Magazine Politique

GAZA J Moins 9: "Une occasion historique" Général GALAND

Publié le 12 janvier 2009 par Gilles74
   Tsahal  depuis  le  début  de  l'opération  engagée  dans  la  bande  de  GAZA a réalisé  plus  de 70%  des  objectifs  qui  lui  étaient  assignés.    à  savoir :    La  destruction  de  toutes  les  infrastructures  utilisées pour  l'administration  du territoire, mais  plus  encore l'élimination de  plus  de 600  combattants  d'élite  du HAMAS  dont  certains  dirigeants  et plus  de 50%  des  stocks  d'armes entreposés  dans  les  tunnels  construits   à  la  frontière  Égyptienne.    Il  reste  cependant la  destruction définitive   des  stocks  entreposés  dans  les  centaines  de  tunnels  percés au  sud  de la  bande  de GAZA à la  frontière  de l'ÉGYPTE.   Les  divergences  entre  les  politiques  et  le  Général GALAND  chargé  de  ces  opérations  deviennent  de  plus  en  plus  visibles.   Si  le  premier  ministre   souhaite  la  poursuite  conformément  aux  souhaits  du  chef  d'état  major ;Général GALAND  pour  qui il  s'agit  d'une  OCCASION  UNIQUE  de  régler  définitivement  le  problème   du  HAMAS telle  qu'il ne  s'en  présente  qu'une  fois  par  génération. Ne  pas  saisir  cette  chance serait "  manquer  une  occasion  historique"   En  revanche les  deux  futurs  adversaires à la  désignation au  futur  poste  de  premier  ministre EHOUD  BARAK et  la  ministre  des  affaires  étrangères TZIPI  LIVNI demandent   l'arrêt  des  combats  et  le  désengagement  des  forces  sans  négociation  avec  le  HAMAS.   Il  ne  reste  que 9 jours  de  liberté  de  manoeuvre  avant  que  les  USA  sifflent  la  fin  de la  "récréation"  avec  la  prise  de  fonction  du nouveau  président  OBAMA  qui  cache  de  moins  en  moins  son impatience  à intervenir  dans  ce  conflit malgré  le  fait  qu'il ne  puisse  rien  dire  à l'encontre  du positionnement   du  Président  qui  achève  son  mandat.   Que  seront  les 9 prochains  jours?     Le  territoire  est  suffisamment  compartimenté à  ce  jour  pour  interdire  tout  mouvement  hors  des  zones  construites.   La  destruction  des  tunnels  ainsi  que  les  stocks  d'armements   résiduels  (plus  de 300 tonnes)  serait  donc  techniquement  possible à  la  condition  que  TSAHAL  procède  à l'évacuation  des  populations  civiles  ce  qui  imposerait  alors  des  délais  supérieurs  soit 15 à 30 jours.   Peut  on  imaginer  que  le  général  GALAND   et  les  officiers  de  son  état  major  prendront  le  risque  d'engager  cette  opération sans  l'évacuation  des  civils  femmes  et  enfants?   Cette  prise  de  risque  serait  contraire  à l'éthique  du  soldat  et  engagerait  alors  leur propre responsabilité  demain  devant  tout  tribunal  dont  celui  de LA HAYE comme  pour  MLADIC  aujourd'hui.   L'arrêt  immédiat  des  combats  marquerait  cependant une  victoire  du  HAMAS du  fait  même  qu'il n'aura  pas  été  totalement  désarmé.   Nous  pouvons  donc  logiquement  craindre le  début  de  cette  phase  dite  de  "nettoyage" qui  ne  pourra  être  acceptable  qu'à  la  condition  sine  qua  non  de  l'évacuation  des  populations  civiles.   EN  REVANCHE la  suite  acceptée  de  "massacres  d'enfants  et  de  femmes"   sera entièrement  imputable  aux dirigeants  ISRAËLIENS  comme  aux  officiers  supérieurs  de  TSAHAL qui  exécuteront  en  toute  connaissance  de  cause  des  ordres  contraires à l'éthique  de  tout  officier.   Tous  ceux  qui  se  prêteront à l'éxécution  d'ordres  contraires  aux  conventions  de   Genève prendront  le  risque demain  d'être nominativement  traînés   devant  les  tribunaux  de l'ONU.                

11.01.2009

GAZA J MOINS 10 Où sont les armes de destruction massive?


Comme il y a quelques années seulement l'intoxication d'un peuple avait permis la destruction d'un pays considéré comme terroriste: l'IRAK.
Comme ce fut le cas, alors des centaines de milliers d'IRAKIENS paieront de leur vie cette erreur d'appréciation pourtant légitime pour débuter une guerre sans l'accord préalable de l'ONU qui perdra alors tout intérêt pour l'administration des USA.
Nous assistons incrédules à un massacre d'enfants et de femmes ce qui est contraire à toutes les lois éthiques de la Guerre.
Pourquoi certains officiers israéliens acceptent ils de tuer ces innocents, acte condamnable qui sera prochainement un motif suffisant pour qu'ils soient traînés devant la haute cour de justice internationale.
Aucun officier ne pourra échapper à sa propre responsabilité dans ces actes contraire à l'éthique de la guerre (même s'ils exécutent des ordres contraire aux conventions de GENÈVE)
Pensent ils supprimer de potentiels terroristes en les éliminant au berceau?
ces enfants sont ils les armes de destruction massives recherchées?
GAZA R.A.S!
J moins 10
Plus personne ne peut feindre d'ignorer les véritables objectifs stratégiques de l'état d'ISARAËL.
Certes les frappes des "roquettes bricolées" du HAMAS sont et restent le seul prétexte logiquement acceptable, mais cette phase tactique c'est à dire celle du terrain (des pousse cailloux)cache de plus en plus mal les objectifs stratégiques donc politiques réels de cet engagement.
La guerre comme l'enseignait CLAUSWITZ reste et restera toujours un autre moyen de faire de la politique sans oublier que toute finalité de guerre est le retour au politique en modifiant les rapports de forces.
C'est bien le processus de paix si difficilement élaboré depuis près de 20 ans qui demain deviendra irréaliste avec demain le HAMAS au sein du Gouvernement Palestinien. (s'il n'obtient pas la présidence de l'autorité Palestinienne )
La création d'un état Palestinien ne pourra donc plus être à l'ordre du jour, car cela imposerait en quelque sorte le désarmement de l'état d'ISRAËL avec son retour dans les frontières de 1967.
Situation stratégiquement intenable du simple fait que le contrôle des territoire occupés assurent le glacis défensif indispensable à la sécurité de cet état.
Après 20 ans de palabres inutiles à l'ONU, la colonisation à outrance de la SAMARIE et de la JUDEE dans la réalisation du grand ISRAËL est un fait réalisé et vérifiable par tous.
Comme CESAR ta main droite doit toujours ignorer ce que fait ta main gauche, mais aujourd'hui les réalités sont visibles comme le nez au milieu de la face.
10.01.2009
GAZA TROP c'est TROP
16° jour de guerre et toujours l'incapacité terrifiante de l'ONU à imposer un cessez le feu qui par éthique s'il n'est pas mis en oeuvre dans les 24 h 00 au plus tard condamnera définitivement cet structure administrative dépassée qu'est l'ONU.
Peu importe de savoir aujourd'hui si ISRAËL avait la légitimité d'agir pour interdire les tirs des "roquettes bricolées" du HAMAS.
La tuerie il n'y a pas d'autre mot, d'enfants de femmes ou de civils est un acte condamné par toutes les conventions et particulièrement celles de GENÈVE.
L'acceptation de dommages dits collatéraux est un concept inventé par nos démocraties occidentales afin de préserver la vie de nos propres soldats pour ne pas heurter nos électeurs et s'assurer ainsi le déroulement d'élections harmonieuses.
Ce qui se déroule aujourd'hui mettra en cause la responsabilité des généraux et de tous les officiers qui conduisent ces actions. (outre le gouvernement qui a donné ces ordres)
Qui pourra demain s'opposer à des poursuites devant le tribunal international de LA HAYE?
Qui pourra interdire ces poursuites, chacun connaît les conséquences de l'emploi de la force face à ces enfants.
Refuser de prendre en considération ces poursuites devant ce tribunal impliquera alors la libération de l'ancien dirigeant (fou ou psychiatre) de PÂLE où siégeait le gouvernement de la Republika Sberska.
Il n'existera jamais deux poids et deux mesures dans le droit, au risque alors de supprimer le droit.
20:20 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Envoyer cette note | Tags : politique, ps, ump, sarkozy, gaza, palestine, royal
09.01.2009
GAZA au mileu du gué et ensuite la fin de l'ONU pour incapaité congénitale
Et maintenant que faire au milieu du gué?
Pour faire suite aux deux précédents articles publiés sur ce blog essayons d'imaginer quels sont les scenari possibles de sortie de cette catastrophe humanitaire qui se joue sous nos yeux alors que plus personne ne peut dire qu'il ne sait pas et que notre responsabilité collective est dès lors engagée.
Les motifs avancés par l'état d'ISRAËL sont certes légitimement acceptables du simple point de vue politico militaire.
l'objectif stratégique qui devient visible consiste non pas à éradiquer le HAMAS mais d'abord à le priver définitivement de tout moyen d'action militaire.
Réalisable en détruisant toutes ses caches, tous ses sous terrains tous ses armements tous ces sites de fabrication artisanale ou d'assemblage des roquettes chinoises ou Iraniennes.
Soit plus de 500 tonnes de matériels divers.
En détruisant également le noyau dur de ses combattants estimé à moins de 1000 hommes dont le remplacement et surtout la formation nécessitera plus de 10 à 15 ans de délais.
pour rendre réalisable cet objectif TSAHAL avait plusieurs contraintes:
tout d'abord, avoir des renseignements les plus précis possibles pour agir si possible en frappes dites chirurgicales (à savoir sans la moindre perte humaine en vie civile)
garantir un black out total vis à vis de la presse afin d'éviter la prise de conscience internationale des effets mortels inévitables sur les populations de réfugiés présentes.
Disposer de 15 à 30 jours maximum pour atteindre les objectifs fixés avant que la colère internationale oblige les dirigeants du monde à intervenir.
la première phase a été achevée avec succès d'un point de vue strictement technique. destruction de la majorité des centres de décision, Destruction d'une partie du noyau dur, début de destruction des stocks (sans doute à plus de 50% au cours de la première semaine)
Compartimentage étanche des secteurs de toute la bande de GAZA afin d'interdire tout mouvement réalisé au cours des 48 h 00 du début de la seconde phase.
Nous sommes depuis dans la troisième phase celle qui implique d'aller au contact avec les risques mortels pour les fantassins israëliens mais inacceptable pour les populations civiles qui ne peuvent fuir les zones de combat comme l'aurait souhaité l'état major. (parachutage de documents par avion invitant la population à fuir les zones de combat)
avec un territoire de 40 km sur 10 km de large, plus d'un million et demi de réfugiés qui vivent dans des bidons villes, la densité atteint près de 4000 habitants au KM2 sur le territoire soit plus de 10 à 15 000 habitants au Km2 dans les zones urbaines.
dans ces conditions la population civile est prise au piège et l'engagement terrestre de TSAHAL (imposé par le gouvernement) dans ces conditions implique l'acceptation de pertes massives de vies humaines au sein de l'inacceptable pour tout soldat (digne de ce nom) , à savoir les femmes et les enfants.
Nous sommes à moins de 15 jours de la fin des opérations si elles se poursuivent jusqu'à leur terme planifié.
60 à 70% des objectifs sont déjà atteints, les 15 jours restants dans la fenêtre dite "de liberté de manoeuvre" liée essentiellement à la vacance du pouvoir du nouveau président OBAMA aux USA
risquent cependant d'être interrompus suite à la pression populaire mondiale.
Nous pouvons donc dégager dès à présent plusieurs scenarii possibles de sortie de crise.
1/ TSAHAL souhaitera gagner du temps soit 15 jours pour achever le travail conformément à sa planification.
Certaines mesures dites humanitaires seront accordées : trêves des bombardements, ouverture de corridors pour l'évacuation des blessés et des populations civiles.
Chacune de ces avancées faisant l'objet d'âpres négociations à l'ONU alors que toutes ces mesures sont déjà planifiées.
2/ la colère du monde ARABE et celle du peuple de nos démocraties "molles" obligera l'ONU à prendre enfin une décision contraignante pour faire cesser les combats et le retrait de TSAHAL de la bande de GAZA. malgré la neutralité de l'administration moribonde actuelle des USA qui s'oppose à toute décision du conseil de sécurité dirigé depuis peu par la FRANCE.
Dans cette hypothèse le désengagement une fois la décision prise imposera au moins 10 jours pour être effective c'est à dire un laps de temps suffisant pour terminer le "travail". en cours.
Les ballets diplomatiques aux quels nous assistons depuis plusieurs semaines et les annonces ou déplacements de certains simplets de la scène internationale concourent et participent en fait à une diversion dont le seul objectif réel est de gagner le temps nécessaire à la réalisation de cette opértation.
Après la destruction des moyens de nuisance du HAMAS, car l'épilogue est très proche ce parti comme le HEZBOLLAH en 2006 aura vocation à prendre par des élections démocratiques le contrôle de l'autorité Palestinienne.
Ces élections sans doute voulues et anticipées par les stratèges israêliens interdiront alors de négocier avec eux et enterrera définitivement le processus de paix inapplicable d'ailleurs du fait même de la colonisation à outrance de l'ex JUDEE et de la SAMARIE depuis l'évacuation de la bande de GAZA.
la dernière conséquence de cette catastrophe démontrera de manière définitive conformément aux souhaits de l'administration américaine actuelle l'incapacité congénitale du "machin" de l'ONU.
la réforme de cette institution dépassée aux yeux de l'administration BUCH aura ,personne ne peut plus en douter , des interférences sur le règlement futur de toutes les affaires du monde et principalement le règlement souhaité de la crise financière par la CEE et les pays émérgents en discréditant totalement tous les organismes de l'ONU, OMC, OMs etc...
Comme la SDN en 1939 et 1944 l'ONU est en voie de disparition.. "dernier leg" de l'administration finissante des USA.
16:09 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Envoyer cette note | Tags : politique, ps, sarkozy, ump, crise, gaza, onu
06.01.2009
Conséquences d'un enlisement à GAZA
Comme au sud LIBAN il y a deux ans à peine, l'état ISRAËLIEN a une fois encore sous estimé son adversaire.
La destruction des stocks accumulés dans les galeries creusées dans toutes les agglomérations de la bande de GAZA transformera ces zones de combat en un nouveau Stalingrad .
Les destructions consécutives aux frappes aériennes de même qu'au pilonnages massifs de l'artillerie transformera ces conurbations urbaines en autant de fortins qui impliquera de plus en plus l'engagement au corps à corps des unités spéciales engagées en première ligne.
Le facteur temps et l'impérieux impératif de black out des médias qui prévalaient à cet engagement terrestre ne pourront être atteints.
Alors même que les forces terrestres de TSAHAL parviennent à peine dans les faubourgs de GAZA, l'inextricable intégration des populations civiles qui refuseront leur évacuation obligera l'état major à prendre le risque politiquement mortel de frapper encore plus durement les populations civiles.
l'incapacité d'éviter les fuites de l'information via les chaînes de T.V du monde ARABE mettra alors en évidence la complaisance (coupable) des chaînes des médias occidentales en les marginalisant comme ce fut le cas lors de l'offensive américaine en IRAK.
Les risques de terrorisme international seront alors au plus haut niveau dans toutes les démocraties considérée comme molles face aux souffrances endurées par les populations civiles de la bande de GAZA.
Il ne reste que peu de temps à l'état major pour parvenir à ses objectifs. l'horreur des morts des enfants et des femmes qui sera de plus en plus mis en exergue dans les médias Arabes contraindra alors l'ONU par la voix populaire à intervenir et à faire cesser les combats meurtriers face aux populations civiles.
l'échec prévisible du fait même que le temps estimé pour atteindre ces objectifs ait été une fois encore une erreur imposera soit un retrait honteux, soit un engagement à outrance qui de toute manière ne pourra se solder par une victoire totale.
Imaginons simplement le déploiement de la flotte Russe en Méditerranée comme ce fut le cas en 1956 à SUEZ, date à la quelle par la volonté de la RUSSIE et des USA la FRANCE et l'Angleterre avaient été contraints de quitter la zone de combat et ainsi de perdre définitivement leur rang de grande puissance mondiale.
les conséquences de cette aventure militaire condamnée par avance renforcera alors le prestige politique du HAMAS comme ce fut le cas avec le HEZBOLLAH au sud Liban il y a deux ans.
Les élections prochaines en PALESTINE verront sans doute la disparition totale de FATAH et l'arrivée au pouvoir de cet ennemi mortel d'ISRAËL.
L'autre conséquence sera l'élection en ISRAËL de l'aile la plus conservatrice avec la droite la plus dure.
la victoire politique de l'IRAN sera alors totale, la perspective d'un durcissement face à ce pays sera renvoyé définitivement alors même que la menace la plus grave pèsera jour après jour de plus en plus sur ISRAËL.
14:44 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Trackbacks (0) | Envoyer cette note | Tags : politique, ps, ump, sarkozy, royal, parti socialiste, gaza
05.01.2009
Frappes préventives sur l'IRAN l'heure est venue
Reprise d'une fiche de l'été pour donner un autre éclairage sur ce qui se déroule depuis 10 jours dans la bande de GAZA
28.08.2008
GUERRE contre l'IRAN quel intérêt pour l'EUROPE
Quel Triste avenir pour le Monde?
Sommes nous en train d'assister aux débuts d'un changement historique des équilibres du monde?
Les événements récents tant dans le Caucase, qu'en Afghanistan et plus encore en IRAN ou en mer noire ne sont ils pas les prémices de crises plus dramatiques pour l'humanité.
Toutes les prévisions sensées sans se vouloir alarmistes comme celle de DSK président du FMI n'annoncent rien de bon pour l'économie mondiale pour les prochaines années (voir texte joint ci dessous lien)
La crise Iraniene pourrait sans doute trouver un dénuement plus précoce que l'imaginent les Européens toujours en retard d'une guerre.
plusieurs journaux du nouveau monde font état de la finalisation des préparations du pentagone des USA. face à l'IRAN.
Certains annoncent même que la phase de planification serait achevée, c'est à dire qu'il suffirait que l'exécutif américain le décide pour que les premières frappes soient déclenchées.
La marine des USA elle même se prépare depuis des mois à cet engagement sans cependant inquiéter les Européens.
La presse Israélienne elle même annonce des frappes nucléaires préventives à l'encontre de l'IRAN si la communauté internationale continue à se montrer incapable d'interdire la poursuite des équipements nucléaires Iraniens même civils.
les déficits colossaux des USA mais plus encore leur dépendance vis à vis des fonds souverains Chinois ou Russes imposera demain une approche différente des relations internationales qui reposent depuis toujours sur la force.
La montée en puissance de cette crise devient de plus en plus visible. qui pourrait bénéficier de cette déstabilisation du monde?
Déclencher une guerre contre l'IRAN pour affaiblir l'axe Moscou Pekin Téhéran suite aux réunions de 2007?
Guerre qui entraînerait de facto le départ de l'ONU de la RUSSIE de la CHINE de l'IRAN et de combien d'autres pays?
Guerre dont les conséquences économiques sont telles que personne n'ose les imaginer ni même envisager une telle hypothèse.
Guerre qui obligerait sans doute la RUSSIE à geler son glacis historique, ( la géographie demeure ainsi que les constantes géopolitiques) en annexant les anciens pays de l'est afin d'assurer sa propre sécurité.
Les USA étaient dans leur bon droit en 1961 en faisant courir au monde le risque d' une guerre nucléaire en interdisant le déploiement de missiles nucléaires RUSSES à CUBA, la réciproque est d'autant plus vrai aujourd'hui, avec sans doute aucune réaction américaine pour la défense de l'Europe comme l'avait compris le général de GAULLE en 1966 lors de notre départ du commandement intégré de l'OTAN. l'emploi nucléaire stratégique US se limite depuis lors à la seule défense du sanctuaire national.
Guerre qui embraserait immédiatement le moyen-Orient (La presse Israélienne envisage d'ailleurs des frappes préventives contre le LIBAN ).Guerre qui déclencherait la révolte et la guerre sainte à l'encontre des croisés comme nous qualifient les islamistes ou tout simplement le monde Musulman dans sa grande majorité populaire.
Seront nous capables d'endiguer cette spirale infernale dont nous connaissons par l'HISTOIRE les funestes conséquences?
Le nain politique désarmé qu'est l'Europe depuis 1945 devrait peser sur l'avenir commun, mais nous sommes impuissants car tel l'ont voulu nos dirigeants.
L'heure de vérité est sans doute plus proche que nous l'imaginons, ne pouvant plus nous défendre nous deviendrons comme au 4° siècle l'enjeu des futurs vainqueurs qui déferleront sur nos grasses terres .
Alors l'équilibre de notre monde aura changé!
liens:
perspectives économiques du FMI
http://www.imf.org/external/french/pubs/ft/weo/2008/update/02/pdf/0708f.pdf
Survol du ralentissement mondial
http://www.go-bourse.com/Survol-du-ralentissement-mondial.html
Synthèses de la Banque mondiale
http://web.worldbank.org/WBSITE/EXTERNAL/ACCUEILEXTN/NEWSFRENCH/0,,contentMDK:21801061~pagePK:64257043~piPK:437376~theSitePK:1074931,00.html
les risques d'une guerre contre l'IRAN
http://www.cmaq.net/node/30725
La crise alimentaire mondiale source de guerre selon DSK FMI
http://crise2007.wordpress.com/2008/04/18/la-crise-alimentaire-peut-entrainer-des-risques-de-guerres-selon-dominique-strauss-kahn/
Guerre nucléaire contre l'IRAN la planification du pentagone est terminée
http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=1943
Fiche sur l'IRAN de la CIA (juillet 2008)
https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/print/ir.html
17:30 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Envoyer cette note | Tags : politique, ps, ump, sarkozy, royal, gaza, crise
LA PROCHAINE BRIGADE Francaise EN afghanistan
les opérations en cours à GAZA dans l'attente de celles qui suivront face aux menaces que fait peser l'IRAN donneront alors des explications sur le bien fondé de l'engagement d'une brigade entière Française en AFGHANISTAN comme l'annonce déjà la presse aux usa;
RAPPEL D'UNE NOTE PUBLIEE LE:
22.08.2008
Pourquoi et COMMENT rester en AFGHANISTAN
Le choc de la perte de 10 combattants et des 21 blessés en Afghanistan ne doit cependant pas occulter l'essentiel même si de nombreux français souhaitent le retour de nos soldats. (55% dans les sondages aujourd'hui)
En 1938 après MUNICH nos représentants du gouvernement avaient été accueillis par une foule en délire aux cris de:"La paix est sauvée"
Nous savons tous depuis comme le prévoyait alors le futur premier ministre Wiston CHURCHILL que nous avons eu le déshonneur , la guerre et pire encore pour la France la défaite et 4 ans d'occupation.
Il est logique après une telle catastrophe alors que les Français qui sont dans leur grande majorité totalement ignares des affaires étrangères et des combats que notre pays mène depuis 2002 dans ce pays du bout du monde, se posent enfin des questions.
Or les questions posées mais plus encore les réponses partielles données viennent perturber leur compréhension du fait d'un mélange voulu ou non des questions pourquoi, comment?
A la question du pourquoi, Lionel JOSPIN et Jacques CHIRAC comme l'ensemble de la communauté internationale y ont donné une réponse sans appel dès 2002 qui est toujours d'actualité malheureusement.
Ce pays grand comme la FRANCE (650 000 km2) se situe en zone montagneuse avec des frontières communes avec l'IRAN,le PAKISTAN, l'INDE la CHINE et plusieurs anciennes républiques de l'ex URSS.
Pays qui produit aujourd'hui encore 90% de l'opîum consommé dans le monde, production qui avait chuté avec la présence des TALIBANS au pouvoir mais totalement reconstituée depuis la présence des forces occidentales.
Ce pays féodal n'en déplaise aux intellectuels Français qui ont le sentiment de se trouver à l'étranger dès qu'ils franchissent le périphérique parisien vit comme toujours dans un système tribal.
organisation militaro-religieuse, qui perdure depuis le haut moyen-âge.
Les Talibans tels que nous les présentent par facilité nos amis US n'ont en fait rien à voir avec la réalité.
il s'agit de tribus multiples et d'ethnies qui s'allient en fonction de leurs seuls intérêts.
tribus qui mènent la guerre depuis la nuit des temps avec une capacité de fabrication d'armement qui depuis le début du 20° siècle a toujours émerveillé les occidentaux.
Les valeurs occidentales imposées par la force et l'organisation de pseudo élections qui répondent à nos seuls critères démocratiques occidentaux ne correspondent à rien dans un monde féodal.
Par ailleurs l'ensemble de ces tribus ne sont pas fixées sur un seul territoire et se déplacent depuis des siècles au delà des frontières tracées depuis la fin du XVIII° siècle par les occidentaux.
Il s'agit cependant d'une zone qui depuis la fin de la guerre sainte contre l'URSS héberge les bases d'entraînement d'al QUAÏDA, créées par la CIA dans les années 80 et qui depuis se sont retourné vers les infidèles que nous sommes ,en occupant depuis 1990 les lieux saints de l'ISLAM en ARABIE SAOUDITE.
Ce territoire qui a toujours connu la guerre, ne peut rester un sanctuaire de combattants islamistes à proximité de l'IRAN de l'Inde et surtout du Pakistan qui comme l'Inde possède l'armement nucléaire.
A la question pourquoi les représentants du peuple français ne peuvent donc qu'être unanimes, notre présence comme membre permanent du conseil de sécurité de l'ONU nous impose cette présence comme d'ailleurs 25 autres pays de la CEE.
En revanche il peut y avoir beaucoup de divergences aux réponses à la question du comment.
les RUSSES de l'ex URSS ont mené une guerre très dure dans cette zone de montagne.
certains ignares se plaisent à dire que cette armée n'était pas à la hauteur.
Pour ceux qui connaissaient l'armée ROUGE l'appréciation est toute différente,
or avec près de 300 000 hommes et un engagement total, l'URSS comme les USA au VIET NAM ont perdu la guerre face à des combattants rustiques dans un pays adapté à la guérilla.
La guerre comme l'enseignait déjà CLAUSWITZ n'est que de la politique conduite avec d'autres moyens et réciproquement.
Aucune solution n'est donc possible qu'avec un seul aspect, la politique doit impérativement être conduite de pair avec toute action militaire si nous devons nous maintenir sur ce théâtre d'opération.
Il n'y a pas d'autre alternative.
les conséquences sont donc claires, les négociations devront être renouées avec les Talibans ou les seigneurs de la guerre. certains sont de confession CHIITE et donc proches de l'IRAN, d'autres sont Sunnites et par conséquent dissociables des premiers.
Le pouvoir politique corrompu doit être remplacé au plus vite et la reconstruction du pays entammée après 30 ans de guerre et la destruction totale de toutes les infrastructures du pays.
Les actions militaires devront être repensées fondamentalement avec des techniques de contre guerrila telles que les conduisaient nos commandos de chasse en Indochine puis en ALGERIE.
Action totalement décentralisée afin de conserver l'autonomie et surtout la surpriseet l'initiative tout en destabilisant l'adversaire qui ne pourra plus être comme "un poisson dans l'eau" au sein de son peuple.
Ces actions militaires n'ayant de sens qu'avec la conduite d'une réelle politique au profit exclusif du peuple en liaison cependant pour tenir compte des réalités avec les seigneurs de guerre.
Cette nouvelle approche stratégique que récuse les USA aujourd'hui est seule de nature à donner les résultats escomptés.
l'Afghanisation comme la vietnamisation en son temps est un leurre mortel pour nos troupes présentes.
La technologie est insuffisante, l'engagement de moyens strictement humains adaptés au terrain montagneux est un impératif depuis Jules César dans le combat en montagne.
La reprise conjointe de l'action purement politique liée toute action militaire est un autre impératif qui s'il n'est pas respecté sera lui aussi mortel pour nos troupes.
17:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Envoyer cette note | Tags : politique, ps, ump, sarkozy, parti socialiste, crise, iran
GAZA et Après ; suite de l'article
Gaza et après suite des articles déjà publiés
De nombreux commentaires ou articles publiés sur le blogs prêtent non pas à sourire car la guerre est toujours un désastre mais à constater que trop de nos compatriotes n'ont aucune culture géopolique.
Tous ces billets plus ou moins sincères se focalisent sur les conséquences d'un phénomène sans jamais essayer de donner une perspective plus globale à ce qui se déroule sous nos yeux et d'ne comprendre les motifs réels.
(en clair une vision de pousse cailloux, sans donner le moindre début d'analyse visant à comprendre ce qui se passe)
L'émotion semble comme toujours être le seul moteur de la réflexion de ces trop nombreux écrivains du dimanche qui par manque de connaissance sont comme ces spectateurs d'un tournoi d'échecs à s'émerveiller devant un coup inattendu ( pour les seuls néophytes qu'ils sont) alors que le moindre débutant apprend à anticiper les coups à deux ou trois tours.
Comme nous l'écrivions il y a plusieurs semaines déjà en revenant sur les fondamentaux des relations difficiles et sans solution de cette région du monde, nous insistions alors sur l'hypothèse des véritables motifs de cet engagement de TSAHAL dans la bande de GAZA.
L'argument avancé d'interdire les tirs des roquettes "bricolées" par le HAMAS est le seul qui puisse être admis intellectuellement par la communauté internationale, il n'est que de lire tous les commentaires dans les médias.
L'objectif de plus en plus clair perceptible derrière l'engagement terrestre des forces Israélienne consistera non pas à éradiquer le Hamas (qui au passage est une force politique démocratiquement élue) mais surtout à le priver dans l'avenir de toute initiative par la destruction de la totalité de ses stocks d'armement, missiles, lance roquettes anti char explosifs et munitions de toute sorte.
Menaces potentielles qui dans l'hypothèse de l'ouverture d'un second front ailleurs ferait peser une menace intolérable sur les arrières de ce petit pays.
La destruction de stocks devient donc inévitable et justifie à elle seule cet engagement militaire.
En retenant cette hypothèse nous pouvons alors essayer d'en déduire les modes d'actions que l'état major devrait appliquer pour remplir cette mission confiée par l'état israélien à TSAHAL.
Qui peut feindre d' ignorer la qualité des services de renseignement ISRAÉLIENS mieux connus sous le nom de MOSSAD?
Souvenons nous qu'en 1967, l'identification de tous les officiers jusqu'au grade de capitaine (commandant d'unité élémentaire 100 à 150 combattants) avait été réalisée et que toutes leurs réactions au combat avaient également été analysées et intégrées avant même le début de cette guerre qui se traduira après seulement 6 jours par l'occupation totale de la Palestinien, du Golan et du Sinaî.
Dans ces conditions, l'organisation de toutes les forces du HAMAS est parfaitement connue de ce service , ainsi d'ailleurs que l'ensemble des emplacements et des la constitution des stocks d'armes et d'explosifs dont la nature justifiera sans doute demain cet engagement qui vise à sa destruction totale.
Tsahal dispose cependant d'un laps de temps assez limité c'est à dire jusqu'à fin janvier pour parvenir à ses fins. Date à la quelle la paralysie apparente de l'exécutif US ne pourra plus être évoquée avec la prise de fonction du nouveau président OBAMA. (bien silencieux au demeurant)
La bande de GAZA est un minuscule territoire mais où sont entassés plus d'un million et demi de personnes majoritairement réfugiés dont la survie alimentaire est assurée par l'Europe et donc la CEE, qui assiste impuissante depuis toujours à la destruction des infra structures qu''elle finance et difficilement mises en place, hôpitaux, écoles, ministères, aéroport etc...
Pour parvenir à ses fins dans un laps de temps réduit, TSAHAL devra compartimenter ce territoire afin d'interdire tout déplacement et donc le transfert des stocks d'armement.
Nous assistons à cette phase depuis deux jours déjà. Phase certes terrestre mais qui se traite à distance (par l'artillerie et l'aviation) et dans des zones non urbaines.
Cette phase devrait s'achever d'ici moins d'une semaine avec la paralysie totale de tout mouvement hors des villes du territoire.
Commencera alors la phase la plus délicate qui consistera à nettoyer les sous secteurs déjà bien ciblés pour atteindre les stocks d'armement déjà identifiés.
L'intégration du HAMAS au sein des populations civiles semble donc logiquement être l'obstacle majeur à cette seconde phase qui par construction devra être totalement décentralisée dans la conduite.
Nous assisterons alors à l'évacuation totale des populations civiles secteur par secteur dans le but d'isoler les combattants du HAMAS. (ce qui ne sera pas sans rappeler la méthode utilisée par la Wermacht dans le nettoyage honteux du ghetto de VARSOVIE)
Les filtrages qui seront mis en place permettront alors de neutraliser tous ceux qui potentiellement auraient pu faire parti des forces combattantes du HAMAS dont tous les officiers de TSAHAL détiendront les listings à jour.
La phase de nettoyage y compris dans les zones urbaines s'effectuera par des appuis massifs d'armes lourdes avec éventuellement des lance flammes et des gaz de combat afin d'éviter le maximum de perte au sein de l'infanterie de TSAHAL.
Les combattants du HAMAS qui accepteront ce sacrifice devront avoir une motivation affirmée.
Un pourcentage sans doute très minime de ces combattants acceptera ce type de combat, sans doute les 1000 combattants d'élite qui une fois morts, privereront définitivement le mouvement Palestinien de ses deux seules ressources, ses armes et munitions et surtout ses éléments les plus engagés et les plus fiables. (10 à 15 ans de délais gagnés)
à terme ce sera la communauté internationale elle même qui prendra en charge la sécurisation de ce territoire en déployant comme au sud LIBAN un cordon de casques bleus dont la mission essentielle sera d'interdire tout tir de mortier et de roquette sur les villages israéliens situés à moins de 10 km au nord de la frontière.
Les trois semaines prochaines sont cependant à haut risque. En effet le HEZBOLLAH sur injonction de l'IRAN pourrait reprendre les combats et ainsi créer un second front (déjà intégré dans la planification Israëlo américaine).
Le RUE et les peuple arabes contrairement à leurs dirigeants pourraient poser problème à la planification écrite par l'état major d'où sans doute la nécessité impérieuse de contrôler toutes les informations ou au moins en maîtriser la diffusion dans le temps.
L'arme de l'information étant intégrée dans tous les états majors depuis le Viet Nam comme plus importante encore que les frappes aériennes.
Le black out Total concernant l'évacuation sectorielle des populations civiles impératives en cours d'opérations ne devra donc être connue de la presse qu'une fois la destruction des caches d'armes identifiées détruites.
l'inventaire à la Prévert des stocks détruits justifiera alors à postériori l'action engagée.
Mais dans un mois alors que les caches d'armes auront été détruites, que les forces les plus opérationnelles du HAMAS auront été anéanties, qui pourra alors s'opposer à des frappes préventives sur les sites nucléaires IRANIENS qui représentent la seule réelle menace existentielle de l'état d'ISRAËL?
Pour s'en convaincre il n'est que de relire la presse Israélienne depuis 6 mois déjà.
03.01.2009
Gaza début de l'offensive mais après?
Il ne reste que 15 jours à peine à Tsahal pour éliminer non pas le Hamas mais surtout les stocks d'armes si ces derniers sont découverts.
Armements dont chacun sait qu'ils ont été fournis par l'IRAN via la Syrie malgré les tentatives récentes de normalisation en cours qui depuis quelques jours sont au point mort.
La neutralisation "bienveillante" des USA ne pourra durer plus de 15 jours et l'arrivée du futur président modifiera sans doute profondément la donne géopolitique à moins que ce conflit se généralise d'abord au sud Liban mais surtout face à l'IRAN qui représente pour Israël la seule et réelle menace vitale si ce pays parvient à ses fins à savoir le contrôle de l'armement nucléaire dans moins de 18 mois.
Les combats qui débutent s'avéreront beaucoup plus meurtriers tant pour les Israéliens que pour les populations civiles que l'imagine son ministre de la défense et ses états majors.
La guerre urbaine face à des combattants disposant d'armement anti char de troisième génération imposeront systématiquement des pertes collatérales de populations civiles inacceptable pour l'opinion international.
L'engagement efficace des blindés sera limité par l'utilisation du terrain des combattants du HAMAS estimés à plus de 15 000 hommes dont 1000 seraient particulièrement bien entraînés et surtout remarquablement équipés pour ce type de guérilla urbaine.
L'infanterie israélienne sera dans l'obligation d'aller au contact à moins que l'état major prenne le risque mortel d'appuyer ses troupes en utilisant l'appui indirect de ses mortiers et de son aviation tactique.
Les morts des civils se compteraient alors par centaines voir au pire par milliers.
Que peut craindre Tsahal ou que souhaitent les dirigeants d'Israël?
l'ouverture d'un second front au sud Liban est non seulement prévisible mais sans doute souhaité et planifié par l'état major afin d'impliquer non seulement la communauté internationale (par la mort de plusieurs casques bleus déjà présents) mais surtout l'IRAN dans la perspective de pouvoir frapper maintenant les bases nucléaires de ce pays.
La neutralité "bienveillante" de tous les dirigeants Arabes modérés, qui craignent encore plus l'IRAN qu'ISRAËL contraste avec la ferveur populaire de la rue .
Les heures qui viennent, les lourds bilans prévisibles de part et d'autre mais plus encore l'ouverture du second front au nord d'Israël confirmeront ou infirmeront ce scénario catastrophe mais tellement prévisible sur le plan stratégique.
01.01.2009
Le risque d'isolement de l'état ISRAËLIEN d'ici 2040
L'intérêt du moyen orient
Les évènements récents de la bande de GAZA ne peuvent être isolés d'un contexte beaucoup plus global:
rappel de plusieurs notes publiées en juillet 2006
L'INTERÊT DU MOYEN ORIENT Ou la présence américaine dans cette région ?
Cette région du monde, outre le fait qu’elle soit le berceau des plus grandes civilisations du monde s’est retrouvée plongée dans l’oubli durant des siècles.
La découverte du pétrole aux USA au milieu du XIX° siècle et l’irruption d’une nouvelle société exclusivement fondée sur l’utilisation de l’énergie fossile ont rendu toutes les économies du monde directement dépendantes des réserves pétrolières de cette région.
Plus personne aujourd'hui peut nier que les USA ont pu gagner la guerre de 45 en Europe sans les approvisionnements en carburant provenant d'Arabie saoudite.
Nous savons cependant depuis déjà de longues années que ces réserves si importante soient elles, sont limitées et qu’il conviendra dans un laps de temps assez court de trouver d’autres sources d’énergies que le pétrole. (Pic prévu en 2015 au plus tôt et baisse de 10% de la production mondiale)
Cette prise de conscience débutée lors du premier choc pétrolier en 1973 qui fut la conséquence de la guerre du KIPPOUR, mais aussi de celle de 1967 aura pour effet dans certains pays comme la France d’imaginer des solutions de substitution ;
C’est ainsi que l’énergie nucléaire dérivée de nos travaux sur le nucléaire militaire permit à notre pays de s’équiper et de fournir aujourd’hui plus de 80% de notre consommation électrique. (A noter au passage que la filière française de nucléaire civil est unique dans sa technologie que nous sommes les seuls à utiliser.)
L’ensemble de l’économie US repose depuis près d’un siècle sur l’utilisation de cette énergie fossile alors même que les réserves du territoire des états unis sont pratiquement asséchées depuis plus de 50 ans.
Les ressources résiduelles qui représentent cependant plus de 5 à 10 ans de consommation du pays sont stockées en réserves stratégiques depuis dans les Appalaches.
L’adaptation de l’économie mondiale à d’autres sources d’énergie est d’un intérêt vital aussi bien pour les pays occidentaux que pour toutes les grandes puissances émergentes comme la CHINE L’INDE ou le BRESIL. Dont le développement dépend directement aujourd’hui de l’utilisation de cette source d’énergie.
En ce qui concerne les Etats-Unis d’Amérique, cette prise de conscience qui remonte à plus de 15 ans, impose encore aujourd’hui un délais incompressible de 25 à 30 ans pour permettre à l’économie de ce pays de se dégager TOTALEMENT de la contrainte de l’utilisation du pétrole.
La MAÎTRISE DE SES SOURCES D’APPROVISIONNEMENT en CARBURANT est donc une nécessité VITALE et un CASUS BELLI s’il était remis en cause par quelque nation qui soit.
Ceci éclaire sans doute l’attitude des USA dans son action qui vise à contrôler encore les moyens d’extraction de l’IRAK. Il n’aura échapper à personne que cette guerre n’a jamais détruit volontairement de la part des forces de la coalition la moindre installation pétrolière.
La stratégie américaine est encore plus perceptible dans d’autres parties du monde comme en AFRIQUE (Tchad, Cotco au Cameroun) ou au sein même des anciens états pétrolier de l’ex URSS. (oléoducs Afghans ou Géorgiens)
La concurrence effrénée des pays émergents oblige donc cette grande puissance à contrôler pour encore 25 ans la quasi-totalité des sources d’approvisionnement du monde.
Quelle sera l’attitude des USA dès lors que son économie ne sera plus tributaire de cette source d’énergie qui sans doute sera en passe d’épuisement face à la demande mondiale ?
Cette partie du monde perdra logiquement de son intérêt et risque en conséquence de retomber dans l’oubli comme ce fut le cas jusqu’au début du XX° siècle.
Le centre du monde se confirmera également en ASIE et tout particulièrement autour de la CHINE et de l’INDE où résidera plus de la moitié de la population de la planète.
La nécessaire et IMPERATIVE présence US au moyen orient s’estompera définitivement laissant ainsi le champ libre aux populations locales pour régler SEULES leurs différends.
Nous assistons sans doute sur le plan géopolitique à l'action directe des USA dans cette partie du monde pour les raisons évoquées ci dessus au moins jusqu'en 2040.
La PERSE ou l'IRAN d'aujourd'hui a vocation à retrouver son rôle de puissance dominante de toutes ces régions qu'elle a historiquement contrôlées souvent d'une main de fer. (conquête de Bagdad en particulier)
La capacité prochaine de cette grande Nation à détenir d'ici moins de 18 mois l'armement nucléaire malgré toutes les actions entreprises par l'ONU sous l'impulsion des USA posera dès lors un rapport de force totalement différent.
En effet, cet armement donnera la parité avec les autres puissances détentrices de l'armement nucléaire et en premier lieu l'état d'ISRAËL.
le soutien des USA à ISRAËL s'inscrit donc aujourd'hui dans le contrôle de ces champs pétroliers qui sont toujours vitaux pour son économie (qui représente au passage plus de 13 000 milliards de dollars soit plus de 25% du PIB du monde)
Interdire à l'IRAN la maîtrise de l'armement nucléaire devient donc vital non seulement pour ISRAËL mais pour les USA du moins jusqu'en 2040, date à la quelle ce grand pays disposera d'autres sources énergétiques.
Il est donc vital de gagner du temps, temps en revanche qui marquera en 2040 le désengagement définitif des USA de cette zone du monde et qui laissera alors ISRAËL face à deux problèmes inscrits dans le marbre.
L'effacement définitif de son plus grand soutien qui n'aura alors plus d'intérêt vital à se maintenir mais surtout la bombe démographique déjà visible à l'intérieur même de l'état d'ISRAËL.
Les ISRAËLIENS Arabes et donc non juifs représentent plus de 35% de l'ensemble de la population de cet état.
Citoyens Israëliens certes , mais comme en Afrique du sud il y a encore peu de temps de seconde zone du fait même qu'il leur est interdit de servir au sein de TSAHAL l'armée nationale.
Ce % augmente de manière vertigineuse comme au KOSOVO au cours des années 1965 à 2000.
Petite province Serbe (berceau HISTORIQUE de ce pays) où la population SERBE représentait encore en 1970 plus de 75% de la population totale alors que la population d'origine ALBANAISE en comptera plus de 80% en 2000 jusqu'à l'indépendance de ce pays.
La sécurité immédiate d'Israël repose donc sur la destruction des stocks d'armes tant du HAMAS que du hezbolah (au sud liban) soutenus par la Syrie et surtout l'IRAN.
Comment cette sécurité pourra t elle être assurée dès 2010 quand l'IRAN détiendra l'armement nucléaire?
Cet inversion de facteur contraindra les USA à négocier directement avec la "PERSE" sans y intégrer le facteur isralien ¨ qui se retrouvera alors de facto seul à assurer sa sécurité.
GAZA le pretexte initial limité
Bande GAZA le pretexte
Les frappes "préventives" contre la Hamas si bien annoncées dans la presse israélienne depuis des semaines ne peut surprendre que les naïfs.
Certes les tirs de " roquettes bricolées" par le Hamas sur le territoire Israélien en est le seul justificatif mais est ce le seul?
Mais c'est sans doute omettre de signaler la poursuite intensive des colonisations interdites par l'ONU. mais qui en ISRAËL se soucie des résolutions de l'ONU?
L'application de ces résolutions ne concernent malheureusement que les pays pauvres et sans défense de l'Afrique ou les petits états des Balkans, Au nom de quel principe ISRAËL devrait il se soumettre aux décisions "des ennemis" de ce pays fussent ils les représentant du monde par le truchement de l'ONU.
les états membres seraient égaux en principe dans l'application des résolutions du conseil de sécurité de l'ONU mais certains le sont plus que d'autres .
Tel est l'enseignement que chacun peut tirer au cours des 60 années écoulées depuis 1948.
Mais quels seraient les véritables motifs de ces frappes?
le calendrier électoral donne sans doute une autre explication de ce durcissement du pouvoir en place en Israël de même que les prochaines élection au sein même du territoire Palestinien.
En effet chacun sait que les prochaines élections en Israël porteront sur la capacité du pouvoir actuellement en place à défendre le territoire national.
capacité mise durement à l'épreuve lors de la tentative d'invasion du LIBAN face a HEZBOLLA.
Qui peut alors s'étonner des déclarations tant de la ministre des affaires étrangères que celles de l'opposition de droite encore plus intransigeante?
Concernant la Palestine, l'élection du nouveau président de l'autorité Palestienne est programmée dans deux semaines à peine.
Les critiques Politiques du HAMAS plus ou moins fondées (mais plus que moins) sur l'incapacité du président actuel face à ISRAËL d'interdire la poursuite des colonisations au passage interdites par l'ONU, de même que le blocus total mis en place sur la bande de GAZA permet alors de penser que ce mouvement considéré comme terroriste par Israël pourrait suite à des élections démocratiques devenir le plus légalement possible le parti du gouvernement de l'Autorité Palestinienne.
Résultats des urnes même démocratiques inacceptables pour les partis politiques ISRAËLIENS.
raisonnement curieux pour des "démocrates "où le verdict des urnes d'un peuple ne pourrait être admis que s'il est conforme à la volonté ou ou désirs d'un peuple voisin?
mais cette catastrophe s'inscrit dans un autre jeu plus subtil encore.
En effet le futur président OBAMA n'entrera en fonction qu'à partir du 15 janvier 2009. l'administration actuelle est donc immobilisée de même que celle du futur président des USA elle même impuissante à agir.
Cette démonstration de force face au HAMAS et probablement dans quelques jours face au HEZBOLLA au LIBAN qui ne pourra rester inerte au risque de perdre tout crédit au sein du monde ARABE Mettra les USA dans une situation qu'ils n'auront pas souhaitée.
En effet le SEUL grand pays régional seul capable de trouver une solution géo politique à cette crise qui dure depuis 60 ans n'est autre que l'IRAN.
Iran que l'armée d'ISRAËL (lire la presse israélienne depuis 6 mois déjà) se prépare à frapper avec ou sans l'accord de l'ONU et des USA.
Ces frappes suicidaires n'ont donc d'autre objet que n de profiter d'une créneau d'immobilisme totale de l'administration des USA afin de provoquer une réaction de l'IRAN qui deviendrait de facto un casus belli pour le destruction des sites nucléaires IRANIENS , du fait même que dans moins de 18 mois, la maîtrise de cette armes deviendra une réalité qui de fait modifiera définitivement
toute approche géopolitique de cette Région dont l'IRAK et l'Afghanistan et le PAKISTAN.
Les enjeux changeront d'échelle et interdiront alors toute liberté de manoeuvre d'ISRAËL, qui comme la FRANCE ou la GRANDE BRETAGNE en 1956 à SUEZ rentrera dans le rang des petites puissances et devra alors se soumettre TOTALEMENT aux décisions de l'ONU.
11:10 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Envoyer cette note | Tags : politique, ps, ump, sarkozy, fillon, parti socialiste, crise
PALESTINE le retour aux fondamentaux
rappel d'une note prémonitoire publiée le 23 juin 2008 sur ce blog
Lire la suite
La palestine, et maintenant?
La dégradation de la situation dans la bande de gaza était prévisible depuis le début de l'année 2008.
le déploiement d'une force bancale de l'ONU dans le courant de l'année 2006 devrait logiquement inquiéter ceux qui ont pris cette décision si la guerre se propageait à ,nouveau aux frontières nord d'ISRAËL.
rappel d'une note publiée le 26 juillet 2006 et reprise en mai 2008.
Lire la suite
Avenir de nos casques bleus au sud LIBAN demain?
Les terribles évènements qui se déroulent sous , nos yeux dans la bande de GAZA, doivent nous obliger à réfléchir aux risques encourrus par nos soldats dép)loyés au sud LIBAN.
en effet la guerre en cours ne pourra se limiter à cette seule zone et de violents affrontements risquent logiquement de reprendre tant au sud Liban que sans doute à la frontière Syrienne.
rappel d'une fiche publiée sur ce blog au sujet de la crédibilité de l'engagement de sioldats de la paix dans un conflit ouvert.
Note du 15 08 2006
Lire la suite
GAZA, le rôle de l'IRAN, des USA et des autres
Pour comprendre ce qui se déroule sous nos yeux au sud d'israël, il convient au moins de comprendre quels étaient les enjeux il ya seulement deux ans face au Hesbollah.
Le rôle incontournable de l'IRAN est inscrit non seulement dans la politique mais d'abord dans la géographie de cette région.
La géopolitique seule peut donner les quelques clés çindispensables pour se faire un début de compréhension et ne pas subir les intox inévitables de la presse toujours bien pensante.
rappel d'une fiche publiée sur ce vblog le 2 08 2006 concernant les scenarii possibles envisageables à cette époque.
Lire la suite
29.12.2008
Moyen Orient deux approches opposées
La guerre qui ,débute dans la bande de gaza ne doit pas occulter les divergences en ce qui concerne les solutions préconisées par les USA et l'Europe.
la dernière guerre du LIBAN doit rester en mémoire pour comprendre la suite de ce qui se passe aujourd'hui au sud d'Israël dans la possibilité cependant de reprendre face au hezbollah malgré la présence insuffisante de quelques casques bleus (désarmés)
rappel d'une fiche publiée le: 28 juillet 2006 sur ce blog:
Lire la suite
L'intérêt du moyen orient
les évènements récents de la bande de GAZA ne peuvent être isolés d'un contexte beaucoup plus global:
rappel d'une note publiée en juillet 2006 lorq de la guerre du LIBAN
23.07.2006
L'INTERÊT DU MOYEN ORIENT
L’AVENIR DU MOYEN ORIENT
Ou la présence américaine dans cette région
Cette région du monde, outre le fait qu’elle soit le berceau des plus grandes civilisations s’est retrouvée plongée dans l’oubli durant des siècles.
La découverte du pétrole aux USA au milieu du XIX° siècle et l’irruption d’une nouvelle société exclusivement fondée sur l’utilisation de l’énergie fossile ont rendu toutes les économies du monde directement dépendantes des réserves pétrolières de cette région.
Nous savons cependant depuis déjà de longues années que ces réserves si importante soient elles, sont limitées et qu’il conviendra dans un laps de temps assez court de trouver d’autres sources d’énergies que le pétrole.
Cette prise de conscience débutée lors du premier choc pétrolier en 1973 qui fut la conséquence de la guerre du KIPPOUR, mais aussi de celle de 1967 aura pour effet dans certains pays comme la France d’imaginer des solutions de substitution ;
C’est ainsi que l’énergie nucléaire dérivée de nos travaux sur le nucléaire militaire permit à notre pays de s’équiper et de fournir aujourd’hui plus de 80% de notre consommation électrique. (A noter au passage que la filière française de nucléaire civil est unique dans sa technologie que nous sommes les seuls à utiliser.)
L’ensemble de l’économie US repose depuis près d’un siècle sur l’utilisation de cette énergie fossile alors même que les réserves du territoire des états unis sont pratiquement asséchées depuis plus de 50 ans.
Les ressources résiduelles qui représentent cependant plus de 5 à 10 ans de consommation du pays sont stockées en réserves stratégiques depuis dans les Appalaches.
L’adaptation de l’économie mondiale à d’autres sources d’énergie est d’un intérêt vital aussi bien pour les pays occidentaux que pour toutes les grandes puissances émergentes comme la CHINE L’INDE ou le BRESIL. Dont le développement dépend directement aujourd’hui de l’utilisation de cette source d’énergie.
En ce qui concerne les Etats-Unis d’Amérique, cette prise de conscience qui remonte à plus de 15 ans, impose encore aujourd’hui un délais incompressible de 25 ans pour permettre à l’économie de ce pays de se dégager TOTALEMENT de la contrainte de l’utilisation du pétrole.
La MAÎTRISE DE SES SOURCES D’APPROVISIONNEMENT en CARBURANT est donc une nécessité VITALE et un CASUS BELLI s’il était remis en cause par quelque nation qui soit.
Ceci éclaire sans doute l’attitude des USA dans son action qui vise à contrôler encore les moyens d’extraction de l’IRAK. Il n’aura échapper à personne que cette guerre n’a jamais détruit volontairement de la part des forces de la coalition la moindre installation pétrolière.
La stratégie américaine est encore plus perceptible dans d’autres parties du monde comme en AFRIQUE ou au sein même des anciens états pétrolier de l’ex URSS.
La concurrence effrénée des pays émergents oblige donc cette grande puissance à contrôler pour encore 25 ans la quasi-totalité des sources d’approvisionnement du monde.
Quelle sera l’attitude des USA dès lors que son économie ne sera plus tributaire de cette source d’énergie qui sans doute sera en passe d’épuisement face à la demande mondiale ?
Cette partie du monde perdra logiquement de son intérêt et risque en conséquence de retomber dans l’oubli comme ce fut le cas jusqu’au début du XX° siècle.
Le centre du monde se confirmera également en ASIE et tout particulièrement autour de la CHINE et de l’INDE où réside plus de la moitié de la population de la planète.
La nécessaire et IMPERATIVE présence US au moyen orient s’estompera définitivement laissant ainsi le champ libre aux populations locales pour régler SEULES leurs différends.

16:35 Lien permanent | Commentaires (2) | Envoyer cette note | Tags : politique, ps, ump, parti socialiste, sarkozy, royal, gaza

Commentaires

la France est elle complice?
http://www.dailymotion.com/video/knOV0aXWNlLgfUUbtv

Ecrit par : gilles74 | 11.01.2009

les USA ont interdit les frappes préventives d'iSraêl sur l'IRAN
article du monde


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gilles74 12 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines