Magazine Internet

ICON Aircraft A5 - “L’avion sportif du Futur”

Publié le 11 janvier 2009 par Nicolas Guerard

icon-a5-sport-aircraft1

Voici le “Jouet” que je rêverais d’avoir.
Le petit avion sportif dICON  Aircraft, nommé A5 qui de surcroit est amphibien.

Parfois nos amis les constructeurs concèdent trop de choses à la technique pour penser à l’esthétique.
Et bien là, pour une fois un concept est totalement design, de la manette de gaz, jusqu’aux feux d’atterrissage.

Alors je voulais vous le faire découvrir sous toutes ses coutures.

La compagnie derrière le A5 est ICON Aircraft, société situé dans le sud de la Californie et toute l’équipe (des ingénieurs aux développeurs)viennent de Burt Rutan Scaled Composites, qui sont probablement les mieux connus de nos jours pour la construction de SpaceShipOne et SpaceShipTwo pour Virgin.
Donc inutile de dire que la conception et la construction de l’A5 est TOP.

icon-a5-sport-aircraft2
icon-a5-sport-aircraft3
icon-a5-sport-aircraft4

Pour ceux que cela intéresse, le prix est de $ 139,000 et ne nécessite pas de permis de piloter puisqu’il est considéré comme ULM.
L’A5 devrait être livré à la fin 2010.

Pour de plus amples informations, voir www.iconaircraft.com


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (3)

Par Jean Vladimir Térémetz
posté le 16 décembre à 12:30
Signaler un abus
           CELA FAIT PLUS DE TRENTE ANS QUE TOUT CE QUI S’EST ÉCRASÉ 

                                          N’AURAIT PAS DÛ S’ÉCRASER  :

Cela fait plus de trente ans que toute l’aviation aurait due être refaite. Cela fait plus de trente ans que l’on ne prend pas mes AILES “VIVANTES” en considération. Cela fait plus de trente ans que l’on ne me prend pas en considération . . .

                                                               *   *   *

Dernièrement, volant avec mes ailes “vivantes”, ni passagers du vol AF 447 Rio-Paris, ni Champion du Monde de Voltige dans son avion personnel, n’auraient pu être massacrés par cet pourriture d’univers :

Voilà ce qu’aurait dû être la relation du Vol AF 447 Rio-Paris avec mes ailes :
“ Nous volions pourtant à 11.000 mètres, lorsque brusquement, sans transition, nous fûmes surpris par des turbulences d’une violence inouïe ! Pendant cinq minutes nous volâmes dans la tourmente. Mais nous devons à la vérité de dire que la façon dont s’est comporté notre nouveau Long-Courrier en cette circonstance, est absolument merveilleuse ! ! Nous pûmes nous rendre compte à l’amplitude et à la rapidité des mouvements de ses ailes “vivantes” de l’état d’agitation extrême de l’atmosphère. Mais nous ne ressentîmes aucun tangage, aucun roulis, aucune secousse, aucune agitation. Nous flottions immobiles dans l’air tourmenté comme un Oiseau, et les pilotes n’eurent jamais à reprendre les commandes, laissant l’avion et ses ailes “vivantes” continuer à voler comme si de rien n’était ! ! !

Le Champion du Monde de Voltige, quel que fut l’état turbulent de l’atmosphère, s’adaptant au peu de visibilité qu’il rencontra, serait redescendu à 30 km/h au besoin sans craindre quel que “décrochage” que ce soit, et aurait terminé son vol dans la sécurité et le confort de mes ailes “vivantes”, au lieu d’être précipités à plus de 100 km/h contre une colline.

                    www.voler-sans-plus-pouvoir-s-ecraser.net
                                                                                                               jean.teremetz@free.fr

N’ayant toujours malheureusement, ni la fortune de Santos-Dumont, ni celle d’Howard Hughes, je n’ai toujours aucun moyen de mettre au point, d’expérimenter et de réaliser quoi que ce soit . . . Fondamentalement, il ne peut tout de même pas être injuste que tout Trouveur soit l’immédiat et premier bénéficiaire de ses “Trouvailles” . . .

                                                                                              Bien cordialement      Jean Vladimir Térémetz
Par Alain B
posté le 09 avril à 11:57
Signaler un abus

Bonjour,

Oui bien sûr pour piloter un ULM, il faut un brevet, 1 examen théorique + 1 pratique... Mais concernant l'IconA5, je crains qu'il ne fasse pas partie de la catégorie ULM. Celle-ci exige un poids maximum de 450 kgs charge comprise (ULM + Pilote + Passage + essence + bagage...)475 si un parachute est intégré. Aussi la vitesse de décrochage doit être inférieure à 65km/h. Je crains que l'IconA5 reste dans la catégorie Avion.

Bonne Journée.

Alain B

Par blackdog102
posté le 23 janvier à 23:01
Signaler un abus

Pas de permis de piloter parce que considéré comme ULM : FAUX il faut comme pour tout ULM un brevet de pilotage théorique et pratique

A propos de l’auteur


Nicolas Guerard 55 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine