Magazine

SELECTIONNEUR DES “LIONS“ DE FOOTBALL : Abdoulaye Makhtar Diop vote local

Publié le 12 janvier 2009 par Black2004

“Sorcier blanc“ ou technicien local ? Qui sera le futur patron de l’équipe nationale de football du Sénégal ? En attendant la short list et le dépouillement par le CNF, les commentaires vont bon train. D’aucuns optent pour l’expertise locale alors que certains plaident pour les coachs étrangers. Abdoulaye Makhtar Diop est de ceux qui pensent que l’Etat doit contracter avec un Sénégalais en raison de l’absence de compétitions officielles mais surtout des émoluments souvent élevés que réclament les techniciens européens.

Abdoulaye Makhtar Diop est formel. A l’état actuel de football sénégalais, les “Sorciers blancs“ doivent atteindre et laisser les techniciens locaux développer le sport national. lnvité de l’émission dominicale, “Grand Jury“ hier, dimanche 11 janvier, l’ancien ministre des Sports et des Loisirs a fait cette déclaration sur la RFM (radio privée). Rien que leurs appointements coűteraient presque un milliard aux contribuables sénégalais. Or, Abdoulaye Makhtar Diop ne voit pas leur utilité pour les quatre prochaines années. “Ils seront payés ŕ ne rien faire parce qu’il n’y a aucune compétition officielle, exceptée la CHAN (du 22 février au 8 mars, Ndlr) qui prend fin en mars“, argue-t-il.

C’est pourquoi, il conseille au Comité de normalisation du football de scinder les choses en deux parties. ‘’Il faut séquencer les choses et laisser les entraîneurs locaux préparer les jeunes de 2009 ŕ 2011 pour reconstruire les équipes nationales sur les bases locales“. “Ensuite, indique-t-il, de 2011 ŕ 2012, mettre éventuellement en compétition les techniciens locaux et les étrangers’’, Et l’ancien ministre des Sports de développer sa pensée : ‘’Si ŕ la date d’aujourd’hui ou ŕ la fin janvier, vous prenez un entraîneur étranger comme semblent le souhaiter certains ŕ raison de 20 millions de F. Cfa par mois pendant 48 mois, vous le paierez un milliard de F. Cfa ŕ ne rien faire. C’est ça la vérité’’.

“Vous prenez un entraîneur en fin janvier 2009 jusqu’en 2012. Ce qui fait quatre ans multipliés par douze. Ce qui donne 48 mois. 48 mois multipliés par 20 millions donnent 960 millions. Presque un milliard ! Sans compter bien sűr, le logement, les factures de téléphones qui correspondent, je crois ŕ 500.000 F Cfa par mois, les billets d’avion parce qu’il n’est jamais ŕ Dakar“. Conclusion de son calcul, il dira : “En 48 mois, vous allez payer un entraîneur étranger qui n’aura aucune compétition“.

Sur l’absence de candidature des coachs sénégalais, Abdoulaye Makhtar Diop estime qu’elle s’est faite sciemment. “Ils (les entraîneurs) veulent les (membres du Cnf) mettre en mal contre l’opinion sportive éclairée, parce que soutient l’ancien maire de Dakar Plateau et candidat ŕ la Mairie de Dakar, le problčme n’est pas de dire : “nous appelons ŕ des candidatures“. “Nous connaissons Abdoulaye Sarr, qui a amené l’équipe nationale du Sénégal en demi-finale de la Can en 2006. Aujourd’hui, son adjoint (Amara Traoré, Ndlr) présente sa candidature et le titulaire ne dit rien“ s’étonne-t-il.

Pour rappel, sous le magistčre de Abdoulaye Makhtar Diop, le Sénégal avait recruté Claude Leroy de 1988 ŕ 1992. Demi-finaliste de la Can 1990 ŕ Alger, ce dernier n’a pu atteindre que le stade des quarts de finale de la Can 1992 avec les “Lions“, alors que le Sénégal abritait cette compétition.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Black2004 38 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte