Magazine

L'ignorance m'émeut ou pas !

Publié le 13 janvier 2009 par Angie21
ignorance.jpg   Avec tout ce que j'ai pu entendre ici ou là sur l'Afrique, il y a quand même des choses fabuleuses qui se disent, surtout lorsque j'annonce aux gens que j'y vis de mon plein gré et que j'y suis bien.
Comme les gens sont surpris pour ne pas dire ébahis par cet état de fait, parfois, ils y vont de leur commentaire qui dénote soit de la connerie humaine, soit de l'ignorance totale. Je ne sais pas ce qui est le pire. Heureusement, il arrive aussi à ce que des gens soient bien informés et dans ces cas-là, la discussion devient intéressante.
Bien sûr, selon que mon interlocuteur soit un crétin ou un simple ignare, je profite d'en jouer un peu plus et le laisser à sa connerie/ignorance (rayer la mention inutile). Quelques exemples.
Un jour, de retour en Suisse pour quelques jours, j'entre dans un Zara, je fais mes emplettes et   la caisse, je remplis le document de la détaxe. Je mentionne bien sûr le pays de résidence.
La fille à la caissse prend le formulaire en main et tout ragaillardie par ce qu'elle lit, me demande : mais ce n’est pas dangereux de vivre au Burkina Faso, avec tous ces guérilleros ?
Je lui demande si elle ne confond pas avec la Colombie ?
Fière de savoir quelque chose, quitte à ce que ce soit faux, elle me répond : non !!!
Fascinée par tant d'audace et de confiance en elle, je lui réponds : oh que si, vous savez on se fait poursuivre tous les jours par des guérilleros avec une machette. Et plus on arrive à leur échapper, plus l'état Suisse nous donne une prime de survie. 
La fille en face manque de s'étrangler en avalant la salive, je me dis qu'elle a saisi la blague, puis elle me répond : oh ma pauvre, ça doit être terriblement terrifiant.
Avec peine, je me retiens de lui rétorquer : pas autant que ta connerie !!!
Au lieu de cela, je la remercie de sa gentillesse et compassion, prend mon sac et fait un grand sourire à ce que je soupçonne être son supérieur, mort de rire et affligé par cette employée si délicieusement idiote.   Un autre exemple.
Je croise une ancienne collègue avec qui j'avais très peu de contacts. Elle a appris que j'avais quitté la grosse multinationale spécialisée dans la cigarette où l'on s'était connues, déjà ma démission lui avait paru tellement incroyable comme si c'était la seule et unique société valable de la place et qu'y travailler c'était un privilège suprême.
Donc, elle s'extasie avec moult hypocrisie sur ma décision et continue sur le fait que je vive en Afrique. Soudain, sans que je la voie venir, elle me demande : mais comment tu fais pour avoir l'eau et l'électricité ?
Comme j'ai un sens d'humour et d'autodérision développé, je lui réponds tout naturellement (réponse soufflée par l'homme quelques jours auparavant face à une situation similaire) : mon mari m'a acheté un vélo sur lequel je dois pédaler 3 heures par jour pour avoir assez d'eau et d'électricité pour la soirée.
La fille voyant que je ne plaisantais pas, continue sur sa lancée et me répond : c'est vrai ? Mais quelle vis tu as.
  De mon côté "quelle conne" me démangeait mais je me suis retenue. Et pourtant ce fut très dur.   Tant d'ignorance spontanée m'émeut, bien que je préfère discuter avec quelqu'un qui ignore des choses, mais qui le reconnaît mais pose des questions pour s'informer qu'une personne qui ignore des choses mais pour ne pas passer pour un crétine finie, invente des choses abracadabrantes digne d'un scénario hollywoodien.   Remarquez, le vélo façon "souris dans le bocal", fallait oser aussi !  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Angie21 523 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte