Magazine Beaux Arts

LE SIGNE ET LA CONSIGNE, parution fin janvier, un essai sous la direction de Philippe Hamon, professeur émérite à l'université Paris III Sorbonne Nouvelle

Par Bernard Vassor

LE SIGNE ET LA CONSIGNE
Essai sur la genèse de l'oeuvre en régime naturaliste, Zola
Sous la direction de Philippe Hamon, professeur émérite à l'université Paris III Sorbonne Nouvelle
Un volume, illustré de 37 planches, Editions Droz, Genève
Parution : fin janvier 2009.

........
  Le propos de  cet essai collectif est de décrire les protocoles de la création zolienne, à travers l'examen des dossiers préparatoires manuscrits des romans de Zola, déposés pour la plupart à la BNF (Paris)
     Par rapport aux nombreux travaux de génétique littéraire déjà publiés, et qui portent tous sur des aspects ponctuels de la création (telle partie de tel dossier préparatoire, telle préparation de tel chapitre, tel personnage, telle figure descriptive, tel type de document, tel détail), le présent essai - c'est là son originalité- se veut général et synthétique : ce sont tous les dossiers préparatoires d'un écrivain qui sont analysés (Rougon-Macquart, Trois villes, Evangiles), et c'est l'ensemble des protocoles créatifs d'un écrivain qui sont étudiés, cela à leur stade pré-rédactionnel le plus originel, c'est à dire au stade où l'écrivain prend des notes sur le terrain ou dans des livres, interroge des informateurs, ébauche des scénarios, fait des fiches, dessine des croquis et des plans des lieux où va se dérouler l'action du livre à venir. Avec une double ambition : étudier les processus mêmes de cette création prérédactionnelle en acte chez un écrivain, et étudier le métadiscours d'un écrivain qui (c'est là une particularité des dossiers préparatoires de Zola par rapport à ceux d'autres écrivains ) rédige ses dossiers préparatoires, les accompagne d'un commentaire, et évalue à chaque instant ce qu'il est en train de faire. Le corpus étudié est donc un corpus textuellement hétérogène (des listes de noms, des listes de choses, des notes de terrain, des notes de lecture, des dessins, des lettres d'informateurs, des arbres généalogiques, des photographies, des coupures de presse) et les processus génératifs étudiés sont complexes : une consigne est souvent, chez Zola, non seulement le programme d'un possible romanesque, le résumé d'un texte virtuel, mais aussi le symptôme d'un vouloir-dire et d'un vouloir faire, mais aussi le signe différentiel par lequel l'écrivain polémique implicitement avec la critique de son temps, et se positionne donc, par des notations autobiographiques, par des repoussoirs et des modèles explicites, par des évaluations d'ordre esthétique et par des actes programmatiques qui ont aussi le statut de réponses, dans un champ littéraire contemporain de son acte d'écriture. Les contributeurs de cet essai ont choisi de réunir leurs observations en classant les groupes d'opérations de genèse à l'aide des grilles de l'ancienne rhétorique, sans faire bien sûr des actes de la création étudiée la simple application mécanique des consignes et des présupposés de la rhétorique. D'où le sommaire de l'essai :
Introduction : Les couches de l'oeuvre (Ph.Hamon)
Inventio (A.Pagès)
Dispositio (O.Lumbroso)
Elocutio (Ph.Hamon)
Memoria (Ch.Pierre-Gnassounou)
Actio (Ph.Hamon)
Conclusion : Le modèle et la liberté (Henri Mitterand)
Annexes (Lexique du métalangage de Zola, fragments retranscrits d'Ebauches et de dossiers préparatoires)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bernard Vassor 2258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte