Magazine Société

Un paquet de merde

Publié le 12 janvier 2009 par Chroneric

L'idée d'apposer des photos de poumons malades sur les paquets de cigarettes refait surface. Apparemment, "Fumer tue" et autre "Fumer donne le cancer" ne suffisent pas à freiner les envies. Les fumeurs ne sont plus sensibles aux messages chocs ni aux leçons de moral. Ils savent bien que ce dépôt noir sur leurs poumons n'est pas bon signe mais plus rien ne les choque. Alors, est-ce que des poumons malades en photo vont arrêter les accrocs, notamment les femmes enceintes ou les jeunes de douze ans ?

Ce phénomène égoïste de "je fais ce que je veux avec ma santé" est le même que "je conduis comme je veux sur la route". Tant que les personnes n'ont pas été touchées par un problème grave, rien ne les interpelle. Demandez à d'anciens fumeurs qui ont du cesser cette drogue du jour au lendemain après un grave problème de santé, ils vous diront qu'il s'en est fallu de peu. Quand le corps ne supporte plus, l'alerte qu'il émet laisse généralement des traces ou ne laisse pas le temps à la personne de se récupérer. Mais, après tout, si les fumeurs veulent se suicider à petits feux, c'est leur liberté. Sacrée liberté. C'est leur droit, il est vrai, d'avoir une haleine pas fraîche, les dents et les doigts jaunes. Le problème c'est qu'ils imposent ces toxines aux autres et ça ce n'est pas cool.

Quand vous leur dîtes tout ça, ils vous répondent bêtement que "mourir de ça ou d'autre chose" ou alors "c'est pour les caisses de l'Etat". Stop, arrêtez de vous cacher derrière ces excuses à la noix. Ne cherchez pas de prétextes pour continuer à vous empoisonner et à empoisonner votre entourage. Je ne dis pas qu'arrêter de fumer est simple mais il faut essayer, cela veut le coup. D'ailleurs, vous pouvez observer que dans les endroits où il est maintenant interdit de fumer, l'air est plus respirable et on s'y sent mieux (à tout point de vue). N'est-il pas plus agréable de prendre le train ? N'est-il pas plus agréable de manger son steak-frites sainement ? Imaginez donc que toutes les personnes qui vous entourent dans le restaurant ou dans le train sont des alvéoles pulmonaires. A chaque rondelle de fumée dans l'atmosphère, c'est un peu de suie qui se dépose sur votre voisin. Au bout de quelques mois, tout le monde est habillé en noir, prêts pour un enterrement.

Commencer un processus d'arrêt est long et entraîne quelques sacrifices mais tout le monde vous soutiendra, vous encouragera et vous félicitera. Et puis, votre porte-monnaie aussi vous remerciera ! Combien de cigarettes par jour, par semaine ou par mois consommez-vous ? Si vous les allumiez toutes en une seule fois, cela ressemblerait-il à cette photo ? En ces temps de disette et de pouvoir d'achat en baisse, ne serait-il pas plus pertinent de consacrer les 100 ou 150 euros mensuels de tabac pour un caddie alimentaire ?

Mais bon, je vous dis tout ça, mais après tout, c'est vous qui voyez. Sachez qu'il serait dommage de ne pas tenter l'expérience. Fumer ne donne pas l'air intelligent ou ne donne pas de la constance.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chroneric 80 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine