Magazine Culture

Les injustices sérielles

Publié le 11 janvier 2009 par Red

Pour bien commencer l'année 2009, quoi de mieux que de vider son coeur, la haine qu'on éprouve et de lancer un grand coup de gueule contre toutes ses séries populaires qui ont un succès démérité alors que d'autres méritent le même. Parce que le monde sériel est injuste, comme le monde tout court, voici une liste non-exhaustive des injustices, des succès non-expliquables, des grosses arnaques et facilités qui dominent le monde de la série télévisée. Vous êtes les bienvenus à rajouter les votre dans les commentaires évidemment :) Alors évidemment, il n'y a aucune hiérarchie. Et c'est spoiler-free en plus.

- On commence par le grand morceau : the Secret life of the American Teenager. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un Juno puritanisé où les personnages vouent à leurs parents de ne pas succomber au sexe avant le mariage et où l'abortion - parce que l'héroine est enceinte - est laissé de côté parce que les héros de 16 ans se marient à la mi-saison.
On y parle que de sexe, la série diffusée sur ABC Family plaît aux familles : les parents doivent être contents d'avoir trouvé un programme recommandant aux jeunes d'avoir les premiers rapports sexuels après le mariage. Les jeunes, eux, regardent Skins minuit passé. En deux mots : succès inexplicable.

- Le succès d'une série dépendant de la beauté de l'acteur principal (en général c'est les filles qui fantasment sur les mecs plutôt que le contraire) : un des grands exemples, Prison Break pour Wentworth Miller. Alors que la série n'était bonne qu'en saison 1, les gens continuent à dire que "prison break cé tro bien paske wentwoth milleure il é trop bo". Ok.
Au cinéma actuellement, le succès de Twilight pour la "beauté" de Robert Pattinson, Edward dans le film. Vous voulez voir Robert Pattinson nu ? Hop, une centaine de visiteurs de plus avec cette expression. Non mais sérieusement Robert Pattinson nu, shirtless, naked, tout c'que vous voulez.

- Le succès médiatique de la saison 1 de Gossip Girl, inégale et superficielle. Je ne dirai rien de négatif sur la saison 2 qui est brillante à mon goût mais là encore, le monde sériel nous prouve que le bouche-à-oreille fonctionne même si telle ou telle série n'est pas de qualité. Et on ne parle pas de Friday Night Lights alors qu'elle est de bien meilleure qualité que la saison 1 de GG (que la saison 2 en soi, mais je suis entièrement pro-Gossip Girl désormais). Injustice sérielle de plus.

- Lost. Je ne sais pas, même si j'aime bien la série, avec du recul je trouve que la série a mal géré son succès et n'a pas tenu les promesses d'une série de qualité envisagées en saison 1. Puis faudra attendre le series finale pour juger de la qualité de Lost sur le long-terme, dire que c'est du génie à plus de mi-chemin, c'est difficilement objectif.

- Qu'on ose même penser une seconde à annuler des séries peu médiatisées comme FNL, même Pushing Daisies même si son annulation me laisse complètement indifférent et que des séries comme Desperate Housewives ou Grey's Anatomy, nulles par définition comparées à FNL soient renouvelées chaque année. Injuste.

- Que les séries du câble, les meilleures par défaut, n'aient que des saisons de 12 épisodes à peu près. Evidémment, d'un point de vue scénaristique ça a ses avantages (moins de transitions, plus de rythme) mais les saisons sont vites terminées et l'intersaison est plus longue. En attendant, on doit regarder des séries comme DH ou Heroes pour passer le temps.

- Que les gens jugent Secret Diary of a Call Girl par son titre et pas par son contenu, surtout dans la brillante saison 2 : de la comédie attachante, du drama subtil, un personnage principal charismatique et une touche british non-négligeable. C'est pas que la série parle d'une Call Girl que c'est forcément mauvais et provoc', au contraire. Personnellement, je ne vois pas en quoi ce titre peut rebuter :)

- Que les scénaristes de toutes les séries ou presque n'aient pas de couilles. Les femmes n'en n'ont pas, je ne suis pas misogyne, je fais juste une remarque anatomiquement véridique.
En citant plusieurs exemples : aucun personnage principal dans Desperate Housewives ne meurt, Dexter vit dans une bulle de protection forgée par ses scénaristes (du coup aucun danger pour le personnage, nous en parallèle on se fait chier parce que Dexter est antipathique et inhumain), à chaque épisode de Chuck le personnage principal se retrouve dans une position où il meurt de près mais jamais ils franchissent le pas et osent tuer le personnage éponyme, idem pour Veronica Mars dans chaque season finale (bon ici on pardonne, virer Kristen Bell serait un crime hautement punissable, sériellement donc)
Donnons crédit à True Blood dans ses cliffhangers (ils tuent tous les personnages que j'aime, c'est injuste mais au moins les scénaristes ont un certain sens de la prise de risque) et Gossip Girl, les deux meilleures séries actuelles (c'est ironique mais pas complètement parce que ce sont deux shows de qualité en soi)

- Tout ce qui touche à Heroes.

- Que tout le monde dise que Six Feet Under est une série d'exception. Des 7 épisodes que j'ai vus, bof c'est pas du génie. Le génie c'est Mad Men, le génie c'est FNL.

- 30 Rock est une sitcom de qualité mais est bien trop surestimée. Silverman dit que c'est la meilleure série actuelle, c'est faux. C'est un show bien écrit, politiquement incorrect comme il faut mais c'est tout.

- Oser reprendre Heroes pour une nouvelle année et annuler Studio 60 on the Sunset Strip sur la même chaine et la même année il me semble.

- Les bande-annonces des séries. C'est comme la pub : toujours faux, toujours faussement manipulé. On s'en fout mais accessoirement c'est influencer les téléspectateurs naifs. C'est mal.

- Qu'on mette toujours en avant les personnages les moins intéressants dans les séries : Heroes (Claire, Peter ...), Desperate Housewives (Susan, Bree, Gabrielle ...), Pushing daisies (Ned, Chuck), Dexter (Dexter), Lost (Jack, Kate, Sawyer, Sun, Jin ...), 30 Rock (Liz seulement)
Il y a des exceptions comme True Blood, the Big Bang Theory, Chuck, Damages ...

- Que les séries les plus divertissantes (celles de Showtime) durent pour la plupart "que" 26 minutes. Parmi elles, Weeds et Californication.

- Que ABC soit une machine à soap (aucun jeu de mot volontaire) et qu'elle pousse toutes ses séries prometteuses dans cette tendance feuilletonnante nauséabonde : Desperate Housewives, Ugly Betty, Brothers & Sisters ...

Et j'en passe, il doit pas y en avoir une grande quantité que j'ai loupé. Ca reste subjectif aussi sur certains points. Quelles sont les votre ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Red 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte