Magazine Humeur

la “chaîne des 6 livres” : faites passer au voisin !

Publié le 11 janvier 2009 par Kamizole

Mon petit camarade Nicolas (pas celui que vous croyez, bien trop UMP/culte pour parler livres !) me fait l’honneur de me nominer… Je vais sévir grave dans ma liste – désormais tirée au sort ! plusieurs personnes s’étant crues ostracisées… les huîtres étant de saison mais point n’étant besoin d’en rajouter…

Choisir 6 livres n’est pas chose facile… Du genre : «qu’emporteriez-vous sur une île déserte» ? La Bible étant déjà apparemment prise, le choix se rétrécit…

Je citerai donc, parmi mes préférés :

1 - «David Copperfield» de Dickens. Parce qu’il est le premier roman que j’ai lu d’une longue liste et en ce qu’il m’apparaît, après plusieurs relectures étalées dans le temps (à bientôt 62 ans) comme l’archétype du roman… multiples rebondissements, personnages typés, etc…

2 - «A la recherche du temps perdu» de Marcel Proust… où je me suis plongée avec délices, la trentaine bien mûre venant… le style et les personnages, toute une époque qui disparaissait déjà… lecture prolongée par d’autres, sur les modèles réels de Proust et sa volumineuse «correspondance» qui éclaire quant à sa personnalité.

3 - Les «mémoires de Saint-Simon»… qui m’ont donné le goût d’explorer le XVIIè siècle. Encore un «pavé» ! surtout dans l’édition de la Pléiade, avec le «journal de Dangeau» et toutes les notes…

4 – «Les mémoires d’outre tombe» de Chateaubriand… quand mon père me suggérait de les dires, je lui répondis que ce devait être un «coup de barbe» ! erreur de jeunesse : je m’y suis plongée, la quarantaine déjà presque passée avec infiniment de plaisir : le style et une très certaine rigueur morale… J’y associe bien volontiers «la vie de Rancé» et «Itinéraire de Paris à Jérusalem».

5 – «Les vies parallèles» de Plutarque… Admirable étude sur les vies des hommes illustres romains ou grecs… qui rejoint bien évidemment en certains points l’étude de la mythologie… d’Edith Hamilton où je me plonge toujours avec le plus grand plaisir.

6 – «La folie McLeold» ainsi que «La Mousson» de Louis Bromfield… romans certes faciles, mais combien captivants ! Facile d’y entrer, difficile d’en sortir… Je dirais sans doute la même chose des romans de Cronin ainsi qu’Elizabeth Goudge, sans oublier Jane Austen, et Mazo de la Roche (les «Jalna»).

J’ai laissé de côté tellement d’écrivains français de toutes les époques que j’en ai honte !

De Balzac à Zola, sans oublier Anatole France – bien trop délaissé de nos jours - ou Stendhal… mon préféré : «La chartreuse de Parme» bien plutôt que le «Rouge et le noir», préférant Fabrice Del Dongo à l’intrigant Julien Sorel. .. et Gustave Flaubert, avec une préférence pour «l’éducation sentimentale» (j’ai dû trop étudier «Madame Bovary») et le truculent «Bouvard et Pécuchet»

D’Hermann Hesse, allemand devenu suisse, je retiendrais «Narcisse et Godmun» - roman d’initiation lu très tôt (relu plus tard) ainsi que «le loup des steppes»

Je sollicite un grand pardon à tous les écrivains de talents qui ont enchanté mes lectures mais forcément écartés par une liste limitative…

Sans pitié, et tirés au sort sur ma liste établie sur Excel, sont nominés :

Virginie
A quelques blouzes de chez moi

BCT
blog du 3 décembre

Gaël
De tout et de rien, surtout de rien d’ailleurs

Les jeunes limougeauds
Jeune Garde 87

Les mots ont un sens

Frédéric Joignot
Mauvais esprit


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kamizole 786 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog