Magazine À la montagne

Quand te reverraaaiii-jeee... Pays mmeerrr-veilleux!

Par Missrimelsatin

bronzes_1

Il y a quelques temps déjà, parce que je faisais quelques minis crises d'asthme, je suis allée voir un docteur, un allergologue plus précisément (à vos souhaits!) pour un bilan, histoire de voir si des vilains acariens ou de la poussière vicieuse et agressive pouvaient être responsables de ma toux grasse pas sexy du tout.

Alors le monsieur, il m'a troué le bras avec plein de petites piqûres. Il paraît qu'il m'a injecté dans chacune un agent allergène, genre il te met un poil de chat liquéfié dans l'un, un acarien écrabouillé dans l'autre, une cacahuète mixée dans le suivant etc.

Bilan: allergique à rien. Nada. Que dalle. Il paraît que c'était juste la pollution qui me rendait toute chose.

Mais moi, je sais. Je sais que je suis allergique à un truc, une chose au moins, oui.

Le sport, mon grand.

Voilà. Le sport, c'est interdit par ma religion. Ca te fait transpirer, ça te fait des vilaines auréoles de sueur sous les bras, ça te rend toute rouge, ça te fait faire des grimaces sous l'effort, berf, c'est carrément anti-glamour. Ca te fait des courbatures le lendemain et tu marches comme une mémé de 90 ans (au moins). Et puis ça fatigue drôlement. Bref, c'est proscrit.

C'est pas très "politiquement correct" de refuser l'effort physique comme je le fais là, je sais bien. Mais ça me sâoûle d'entendre "il faut faire du sport" à tout va...

"Faire du sport". Une expression qu'on prononce maintenant comme "manger des pommes" ou "aller aux cabinets". C'est même plus "s'amuser" ou "bouger avec des potes en jouant au basket ou au foot"... C'est "faire du sport", de façon généraliste et brutale. "Transpirer pour rester jeune", quel que soit la méthode.

Moi, je veux bien jouer au beach volley ou faire une rando. Mais si vous me dites "on va faire du sport", c'est niet. Je suis fatiguée d'avance, c'est sûrement le mot "sport" qui me dérange, c'est vulgaire et ça me hérisse le poil de ma main rien que de l'entendre prononcer. Je me mets bien à la muscu quand je sens que ma fesse se graisse, mais c'est tout et c'est assez limité dans le temps. Et dicté par mon sens esthétique plutôt que ma conscience cholestérolesque. Point.

Depuis toute petite, déjà. J'avais horreur qu'on me présente un jeu de ballon comme une compet' à deux balles où on allait être noté sur notre capacité à jouer mieux que les autres. Où était l'amusement de grimper à une corde si on était chronométré et qu'on devait surpasser les  autres en s'écorchant les mains, sous les yeux critiques des petits camarades qui ne se privaient pas de lancer des commentaires douteux en mattant vos délicates fesses (arrondies par la muscu, rappel utile) contractées sous l'effort? Le tout bien sûr sous les yeux amusés du prof de gym, ravi de voir à quel point son cours motive l'énergie de ses élèves vicieux.

Moi, le seul sport qu'on faisait à l'école et que j'aimais vraiment, la seule activité qu'on faisait pendant le cours de gym qui ne me donnait pas de l'urticaire à l'avance, c'est le ski! Si tu me dit le mot "ski" dans une phrase, ça atténue le choc du mot "sport", tu vois.

J'addoooorre le ski! L'avantage dans ma région, c'est qu'on te met sur des skis dès que tu sais marcher. Et qu'on peut se faire des sorties ski tous les jours si on en a envie. Enfin, quand il neige, bien sûr, t'es con!

Photo_1290

Lire la suite...


Donc, quand mon collègue Jean-Philippe m'a dit "on va aller faire un peu de sport samedi, ça te dit d'aller au ski?" je ne l'ai pas assommé à cause du vilain mot qu'il avait prononcé.
Et on a bien fait d'aller au ski mon vieux, je te dis pas le temps magnifique qu'on a eu, un vrai plaisir! Premier samedi des soldes en plus, pas un chat sur les pistes, tout le monde dans les magasins. La neige pour nous tout seuls (ou presque!). 
On a laissé les nuages sur la ville, en bas, on s'est rapprochés du soleil et on a profité de la neige toute belle...

photo_1305b

Hors vacances scolaires, ça va plutôt pas mal, les pistes ne sont pas encore noires de monde et le temps d'attente aux télésièges est quasi nul... Malgré quelques cars de touristes (retraités?) qui ont tenté une approche...
Photo_1259

Ah, on les reconnaît, les non-Grenoblois, sur les pistes... Ce sont les seuls à avoir les skis en chasse-neige et le dos courbé sous l'effort, la langue pendante et l'oeil perdu de celui qui sent qu'il va tomber dans moins de deux minutes... Hihi. Oui, quoi, pour une fois qu'on peut se moquer des Parisiens, on va pas se géner, si?
bronzes_3

En parlant de beauf, j'avais sorti ma belle combinaison de ski des années 80. Pas de commentaires je vous prie, la combinaison étant déjà peu flatteuse par nature...
Photo_1276

Hâle doré, joli bonnet.
Photo_1277

Comme vous avez pu le constater, question ski-frime on est resté softs, point de surf pour nous, on reste classique, on n'a donc pas crané sur les parcours spécialisés en sauts, même si notre style aurait été certainement bien meilleur que celui du p'tit gars, là... (Si si, bien meilleur):
Photo_1265

Pour la station, c'est à Chamrousse qu'on est parti s'aérer. Très sympa, à moins de 30 minutes de Grenoble, on a pris un forfait journée à 26 €, pour profiter du matin jusqu'en fin d'après-midi (les remonte-pentes ferment à 16H30) des pistes de ski.
Un peu de pub pour la région? Allez, un peu de pub.
A Chamrousse, le ski alpin se pratique dans un environnement très varié, avec des descentes majestueuses à travers d'immenses prairies parsemées de sapins. Les horizons ouverts y offrent des vues inégalées que nombre de stations concurrentes envient. Vous profiterez ainsi de panoramas vraiment uniques sur les chaînes avoisinantes (l'Oisans, le Vercors, la Chartreuse).
Plus de 90 km de pistes attendent les skieurs confirmés ou débutants. Les premiers préféreront les pistes du Recoin (les pistes noires y sont concentrées) tandis que les novices évolueront en priorité sur celles de Roche-Béranger (nombreuses pistes vertes et bleues).
Toutes les pistes du Recoin et de Roche-Béranger sont reliées les unes aux autres. Il est ainsi aisé de parcourir toutes les pistes et de revenir à son point de départ.
Le ski nocturne enchantera les adeptes de la glisse sous les étoiles, la piste des Gaboureaux étant ainsi éclairée jusqu'à 20h30 (le jeudi durant les vacances d'hiver).
Skier à Chamrousse, c'est enfin revivre les grands moments des Jeux Olympiques d'Hiver de 1968, six épreuves alpines (descente et slalom) s'y étant déroulées.
Fermez la parenthèse.
Bon, on a quand même des trucs bizarres à Chamrousse, genre ça:
Photo_1294

Non mais faut-y pas être cinglés pour aller plonger sous la glace? Hein? Tu t'y vois, toi, rentrer dans le lac Robert par le petit trou, à droite, avec une petite combinaison de rien du tout, en sifflotant gaiement pour aller s'enfermer sous une couche de neige gelée? Cinglés je vous dis.
Moi, je préfère à la limite cette activité là:
Photo_1312

Photo_1315

Si si, t'as bien vu... Un bar au sommet des pistes, avec vue plongeante sur la ville en bas, et qui te mets à disposition des transats et des couvertures (bleues) pour que tu sois bien confortable pour déguster ton green chaud (chocolat + liqueur de Chartreuse, à essayer!). Non mais y'en a qui sont vraiment encore plus allergiques que moi, tu vois...
Bref, on s'est bien amusés, on a amorti le forfait, on est rentré tout bronzés (enfin, presque...). Et on a profité du paysage quand même... J'veux pas dire, mais on a une belle région...
Photo_1290

Photo_1308

T'as plus d'excuse pour ne pas t'y mettre, en plus ça te fera du bien. T'as vu tes fesses après les fêtes et la galette des rois? Et ne me dit pas que tu peux pas parce qu'y a personne pour garder tes gosses ou ton chien.
photo_1303b

photo_1291b

Alors? Tu sors ta doudoune jaune et tu viens avec nous la prochaine fois? Sur un malentendu, qui sait...
bronzes_bernard

Just because of you
I'm beging on you
You know it's for you
I'm feeling for you
Good morning my love
I'm always say
You come laughing in my life
Night and day, my love, is for you
I love you, I'm beeing a fool by you
Come on my love
Let's going on
I know you know
I'll never let you go
Come on my love
Let's going on
No, I will never feel that way again
But you know , my love, I can't fool me


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Missrimelsatin 38 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog