Magazine Conso

Le livre "ROSE ART"

Par Joël Bruffin @joeltwitt38

J'ai acheté le livre "Rose Art" voir cette note du 7 janvier

de Anne-Sophie RONDEAU
Photographies: Emmanuel Ulzega
MEILLAND
Editions Rustica
39 euros

C'est une pure merveille. Un livre magnifique .
Avec chaque variété de très belles roses Meilland , les fleuristes ont laissé aller leur créativité . 16 variétés ont été choisies pour 6 fleuristes.
2 ou 3 d'entre eux ont créé une ou plusieurs compositions, les styles sont différents, mais toutes sont exceptionnelles.  Les photographies sont très belles, une vue d'ensemble et des détails, des macro-photographies.Ce qui nous fait plus de 190 pages de photos et textes .
Chaque fleuristes est présenté sur 2 double-page avec les images de leurs oeuvres et le détail des fleurs ou accessoire utilisé.
Le livre se termine par le carnet d'adresses où vous trouverez, entre autres, les coordonnées de ces fleuristes, ce qui est une bonne initiative.
Vous qui aimez  les fleurs et les roses, c'est un livre à vous offrir, vous ne serez pas déçu.
Quelques exemples de photos et textes pour vous mettre en appétit :

 
" In Memoriam Marie-Antoinette, Arnaud Lechantre. Boulevard Faidherbe, Arras.
Qu'y a-t-il à voir ? La pierre grise d'Arras ? Les rosés ? N'est-ce pas au toucher que nous provoque Arnaud Lechantre, pour qui la matière est primordiale dans la conception de ses compositions ? Ou bien est-ce son humour discret qui lui fait créer ce cadre comme un tableau aux murs de la ville, une fête multicolore, un concentré de parfums un clin d'oeil qui fait naître un sourire dans les yeux des passants ? "

 
A gauche (détails) :
Sieste, Thierry Boutin. Jardin de Thierry Boutin, Châteauroux.
Thierry Boutin part de la matière et les idées naissent alors au bout de ses doigts : des feuilles taillées dans le métal deviennent un feuillage se balançant au gré du vent pour ces roses suspendues dans une arche mobile faite de joncs entrelacés. La couleur vive des roses est rehaussée par les petits lampions vert pomme des « amours en cage ». Les mains de Thierry Boutin semblent chanter et leur chant se transmet à la balancelle.
A droite 'détails):
Angkor, Jean-François Boucher-Odent. Parc du château de Courson, Essonne.
Posée dans une immobilité millénaire, cette coupe attire les reflets de l'étang. Comme des fruits, les roses pleines et rondes s'amoncèlent. Pas de verts, mais des rouges, des orangés, des jaunes, toute une intensité lumineuse née des fleurs qui se répondent. Les petits fruits translucides encensent l'horizon. Les feuilles mortes au bord de l'eau et les branches des grands arbres constituent le décor naturel de ce bouquet de Jean-François Boucher-Odent, pour qui la frontière entre le monde des fleurs et celui des fruits est celle, ténue, de la nature même. Le fleuriste est si proche de la nature qu'il passe de fleur en fruit avec la délicatesse d'une abeille au travail.
C'est ainsi pendant près de 200 pages ....


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Joël Bruffin 10968 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog