Magazine

Bounen No Xamdo

Publié le 12 janvier 2009 par Elgade
Depuis quelques temps, le monde de l'anime me désolait un peu. Rien d'original, des séries sortaient mais sans vraiment me séduire, la qualité graphique est de plus en plus au rendez vous certes, mais les scénarios sont bateaux, les personnages souvent creux et les animes maquent cruellement de rythmes. Peut-être en ais-je trop regardé, je me pensais blasé et puis il y a quelques temps j'ai découvert Bounen No X'amdo, premier émois animesque pour une série récente après des mois de morosité.

Bounen no Xamdou (亡念のザムド) est une série de 26 épisodes éditée par Sony Pictures Entertainement et réalisée par les studios Bones.

Je ne suis qu'aux premiers épisodes, mais j'ai déjà beaucoup de plaisir à découvrir cette série.
L'histoire débute sur l'île de Setan, petit havre de paix de la mer de Yudei encore a l'écart du conflit qui oppose le Gouvernement du Nord et la Zone Libre du Sud. Notre héros, le jeune Akiyuki Takehara, vis paisiblement sa vie de lycéen insouciant. Alors qu'il se rends au lycée avec ses amis Haru et Furuichi, son bus scolaire est pris dans un attentat à la bombe qui va faire basculer son existence. Lors de l'explosion, une étrange lumière accompagnée d'une atroce douleur lui traverse le bras. Il perds alors le contrôle de son corps qui se transforme en Xamdo c'est alors qu'apparaît une étrange jeune fille, Akiami, qui lui redonne forme humaine et l'emmène loin de Setan à bord du vaisseau postier Zanbani qui l'emmenera dans un étrange voyage ou il devra apprendre à maîtriser sur nouveau pouvoir.

Voilà, le décor est planté. Quand ais-je pensé?
Le scénario d'abord, sans révolutionner le monde de l'anime, est tout à fait prenant, le début entre découvre suffisamment de mystère pour vraiment donner envie d'en savoir plus. Quel est ce pouvoir? Elle veut quoi la chelou Akiami avec sa tête de Mononoke et qui se promène sur une aile a la Nausicaa? C'est quoi ce conflit ? etc... Un scénario sympa donc et servit par une réalisation très agréable. Le rythme est vraiment bien dosé, entre scènes d'action pure et moment plus calme. On ne s'ennuie pas et en même temps, le réalisateur laisse des moments plus calmes pour nous laisser respirer, poser le scénario et creuser les personnages. Quand est-il des personnages d'ailleurs? Akiyuki, est un héros typique de shonen, un charmant petit lycéen au grand coeur qui se fait embarquer contre sa volonté dans une aventure fantastique. Les personnages secondaires sont nombreux et souvent attachants, un vrai plaisir de ce coté là. Concernant le style général, les studios Le karadesign proche d'Eureka 7 (pour ceux qui auraient vu cet anime) est tout à fait soigné. La musique englobe bien l'ensemble et je donne une mention spéciale à la bande son du générique de début qui file vraiment la pêche. Bones offrent une fois encore une qualité de "presque-film" vraiment agréable.
La force de cet anime réside, a mon humble avis, dans l'univers foisonnant dans lequel elle se déroule. Les amateurs de RPG ou de Last Exile ne seront pas dessus, le monde que l'on découvre grâce au voyage d'Akiyuki nous permet de rencontrer d'étranges créatures et des machineries intrigantes, un régale. Les plus Otakus d'entre nous verrons de nombreuses influences dans cette oeuvre, de Nausicaa et Princesse Mononoke en passant par Last Exile et CowBoy Bebop.

La première diffusion a eu lieu mi juillet dernier au Japon à destination des PS3 et PSP (Production Sony Oblige) et a été réalise pour l'occasion en Haute Définition. Non disponible en France pour le moment elle est disponible chez toute les bonnes team de Fansub, je vous conseille personnellement la version de requiem-anime, team de qualité.
Un anime superbement réalisé qui donne vraiment la pêche. Une œuvre efficace parfaitement maitrisée pour les otakus invétérés comme pour les novices de l'anime.
Comarin

Xam'd Lost Memories - Japanese Promotion Movie



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elgade 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog