’arrêter tout ça, et de prendre enfin conscience qu’un être humain n’est pas composé uniquement de chairs et d’os, simple enveloppe charnelle. Il abrite également en lui une dimension spirituelle dont la manifestation extérieure se caractérise en fonction du degré d’éveil intérieur. Plus l’être humain est éveillé et plus son rayonnement extérieur est positif. (Exemple)

C’est de ça dont nos sociétés ont besoin, plus que de moulins à paroles vides qui ne font que dénigrer l’humain au profit des intérêts que l’argent représente en vue de maintenir le pouvoir en place. Le non-sens est une réalité, la conscience en est une autre mais qui s’en souci ?

Il importe de comprendre ce phénomène afin de voir ou s’arrête la démocratie et où commence la dictature. Le vide est contraire au plein. Une société qui ne redistribue pas est une société totalitaire qui ne mérite rien d’autre que de disparaitre ! Elle n’est qu’une totale aberration de la nature, une plaie béante, un virus, une maladie dégénérative, un cancer. Sa naissance débute par sa mort afin de libérer l’esprit qui n’a cessé d’être enchainé à reproduire le chaos. Seule condition à la perpétuation de l’ignorance, donc de l’espèceLa connaissance annihilant ce processus par la conscience. Mais pour cela encore faut-il revêtir l’habit de lumière ; l’armure du guerrier pacifique, (Un exemple parmi tant d’autres…) gagné par le combat contre soi-même, le côté obscur, en vue d’accomplir la seconde naissance : C’est-à-dire, la résurrection d’entre les morts ! Ainsi arriverons-nous à triompher du non-sens, des ténèbres à la lumière, du vide au plein. Un autre monde sera dès lors en marche et plus personne ne pourra l’arrêter pour la simple et bonne raison qu’il est déjà un morceau de nous-mêmes, c’est-à-dire enfoui au plus profond de notre cœur chez chacun

;-)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hugues-André Serres 11511 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte