Magazine Insolite

Les eucalyptus résistent jusqu'à -20 °C !

Publié le 11 janvier 2009 par Chantal Doumont

Howard, le roi de l'eucalyptusHoward, le roi de l'eucalyptus

Il développe chaque année sa plantation au lieudit Touron à Saint-Clair.

En trouvant des espèces résistantes au froid, Howard Lloyd a prouvé que l'eucalyptus pouvait s'adapter partout en France.

Pour qui a la passion des plantes, parler d'eucalyptus c'est faire appel aux pays du soleil, à l'image de leurs contrées d'origines : l'Australie, la Tasmanie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Philippines… Plus proches de nous, les pays du Maghreb sont des terres à eucalyptus. En Europe, tout juste pense-t-on en voir beaucoup au Portugal, où de grandes forêts ont été plantées pour produire de la pâte à papier.

Quant à la France ? « Vous en verrez sur les côtes du Sud mais pas par chez nous, il fait bien trop froid, foi de pépiniériste ! » Howard Lloyd acquiesce. Quand cet anglais, installé depuis une douzaine d'années au lieudit Touron à Saint-Clair, a choisi de transformer sa production de légumes en une plantation d'eucalyptus « les anciens du secteur ont rigolé. C'est que l'eucalyptus, cela gèle par chez nous qu'il me disait. » L'anglais s'est, pour le coup, presque vu rejouer une version quercinoise du Bossu dans « Manon des sources ». « Il n'y arrivera jamais » disait Galinette…

C'était mal connaître les ressources d'un homme qui a passablement bourlingué dans sa vie. « Enfant j'ai suivi mes parents qui travaillaient pour la Royal Air Force à Chypre, Singapour… Par la suite, je suis, moi-même, allé vivre en Australie puis en Arabie Saoudite dès le début des années quatre-vingt, c'est dans ces deux pays que j'ai appris à connaître les eucalyptus. Il faut croire que je n'aimais guère l'Angleterre, il y fait trop froid. »

« les eucalyptus résistent jusqu'à -20 °C ! »

On se pincerait presque à l'entendre, sachant que, jeudi matin, il nous annonçait fièrement avoir relevé «-9 °C en plein champ ». Justement, ce froid, n'est-il pas si nuisible que cela au développement de ses eucalyptus ? Photo en main d'un de ses chouchous complètement givré, il annonce fièrement. « Une année le thermomètre est descendu jusqu'à -15 °C dans le fond de mon vallon, ils ont tenu. Peu de gens savent qu'on en produit jusqu'en Norvège. »

Encore fallait-il mettre la main sur les variétés résistantes parmi les 800 espèces existantes. « Pour ma part je n'en collectionne que 70 variétés. Au départ je me servais chez des grainetiers français, ceux-là avaient du mal à résister. Maintenant je fais venir mes graines d'un producteur australien qui vit dans la montagne et qui a développé des spécimens plus rustiques ! » Sa production, il la vend partout en France sur des expositions comme celle de la Salicaire à Saint-Nicolas-de-la-Grave.

«Essentiellement pour de l'ornement mais cela peut aussi devenir un très bon bois de chauffage sachant qu'il ne faut pas attendre plus de 8 à 10 ans pour avoir des arbres de bonne taille.» Et s'il n'a pas l'air de rouler sur l'or, il se contente bien d'être l'anglais roi de l'eucalyptus. « L'an prochain, j'en plante un hectare de plus ! »

Pour joindre Howard Lloyd vous pouvez l'appeler au 05 63 39 75 00 ou par e-mail sales@eucalyptus-passion.com. Vous pouvez consulter le site internet www.eucalyptus-passion.com

ladepeche.fr


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (2)

Par roger
posté le 04 février à 16:51
Signaler un abus

a tout hazard; je recherche comment fabriquer d el'huile essentielle d'eucaliptus. si quelqu'un connait la recette!!!!!! je suis au Burkina pour quelques temps et je doit abattre des eucaliptus chez moi; je viudrai faire de l'huile avec les feuilles. Merci

Par Pierre
posté le 03 février à 11:11
Signaler un abus

Il y a des essais bien plus anciens que ceux de Howard , Favier en normandie , conservatoire botanique de Brest , INRA à Antibes , AFOCEL dans le Sud - ouest et de nombreux amateurs en France , Angleterre , Irlande ...Mes plantations en Ardèche du sud ( région de Ruoms ) on montré que les espèces suivantes ont résisté depuis plus de 35 ans au froid jusqu ' à -16°C sans dégel pendant plusieurs jours ( hiver 85 / 86 ): E.archeri , E .urnigera, E.parvifolia ,certains E. gunnii mais pas E.rubida ,dalrympleana ni johnstonii .E.glaucescens tient bien dans le Lyonnais . Pierre

A propos de l’auteur


Chantal Doumont 719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine