Magazine

La contraception viole 5 droits

Publié le 12 janvier 2009 par Micheljanva

S Le professeur José Maria Simon Castellvi, président de la Fédération internationale des associations des médecins catholiques (FIAMC), explique que les moyens de contraception violent au moins 5 droits :

  • le droit à la vie ;
  • le droit à la santé parce que la pilule contraceptive ne sert pas à soigner et a des effets secondaires importants ;
  • le droit à l'information parce qu'il n'y a pas d'information sur les effets réels de la pilule :
  • le droit à l'éducation parce que peu de personnes expliquent les méthodes naturelles de régulation des naissances;
  • le droit à l'égalité des sexes pour que les hommes assument leur part de responsabilité.

Pour résumer : les moyens de contraception violent les droits de l'Homme.

Michel Janva


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheljanva 645 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte