Magazine En France

Le Restaurant de L'Hôtel Dupont, à Castelnau-Magnoac.

Publié le 11 janvier 2009 par Wawaa

Je l'avais dit dès le départ. Ce blog, consacré au Gers, se permet de temps en temps de déborder des frontières gersoises parce que la Gascogne est superbe et regorge de chose à voir, visiter, goûter … Hier soir, c'est à Castelnau-Magnoac que nous sommes allés manger mes parents et moi, au restaurant de l'Hôtel Dupont donc. Castelnau-Magnoac se trouve dans les Hautes-Pyrénées, mais c'est un point qui joint quasiment trois frontières : celle des Hautes-Pyrénées donc, celle du Gers et celle de la Haute-Garonne. Il y a quelques jours encore, ce joli petit village resplendissait sous la neige.

IMG_0730


Hier soir, déneigé, il brillait encore aux couleurs des fêtes de fin d'année. Les illuminations n'ont pas encore été enlevées pour mon plus grand plaisir. De la belle placette à la salle des fêtes, en passant par la splendide église tout brillait de mille feux.

IMG_0875

IMG_0880

IMG_0886


C'est donc "Chez Dupont" comme on le dit dans le jargon habituel de proximité, que nous nous sommes rendus. C'est un grand hôtel restaurant et une entreprise familiale qui dure, perdure et qui j'espère va durer encore longtemps !

IMG_5711

IMG_0882


(Je ne suis définitivement pas douée pour les photos nocturnes !)


Pour commencer, l'environnement est vraiment agréable ! Ce contexte campagnard, maison ancienne, boisé est d'un charme indiscutable.

IMG_0889

IMG_0894


Nous avons commencé par un délicieux potage à base de légumes et de …confit de canard. Ce n'était pas forcément léger, mais vraiment très bon. J'avais envie d'en reprendre deux ou trois fois, mais il a fallu se gendarmer pour garder de quoi apprécier la suite.

IMG_0896

J'ai choisi la même entrée que ma maman : des noix de saint-jacques grillées à la Provençale. Mon papa a pris une poêlée de Gambas. Un régal ! Et des assiettes plutôt copieuse et surtout joliment présentées avec leurs garnitures de moules.

IMG_0900

IMG_0898

Pour continuer, alors que mon papa mangeait un très bon civet de sanglier, ma maman et moi avons opté pour la spécialité de chez Dupont : Le magret en Cocotte. Spécialité oui ! Alors que dans des temps plus ancien il était plutôt cuisiné en confit, le magret poêlé ou au four s'est démocratisé dans les années 70 chez les cuisiniers. Mais le magret en cocotte est une création de Pierre Dupont qui le fait naître en 1973. Quelle belle invention culinaire ! La viande est parfaitement cuite, ni trop, ni pas assez, d'une tendresse en son milieu absolument incroyable et les pommes de terre qui l'accompagnent sont tout aussi délicieuses.

IMG_0901

Et pour finir, le clou du spectacle ! Nous avons choisi mes parents et moi de prendre l'omelette norvégienne. Flambée en direct sous nos yeux, elle épate toujours les gourmands. En voilà donc une pour trois personnes qui en fait est pour six personnes, il faut l'avouer. Un bel amas de blanc neige flambé par-dessus une glace à la vanille déposée sur une fine génoise. Et la serveuse n'y va pas de main morte pour les parts individuelles !

IMG_0903

IMG_0906

IMG_0907

Au moment de payer, je n'ai eu qu'un seul regret ! Ne pas avoir pu jeter plus d'yeux dans la seconde salle où se trouvait la caisse : là se trouvait de très beaux meubles anciens et toute une collections de vieux sauciers à en baver ! Un restaurant à ne pas rater pour sa cuisine, son contexte magnifique ! Et pour couronner le tout, la journée ou par temps d'été, les salles offrent une vue sur les collines du Magnoac, le Gers également et sur le lac du Magnoac. Si vous passez par là, n'hésitez pas , vous en prendrez plein les yeux et plein les papilles !


Retrouvez quelques éléments de l'histoire de l'hôtel restaurant et des recettes sur : http://fmaquaire.free.fr/Cuisineduterroir/Dupont1.html


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Wawaa 583 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine