Magazine People

Patrick Swayze combat un cancer du pancréas !

Publié le 13 janvier 2009 par Chantal Doumont

Patrick Swayze

C’était l’une des meilleures entrevues de Barbara Walters qui compte pourtant, plus de 50 ans de métier. Une entrevue pleine de chaleur humaine dans laquelle Patrick Swayze qui combat un cancer du pancréas depuis janvier 2008, se racontait en toute honnêteté, sa femme des 35 dernières années à ses côtés. Il est toujours en traitement, mais comme il a travaillé tout l’été à sa nouvelle télésérie, il a refusé les médicaments anti-douleurs.

Swayze a mis les pendules à l’heure. Au moment de l’interview à son ranch en Californie, il n’était pas à l’article de la mort et il ne l’est toujours pas même si, le week-end dernier, il a dû être hospitalisé pour une pneumonie.

Depuis les premiers symptômes ressentis en décembre 2007, il reste de glace. Quand il a commencé à avoir des problèmes de digestion, à perdre du poids et à vomir régulièrement, il a compris qu’il devait consulter. Et depuis, de son propre aveu, il vit l’enfer au quotidien. La maladie a fait ses ravages et atteint son foie. La douleur est omniprésente et il a peur. Durant le tournage de The Beast, il travaillait cinq jours semaine et subissait ses traitements de chimio les fins de semaine. Un calvaire qui aura duré cinq mois.

Froidement, l’acteur a parlé de la mort. Il se donne cinq ans au maximum. Mais, il a surtout parlé de l’enfer qu’il vit, de la peur. Cette peur qui le tenaille et qui est tout aussi douloureuse que la douleur physique elle-même. Et, comme tous ceux qui sont atteints d’un maudit cancer, il est en colère contre lui-même et s’interroge sur la vie. Pourquoi lui? Pourtant, même si le tabac est l’une des causes de son cancer, il n’a pas arrêté de fumer. A quoi bon se torturer…

L’acteur et sa femme ont renouvelé leurs vœux de mariage en novembre dernier. Ils vivent toujours à leur ranch, montent leurs chevaux et vivent normalement. C’est une phrase qui revient souvent au cours de l’interview. Il vit normalement, se dit capable du surmonter tous les défis et ne combat pas la maladie. Il vit avec, comme il vit avec sa peur tous les jours. Pour cet homme volontaire, la victoire c’est de ne jamais abandonner, peu importe les épreuves de la vie

Il a beaucoup maigri, bien sûr, mais il est toujours aussi beau, séduisant, sexy qu'à la glorieuse époque de Dirty Dancing.

Vraiment, une très belle entrevue très touchante et très humaine.

La première de The Beast débute ce jeudi 15 janvier à 22 heures au réseau A&E.

planete.qc.ca/showbiz


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chantal Doumont 719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine