Magazine Science

Même les moustiques doivent savoir calculer un plus petit multiple commun ; sinon ...

Publié le 13 janvier 2009 par Guy Marion
Juste avant l'accouplement, le mâle et la femelle moustique (Aedes aegypti) accordent leurs battements d'ailes. De 400 hertz pour elle et 600 hertz pour lui, la fréquence des battements passe à 1200 hertz pour les deux. Ici une caméra ultra-rapide a filmé un mâle poursuivant une femelle.
Nota bene :
Notons,au passage,qu'une fois de plus,le mâle bat plus vite que la femelle.
(Source: Vidéo de Leif Ristroph et Itai Cohen, Cornell University; Science/AAAS)
Pour en savoir plus: La petite musique des moustiques, Sciences et Avenir.com.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guy Marion 246 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte